Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Holden - Dominique A
Casino de Paris  (Paris)  jeudi 26 novembre 2009

Pour l’ex-chef de file de la chanson "minimaliste", ce grand concert parisien représentait le point d’orgue (plus du tout Bontempi !) d’une année exceptionnelle : alliant qualité et quantité, son dernier album l’a vu renouer avec une inspiration qui, si elle ne faisait pas totalement défaut aux disques précédents, s’était diluée dans des parti-pris orchestraux discutables. Recentré sur une formule proche des débuts, La Musique (et son corollaire La Matière) est sans nul doute son œuvre la plus aboutie des années 2000… dix ans après le précédent pic Remué.

Très logiquement, le concert a pioché en abondance dans ce nouveau répertoire : 11 titres de La Musique et 6 de La Matière réinterprétés par un groupe solide (2 guitares, batterie, synthé), ajoutant une belle énergie rock aux arrangements synth-pop initiaux. Si les (déjà) classiques "Le Sens", "Immortels" ou "Le Bruit Blanc de l’Eté" ont aisément subjugué, certains morceaux qui avaient paru un peu secondaires sur disque ont pris une dimension insoupçonnée : "Les Garçons Perdus" ou "Je Suis Parti Avec Toi", en particulier, propices à des épanchements électriques synchrones entre Dominique et son petit guitariste-star, le beau Thomas Poli.

Côté "oldies but goodies", le répertoire proposait ce soir-là trois extraits d’Auguri, deux de Tout Sera Comme Avant ("Revenir Au Monde" et "Les Eoliennes"), La Mémoire Neuve ("Le Métier de Faussaire", "Le Twenty-Two Bar") et La Fossette ("Sous La Neige" et "Le Courage des Oiseaux"). Curieusement, les albums Si Je Connais Harry et Remué ont été complètement ignorés, de même que L’Horizon (pour ce dernier, c’est tant mieux). Côté rareté, on eut droit au magnifique "Endermonde", issu du coffret de démos inédites Les Sons Cardinaux. Enfin, deux morceaux du récent EP Kick Peplum ("Gisor" et "Manset") ont aussi été interprétés.

En nombre de titres piochés, Auguri a donc été l’ancien album le mieux représenté ce soir-là. Si l’on n’avait pas été très emballé par le disque à sa sortie, il faut reconnaître que ses chansons sont devenues, au fil du temps, de véritables morceaux de bravoure : la lourdeur rock-moralisatrice de "Pour La Peau", effet douche froide garanti sur nos (éventuelles) tentations adultérines, contraste avec les couples amoureux du "Commerce De L’eau", qui ne nous avait jamais paru si beaux… Et l’on est saisi par la jubilation du public lorsque débute "En Secret", pourtant l’une des chansons les plus flagellatoires de son auteur !

Certaines des vieilleries ont été joliment dynamitées par la nouvelle formule pop-rock rentre-dedans : le "Twenty-Two Bar" et "Le Courage des Oiseaux", en particulier, avaient rarement aussi bien sonné. Mais le minimalisme a aussi fait une réapparition bienvenue avec "Sous La Neige", joué très proche de la version glacée d’origine : pour le coup, le vieil adage assimilant Dominique à un mix entre Suicide (boîte à rythme/synthés répétitifs) et Barbara (préciosité du chant) trouvait là une parfaite illustration.

Ce contraste (glacial VS chaleureux) est encore accentué par les speechs : Dominique A est un garçon très drôle, et son public plutôt bon enfant. La transition entre interludes vanneurs et chansons solennelles s’avère parfois paradoxale ; et l’artiste prend plaisir à souffler le chaud et le froid jusque dans sa set-list : les gros tubes sont immédiatement suivis de morceaux plus difficiles (souvent issus de La Matière, volet plus expérimental du dernier album), histoire de faire retomber l’hystérie de plusieurs crans.

Ainsi, on a été surpris quand, au terme d’un "Twenty-Two Bar" d’anthologie (qui aurait pu fermer le concert sur une note chaleureuse), c’est le mortifère "Hôtel Congress" qui est venu nous raccompagner vers la sortie… Comme une volonté de ne pas céder à la tentation d’une enfilade de tubes en rappel : méfiance bien connue face à la complaisance séductrice, désir de toujours remettre les pendules à l’heure intègre.

Ce genre de petite raideur (héritée de l’idée de musique "indé") explique sans doute pourquoi le grand public n’a jamais véritablement adopté Dominique A… Mais c’est aussi ce qui fait son prix : cette capacité à ne pas flatter excessivement ses auditeurs dans le sens du poil ; oser encore nous déstabiliser un peu, histoire d’éviter la routine du concert Best-of à la con.

Note : dans un récent billet paru sur le site CommentCertainsVivent.com, le chanteur écrivait tout le bien qu’il pensait de Fantomatisme, dernier album d’Holden : "… pour le mystère niché derrière chaque chanson, chaque son, cette manière qu’ils ont de jouer avec la trame des morceaux, et l’inventivité de la production…".

Assez logiquement, le duo a donc été invité à ouvrir ce concert parisien : l’occasion de réentendre leurs belles chansons dans une configuration sobre (guitare sèche rythmique, soli électriques), et de découvrir un inédit.

Pour la petite histoire : Armelle Pioline portait ce soir-là une petite robe tout à fait délicieuse, qui mettait bien en valeur la grâce de ses textes…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Chevrotine de Holden
La chronique de l'album Fantomatisme de Holden
Holden dans la rubrique Ni Vus Ni Connus
La chronique de l'album L'essentiel de Holden
La chronique de l'album Sidération de Holden
Holden en concert à OPA (2 mars 2006)
Holden en concert à La Maroquinerie (5 avril 2006)
Holden en concert à La Maroquinerie (20 mars 2009)
Holden en concert au Festival des Attitudes Indé 2009 (mardi 29 septembre 2009)
Holden en concert au Festival Marsatac #14 (édition 2012) - Samedi 29 septembre
L'interview de Holden (8 février 2006)
L'interview de Holden (mercredi 11 mai 2011)
La chronique de l'album Tout sera comme avant de Dominique A
La chronique de l'album L'horizon de Dominique A
La chronique de l'album Sur nos forces motrices de Dominique A
La chronique de l'album La Musique de Dominique A
La chronique de l'album Kick Peplum (EP) de Dominique A
La chronique de l'album Vers les lueurs de Dominique A
La chronique de l'album Eléor de Dominique A
La chronique de l'album Toute latitude de Dominique A
La chronique de l'album La Fragilité de Dominique A
Dominique A en concert à la Salle Jeanne d'Arc (21 novembre 2003)
Dominique A en concert à la Salle de la Cité (11 novembre 2004)
Dominique A en concert à l'Olympia (30 novembre 2004)
Dominique A en concert au Festival FNAC Indétendances 2006
Dominique A en concert au Festival International de Benicassim 2006 (vendredi)
Dominique A en concert au Festival La Route du Rock 2009 (dimanche)
Dominique A en concert au Grand Mix (vendredi 27 novembre 2009)
Dominique A en concert au Fil (samedi 6 février 2010)
Dominique A en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Samedi
Dominique A en concert au Festival La Route du Rock #22 (vendredi 10 août 2012)
Dominique A en concert au Festival La Route du Rock #22 (samedi 11 août 2012)
Dominique A en concert à Théatre Lino Ventura (jeudi 4 avril 2013)
Dominique A en concert à L'Aéronef (samedi 25 mai 2013)
Dominique A en concert au Festival Europavox 2015 - Samedi 23 mai
Dominique A en concert au Festival de Beauregard #7 (édition 2015) - Vendredi
Dominique A en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2015 - Du jeudi au dimanche
Dominique A en concert au Colisée (dimanche 29 novembre 2015)
La vidéo de En solo aux Bouffes du Nord (DVD) par Dominique A
L'interview de Dominique A (6 mars 2006)
L'interview de Dominique A (26 avril 2006)
L'interview de Dominique A (octobre 2007)
L'interview de Dominique A (27 mars 2009)
L'interview de Dominique A (samedi 7 juillet 2012)
L'interview de Dominique A (jeudi 19 mars 2015)

En savoir plus :
Le Myspace de Holden
Le site officiel de Dominique A
Le site Comment certains vivent
Le Facebook de Dominique A

Crédits photos : Camille Promérat (Toute la série sur Taste of Indie)


Nicolas Brulebois         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Holden (11 mai 2011)
Holden (28 mars 2009)
Laetitia Velma et Dominique A (28 mars 2011)


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=