Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sonny Landreth - Diving With Andy
Ni Vus Ni Connus  (divers)  novembre 2009

Sonny Landreth From the reach (Landfall Records, juin 2008)

Que dire de ce disque mais surtout que dire de ce musicien de blues américain trop peu connu du grand public ? Il s’est caché durant de longues années derrière des collaborations fructueuses : Mark KnopflerAlain Bashung, John Hiatt, John Mayall en tête de liste. Et ce n’est peut-être pas le fruit du hasard. Ce guitariste slide du Mississippi sorti de la moiteur des bayous nous offre un style bien à lui. Eloigné de la slide traditionnelle de Ry Cooder… l’originalité triomphe, la virtuosité aussi ! Adulé par ses pairs, ceux-ci ne rechignent pas à mettre leur patte créative sur ses albums. From the reach, onzième album de l’artiste, en est le parfait exemple. "Blue tarp blues" annonce la couleur aux premières notes. Eric Clapton, Vince Gill, Dr John et une pléiade d’autres pointures se succèdent pour imprégner ces 11 titres. L’alchimie opère, le feeling passe à travers les écouteurs. Notamment sur "Way past long" où Robben Ford et Sonny Landreth se lancent dans un dialogue électrisé et prouvent leur complémentarité. "Howlin’moon" offre des saveurs typiquement cajun et un Dr John, pianiste émérite, en grande forme. Le piano se fait malgré tout, plus discret sur cet opus que sur les précédents mais la voix est là. Un timbre satiné qui évite de tomber dans l’imitation plutôt tentante des chaudes voix de bluesmen.

C’est le genre de disque qui nous surprend encore et toujours au bout de la 100ème écoute. Les compositions sont abouties et fabuleusement déroutantes. La guitare semble exploitée au summum de ses possibilités. Et ce n’est pas les deux instrumentaux, dont le surprenant "Uberesso", qui trahiront cette impression. En quelques mots, un de ces artistes qui me pousse à m’insurger contre le téléchargement !

Diving with Andy Sugar sugar (Summertime, juin 2009)

Rare que la pochette d’un CD colle aussi bien à son contenu. On ne se sent pas trahi par des apparences prometteuses, ce qui est déjà un bon point. Edulcoré, pop, frais sont autant de qualificatifs qui me viennent à l’esprit à l’écoute de cet album porté par un trio de français. Des frenchies qui doivent manifestement baigner dans la culture pop "made in UK". Les 12 titres sont composés dans la langue de Shakespeare et portés par la voix nonchalante et feutrée de Juliette Paquereau. Celle-ci n’est pas sans me rappeler la voix d’une certaine Eleni Mandell. Le titre éponyme Sugar, sugar nous plonge directement dans le bac de barbe à papa de la Foire du Trône. Pour cette fois, les diabétiques sont autorisés à y goûter. Des morceaux plus "laid back" sont entrecoupés d’arrangements discrets. Les instruments à vent sont omniprésents mais ne suffisent pas toujours à retenir l’attention. Il semble que certains morceaux tels que "Nether town" ou "4 O’Clock" ont été enregistrés dans l’objectif de pousser l’auditoire dans les bras de Morphée.  Les morceaux les plus accrocheurs restent les plus rythmés. Ceux qui poussent à retrouver l’enthousiasme enfantin des jours de neige. Mention particulière à "Silly Lulu" qui me pousse à croire que l’attraction ressentie à la vue de la pochette n’était pas infondée. Le titre "Kate Weal, Johnny Call & Mr Rose" aux sonorités jazzy, me conforte également dans cette idée. En résumé, un disque qui pourrait passer inaperçu mais qui pourrait aussi enchanter le fond sonore des ambiances cosy.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Diving with Andy en concert à La Maroquinerie (2 février 2006)
Diving with Andy en concert au Festival Les femmes s'en mêlent 2006
Diving with Andy en concert à La Maroquinerie (10ème édition des Inrocks Indie Club) (21 septembre 2006)

En savoir plus :
Le site officiel de Sonny Landreth
Le site officiel de Diving with Andy
Le Myspace de Diving with Andy


Sarah Defaye         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=