Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Miossec
Finistériens  (PIAS)  septembre 2009

Si la pochette de Finistériens n'a vraiment rien d'exceptionnelle, un détail marque néanmoins : l'expression et l'orientation du visage de Miossec m'ont de suite fait penser à un faciès très Bashung, l'un des guides du breton. Est-ce à dire qu'il y a du Bashung sur Finistériens ? Toujours est-il que malgré le titre, Christophe n'a absolument pas essayé d'injecter des instruments folkloriques bretons dans ce nouvel opus, juste qu'il s'est entouré de Yann Tiersen, entre finistériens quoi !

D'emblée, "Seul ce que j'ai perdu" est une ballade folk au départ, bien arrangée, sur laquelle Miossec pose une voix sensible et équilibrée à la fois. Elle mue rapidement en une sorte de trip-hop cosmique au synthé sur une ambiance bien prenante. La fin de cette entame – un peu courte – m'amène à imaginer un album riche, bien produit, bien travaillé, un truc envoûtant à la Fantaisie Militaire. Malheureusement, cet emballement sera de courte durée au sortir de ce "Seul ce que j'ai perdu", l'un des meilleurs efforts de l'album.

Effectivement, l'enthousiasme retombe bien vite sur "Les joggers du dimanche", morceau assez léger, tant musicalement – mélange de cordes et accords de guitares pas transcendants – que sur le texte, pas pertinent pertinent. Les choses s'améliorent franchement sur "Les Chiens de paille" (la patte Tiersen y est énorme), belle écriture sur le monde du travail, soutenue par une douce mélodie au piano, simple mais prenante. Le chant de Miossec y est encore fluide et émouvant.

"A Montparnasse" est pour moi l'un des titres les mieux composés de l'album. Il évoque une rupture amoureuse (thème récurrent chez le Brestois), terriblement bien construit, où chaque instrument vient s'ajouter progressivement, piano en rythme d'abord, puis batterie bien présente, bons riffs de guitare ensuite, pour finir dans un ensemble de sons barrés, bien tripants.

A l'image de cet album en dent de scie, les deux morceaux qui suivent sont un peu décevants, moins d'intensité sur "CDD", sorte de bilan sur une vie de couple, pas franchement optimiste, musicalement un peu décevante. "Nos plus belles années", avec d'agréables arrangements de cordes, ne décolle pas non plus. A la moitié de l'album, histoire de stopper la comparaison, le mélange de cordes-piano-guitare et synthé derrière Miossec est encore très loin de la maîtrise du groupe qui accompagnait le divin Bashung.

Même si un peu de rock fait du bien sur ce "Jésus au PMU" bien rythmé, assez accrocheur sur les guitares et ses bruits cosmiques tout autour, tout cela est de courte durée sur un sujet qui me laisse perplexe, n'ayant pas tout compris. Bonnes guitares, bonne ambiance de claviers hypnotiques sur "Haïs-moi", dont on se dit qu'il serait bien taillé pour du live. Beau mais triste morceau que "Fermer la maison", sur lequel il manque quelque chose de vraiment poignant, point de mélodie marquante.

Enfin, force est de reconnaître que "Loin de la foule" est très réussie, montée progressive en intensité sur des ambiances de guitares planantes saturées et de cordes stridentes. Miossec y chante encore admirablement bien. L'album s'achève sur une très belle ballade ("Une fortune de mer"), doux piano accompagné de sons aux synthés très sombres et oppressants, dans une ambiance qui fout le bourdon.

Bilan : difficile de trouver les atouts de ses prédécesseurs sur ce septième effort, loin de l'épuré et écorché Boire, franchement moins populaire que A prendre, pas la profondeur de L'Etreinte, il manque à ce Finistériens de la force, de l'intensité, à l'image de Miossec qui a, certes, gagné de la maîtrise et du grain sur sa voix mais perdu en rage.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album L'étreinte de Miossec
Une 2ème chronique de l'album L'étreinte de Miossec
Miossec parmi une sélection de singles (mai 2007)
La chronique de l'album Brest of (Tout ça pour ça) de Miossec
La chronique de l'album Chansons Ordinaires de Miossec
La chronique de l'album Ici-bas, ici même de Miossec
La chronique de l'album VKNG - Jeanne Added - Miossec de Festival Rock en Seine 2015 - Vendredi 28 août
Miossec en concert à Port de Commerce (30 juillet 2004)
Miossec en concert au Vauban (6-7-8 décembre 2004)
Miossec en concert au Festival Du Bout Du Monde 2006
Miossec en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (vendredi)
Miossec en concert au Festival Le rock dans tous ses Etats 2007 (vendredi)
Miossec en concert à La Cigale (dimanche 25 octobre 2009)
Miossec en concert au Bikini (mercredi 25 novembre 2009)
Miossec en concert au Grand Mix (vendredi 7 octobre 2011)
Miossec en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Vendredi
Miossec en concert au Fil (mercredi 17 octobre 2012)
Miossec en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2014 - Vendredi
L'interview de Miossec (février 2019)

En savoir plus :
Le site officiel de Miossec
Le Myspace de Miossec
Le Facebook de Miossec


Yannick Maquenhen         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=