Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Doll & The Kicks - Morrissey
Le Zénith  (Paris)  vendredi 13 novembre 2009

Le Zénith était ce jeudi soir configuré afin de réduire la taille de la fosse. Tous les fauteuils n'ayant pas été vendus, pour préserver l'égo de diva du mancunien, il fallait que les spectateurs soient serrés les uns contre les autres afin de donner une impression de foule compacte.

En première partie, Doll and the Kicks assurent un set efficace. Le son est lourd, les compositions oscillent entre Siouxsie et les Pixies. Devant un drap sur lequel leur nom est projeté, libres de s'ébattre seulement sur le devant de la scène, les instruments pour le Years of Refusal Tour de Morrissey étant déjà installé derrière le drap, le quatuor livre une prestation meilleure que celle généralement offerte par les groupes de première partie de Morrissey. La chanteuse Hanna Scanlon, alias Doll, vêtue d'un simple justaucorps noir et de collants du même métal, coupe à la Louise Brooks, attire tous les regards, sa plastique bien mise en valeur dans son appareillage à la Emily Autumn en plus sobre.

Avant le concert, les craintes d'une nouvelle annulation étaient réelles. Il s'agissait au Zénith du report du concert que le Moz aurait dû effectuer au Grand Rex en juin 2009, annulé pour cause de maladie. Or deux semaines plus tôt, il s'était évanoui dès la première chanson lors d'un concert à Swindon lors d'une des premières dates de cette nouvelle tournée. Alors que sur la pochette de l'album Years Of Refusal, Morrissey apparaît en grande forme, bodybuildé et bronzé, il semblerait que le poids des ans commence à se faire sentir.

Entré en scène, vêtu d'un costume sobre marron et d'une chemise noire, il démarre au quart de tour par une chanson de son ancien groupe, The Smiths, "This Charming Man". Le public suit, l'ambiance est bonne même si l'on n'assiste pas à certains débordements déjà observés lors de certains de ses concerts. Certes Morrissey reste une icône, mais son public aussi a vieilli.

La setlist est de grande classe. En particulier, un "When Last I Spoke To Carol", ouvert par le fidèle Boz Boorer à la guitare espagnole. "I'm Throwing My Arms Around Paris" dans la "city of lovers" reçoit un bel accueil. S'il est excitant d'entendre "Cemetry Gates" des Smiths, la version en est gâchée par le bourrinage des musiciens. "The Loop" avec ses accents rockab', la contrebasse sur le devant de la scène est toujours aussi efficace. La suite révèle encore des surprises, lorsque sont enchaînés "Ask", un des plus gros succés des Smiths, avec "Don't Make Fun Of Daddy's Voice", obscure face b d'un single sorti en 2004, mais y a-t-il des faces b que les fans de Morrissey ne connaissent pas ? Ou encore lorsqu'est interprété "Death At One's Elbow". L'habituel "How Soon Is Now ?" s'achève sous un déluge de son, les stroboscope rouges étourdissant le public tandis que Morrissey sort troquer sa chemise noire contre une chemise bleue, chemise qu'il jettera à la foule à la fin de "I'm Ok By Myself". En unique rappel, le groupe interprètera un "Something Is Squeezling My Skull" aussi pêchu que lors de la tournée 2007.

Alors, même si le son du Zénith était d'une nullité crasse, même si les musiciens de Morrissey sont beaucoup plus à l'aise dans le gros bruit que dans les arpèges que certaines de ses chansons mériteraient, même si Mozzer semblait s'économiser ce soir-là, même si le spectacle était frustrant en raison de sa courte durée – 1h15 –, Morrissey reste quand même une bête de scène incroyable et une des meilleures voix du circuit rock. De plus, en offrant cinq chansons des Smiths pour dix-neufs titres interprétés, il a fait plaisir a un public qui n'en demandait pas tant. Ce concert de 2009 à Paris a encore une fois prouvé tout le talent de cette icône pop.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album You are the Quarry de Morrissey
La chronique de l'album Live at Earls Court - Who put the M in Manchester ? de Morrissey
La chronique de l'album Ringleader of the tormentors de Morrissey
Morrissey parmi une sélection de singles (juin 2006)
La chronique de l'album Tomorrow will be beautiful de Flo Morrissey
Morrissey en concert à La mutualité (28 octobre 2002)
Morrissey en concert au Festival Les Eurockéennes 2006 (samedi)
Morrissey en concert au Festival International de Benicassim 2006 (samedi)
Morrissey en concert au Festival International Benicàssim 2008
Morrissey en concert au Festival International Benicàssim 2008 - 2ème
Morrissey en concert au Grand Rex (27 octobre 2014)

En savoir plus :
Le Myspace de Doll and The Kicks
Le site officiel de Morrissey
Le Myspace de Morrissey


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=