Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Dead Weather
Horehound  (Columbia)  juillet 2009

Alison Mosshart des Kills, Jack Lawrence des Raconteurs, Jack White des White Stripes et Dean Fertita des Queens of the Stone Age ont décidé, comme ça, d'enregistrer une dizaine de morceaux, en marge de leur groupe respectif.

Mon sentiment est que... waouh, il s'agit là d'une véritable bombe mêlant des univers blues, rock garage et psyché typiquement américain. Ce Horehound dévoile de sacrés bonnes compos, où chacun se lâche à fond, sans calcul.

Ça commençe les doigts dans la prise, ça envoit sec sur de terribles envolées/rugissements de guitares "hendrixiennes" ("60 Feet Tall"). Sur "Hang you from the heavens", autour de la voix rock et sensuelle de Alison Mosshart, une rage rock'n'roll se déploit et l'on découvre alors un Jack White déchaîné sur les fûts, martyrisant aussi bien les cymbales que les caisses. La guitare grasse derrière accompagne plus les accélérations de Jack que l'inverse.

Le groupe délaisse une chouille l'energie pure pour se laisser aller sur une bizarrerie telle que "I cut like a buffalo". Dicté par l'orgue de Dean Fertita, semblant hésiter entre tournure reggae, ambiance film d'horreur et inquiétante ballade étiquettée The Doors, ce morceau est bien secoué comme il faut, d'autant qu'à deux, Jack et Alison y livrent une joute vocale étrange.

Décidément, c'est encore la batterie qui fait sa loi sur "Treat me like your mother" (quel titre ambigu !), intenable, partie dans tout les sens, juste accompagnée d'un clavier au son bizarre. Jack, White et Alison ne chantent pas, ils nous assènent plutôt un rap furieux à la Beastie Boys, à la limite de l'engueulade (voir le clip).

Que dire de ce "Rocking horse" où on se délecte littéralement de cette ambiance âpre des vieux rock-garage posés à l'ancienne façon The Cramps, à peine perturbé par ces embardées nerveuses à la guitare. Quelle vraie reprise du folkeux "New pony" de Dylan. Ici, place à un rock'n'roll furieux, je m'extase devant les riffs et solos de guitares (encore "hendrixiens") du membre de Queens of the Stone Age, avec toujours et encore ces changements de rythme et roulements délicieux à la batterie.

Grâce à un bon clavier, un batteur tripant, et des accords à la guitare subtils, l'inquiétant et expérimental "3 birds" montre aussi que le groupe peut aussi livrer un dub des plus aboutis.

La galette se termine en douceur, la grande classe, par "Will there be enough water" envoûtant blues caverneux à la Van Morrison, où Jack White reprend le manche sûr d'une guitare acoustique magique. Avec un peu d'imagination, en fermant les yeux, un vieux Jack Daniels à la main, on se croirait dans la chaleur moite de la Louisiane.

Vite torché en quelques semaines, ce Horehound – qui, au passage, a dévoilé au grand jour un Jack White démoniaque à la batterie – est-il un gros pavé dans la mare du rock alternatif actuel ou juste un gros boeuf jouissif entre potes autour de quelques verres ? Ces quatre furieux seraient prêts à se remettre au boulot cet hiver pour un deuxième opus, à ce qu'on dit. Dans la pure tradition américaine, vont-ils nous faire un album de Noël ? Si oui, il sera probablement censuré.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

The Dead Weather en concert au Bataclan (30 juin 2010)

En savoir plus :
Le site officiel de The Dead Weather


Yannick Maquenhen         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=