Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Editors
In This Light And On This Evening  (PIAS)  octobre 2009

On a tout dit sur les Editors. Ceux qui s'attendaient à ce que ce nouvel album creuse un peu plus le sillon déjà bien entamé par les deux précédents disques se rejouissaient d'avance de dire que, encore une fois, les Editors faisaient du Interpol et ceux qui espéraient un changement radical pensent qu'ils y sont quand même allés un peu fort.

Du coup, tout le monde semble secrètement déçu de cette nouvelle livraison d'un groupe qui, certes, reste parmi les seconds couteaux et n'aura pas l'audience d'Interpol mais qui reste sommes toutes fidèle à ses envies et semble partie pour se faire plaisir avant tout, sans trop se soucier de savoir si Interpol aurait pu le faire (parce que de toute façon la comparaison n'a pas lieu d'être au final) ou bien si le fan de la première heure jettera l'éponge, tout comme le groupe parait avoir jeté les guitares, tant cet album en est dénué. En revanche, le son année 80 est toujours là, version synthés et toujours aussi sombre, voire pire.

Pire car la voix de Tom Smith est de plus en plus caverneuse et dense, même si quelques essais dans les aigus parsèment ce disque comme sur "Eat Raw Meat = Blood Drool" ou "The Big Exit" sur lesquelles Smith fait son David Bowie avec plus ou moins de succès. Caverneuse donc mais pas pour autant porteuse de tout le malheur du monde, noire mais pas dépressive, inquiétante mais pas suicidaire.

Ainsi les chansons sont plus dansantes qu'introspectives même si l'ambiance est évidemment "dark". On pense tout au long de ce disque à Sisters of Mercy (période "Marian") mais aussi (et surtout) à Clan of Xymox qui semble poursuivre Editors tout au long de ce disque, notamment sur les ambiances particulièrement réussies de deux des meilleurs titres du disque, "Bricks And Mortar" et le superbe "Papillon" que l'on écoutera volontiers en boucle. "Papillon" qui est en un sens responsable de la déception d'ailleurs de certains chroniqueurs tant ce titre sorti en single avait placé la barre super haut, reconnaissons-le. Reconnaissons aussi les qualités de "In This Light And On This Evening", "Bricks And Mortar" ou encore "You Don'T Know Love", quatre titres qui ont la mauvaise idée de se suivre et de faire passer l'autre moitié de l'album pour anecdotique.

Globalement, In This Light And On This Evening est pour le moins déroutant mais, plutôt que de passer trop vite dessus parce qu'il ne corespond pas à ce que le public attendait, il mérite de s'y attarder et de découvrir en son sein quelques perles dark wave bienvenues au milieu de la mode des groupes à guitares ultra calibrées "special ados".

Un excellent disque de rock sans guitare, ce n'est pas si courant après tout... A écouter sans préjugé.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The Back room de Editors
Editors parmi une sélection de singles (été 2006)
Editors parmi une sélection de singles (juillet 2007)
Editors parmi une sélection de singles (septembre 2007)
Articles : Editors en concerts en France - Des albums, des EP et des singles à gagner !
Editors en concert à La Maroquinerie (22 septembre 2005)
Editors en concert au Festival des Vieilles Charrues 2006 (samedi)
Editors en concert au Festival International de Benicassim 2006 (dimanche)
Editors en concert au Festival Les Eurockéennes 2007 (samedi)
Editors en concert au Festival Summercase 2007 (vendredi)
Editors en concert au Festival des Inrocks Motorola 2007
Editors en concert au Grand Mix (mardi 27 avril 2010)
Editors en concert à Main Square Festival 2012 - Programmation
Editors en concert à Main Square Festival 2012 - Vendredi
Editors en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2016 - du vendredi au dimanche
Editors en concert au Festival Rock en Seine 2016 - Dimanche 28 août
Editors en concert au Festival Beauregard #9 (édition 2017)
Editors en concert au Festival Beauregard #9 (édition 2017) - samedi 8 juillet
Editors en concert au Festival des Eurockéennes 2017 - Vendredi 7 juillet
L'interview de Editors (5 avril 2008)
L'interview de Editors (18 septembre 2009)

En savoir plus :
Le site officiel de Editors
Le Myspace de Editors


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=