Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bjørn Berge
Fretwork  (Dixiefrog / Harmonia Mundi)  octobre 2009

Voix chaude, caverneuse, ce gars aux allures de Viking n’en impose pas que par sa taille. De passage à Paris pour la promotion de Fretwork, son dixième album, Bjørn Berge appartient à une espèce pas tout à fait identifiée, et j’en reste convaincue, pas du tout menacée !

Le musicien armé de son instrument de prédilection, une guitare acoustique, attaque l’album énergiquement avec le titre "Crazy Times". D’entrée de jeu, il assure une rythmique au rasoir, d’un pied alerte et à la force de ses 10 doigts de magicien. Une once de sensibilité existerait-elle derrière sa carrure incroyable ? Je réponds affirmatif tout comme à la question récurrente du feeling. Vous savez, ces petites choses qui, en dehors de la technique, ô combien maitrisée chez notre ami Bjørn, font la différence. Ces petites choses qui font que l’on passe de l’album sympa à l’album indispensable… et celui-ci l’est probablement déjà à ma discothèque !

Au fil de l’écoute, on découvre une nouveauté qui confère une atmosphère aérienne à l’album. Oui, le violon d’Øyvind Staveland fait son apparition, notamment sur "These Streets", folk à souhait ou sur "Endless", une petite merveille d’originalité… assurément mes deux coups de cœur ! Cela va s’en dire que le violon et l’arpège font généralement bon ménage. Comme à son habitude, le monsieur alterne habilement les instrumentaux et les compositions chantés, la force et les finesses, les rythmes enlevés et les mélodies envoûtantes. L’instrumental, "Fretwork", évoque la traduction musicale idéale d’une course poursuite avec ses cassures et ses reprises. Sur "Drifting Blues", Mister B. Berge enfile le bottleneck pour un blues plus conventionnel. Attention, ici, par "conventionnel" je n’entends pas "impersonnel" ! Pas de gaspillage avec l’artiste qui utilise chaque parcelle de son énergie au service d’un son enveloppant.

Il se plaît à reprendre "Zebra" de John Butler Trio. Ce nom vous évoque forcément le talentueux guitariste aux dreadlocks et aux multiples influences, attaché à sa guitare tel un koala à sa feuille d’eucalyptus. Bjørn Berge garde son flow et sa version, un peu plus rêche que l’original, est loin d’être déplaisante. Le solo électrisé, les hand-clapping et les chœurs sont au rendez-vous. Quand la rudesse norvégienne rencontre la chaleur australienne, on peut parler d’une réussite totale. Il faut ajouter à cela que ces deux musiciens ne sont pas les moins méticuleux du métier.

"Travelling Song", une ode à l’évasion porte bien son nom même si c’est simplement l’ensemble de ces 9 compos et 3 reprises qui me poussent au voyage. Pour finir en beauté, l’album s’achève sur l’instrumental "Paris", une petite pépite qui pourrait bien lui valoir le respect et l’admiration des plus irréductibles gaulois !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album I'm the antipop de Bjorn Berge
La chronique de l'album Live in Europe de Bjorn Berge
La chronique de l'album Blackwood de Bjørn Berge
La chronique de l'album Who else ? de Bjørn Berge
Bjorn Berge en concert au Festival Les Transmusicales de Rennes 2004 (jeudi)
Bjorn Berge en concert au Nouveau Casino (21 mars 2005)
Bjorn Berge en concert à l'Espace Vauban (12 mai 2005)
Bjorn Berge en concert au Festival Fnac Indétendances 2005
Bjorn Berge en concert à L'Européen (31 mars 2008)
Bjorn Berge en concert au New Morning (15 octobre 2008)
Bjorn Berge en concert à Sunset (lundi 16 novembre 2009)
Bjorn Berge en concert au New Morning (samedi 20 novembre 2010)
Bjorn Berge en concert au New Morning (mardi 26 novembre 2013)
L'interview de Bjorn Berge (27 février 2008)
L'interview de Bjørn Berge (lundi 16 novembre 2009)
L'interview de Bjørn Berge (13 octobre 2011)

En savoir plus :
Le site officiel de Bjørn Berge
Le Myspace de Bjørn Berge


Sarah Defaye         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Bjorn Berge (13 octobre 2011)
Bjorn Berge (16 novembre 2009)
Bjorn Berge (27 février 2008)


# 16 juin 2024 : Culture en danger ?

Alors que la France est virtuellement sans gouvernement, il y a de quoi, entre autres problèmes, s'inquiéter pour la culture. Quoi qu'il en soit on sera toujours là pour la rendre la plus accessible possible.
Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"La marche des enfants" de BabX & la Maitrise populaire de l'Opéra-Comique
"Shalalalala" de Theo Hakola
"Time!" de Eels
rencontre avec Dendana, illustrée par une session de 2 titres
"Brahms, sonates pour clarinette et piano, trio pour cor" de Geoffroy Couteau
"Haydn, intégrale des trio avec flûte" de Jean Pierre Pinet & Les Curiosités Esthétiques
"Sun without the heat" de Leyla McCalla
"Meilleur erreur" de Meilleur Erreur
"Leaving you alone part 1" de The Desperate Sons
"IV" de Wildstreet
"Broadcast - Spell Blanket" c'est le 32ème épisode du Morceau Caché
er retrouvez les photos de Eric Ségelle de Hala Duett et L'Etrangleuse à La Cale
et toujours :
Rencontre avec Baptsite Dosdat autour de son album "Batist & The 73", agémenté d'une session
"The afternoon of our lives" de Olivier Rocabois
"Ciel, cendre et misère noire" de Houle
Alain Chamfort était au Point Ephémère
"Middle class luxury" de Beau Bandit
"As seasons changed" de Indigo Birds
"Jusqu'où s'évapore la musique" de Jérôme Lefebvre / FMR Ochestra
Lux, Jules & Jo et Hippocampe Fou dans un petit tour des clips de la semaine
"Upside down" de Manila Haze
"Volupté" de Marie Pons & Geoffrey Jubault
"Hey you" de Mazingo
"Réalité" de Moorea
"Bleu" de Olivier Triboulois
"Thalasso" de Soft Michel
"Rockmaker" de The Dandy Wharols

Au théâtre :

les nouveautés :

"La mécanique du coeur" au Théâtre Le Funambule Montmartre
"King Kong théorie" au Théâtre Silvia Montfort

"Du domaine des murmures" au Théâtre Le Lucernaire
"Hepta, le grand voyage du Petit Homme" au Théâtre Essaïon
"Pourquoi Camille ?" au Théâtre La Flèche (et bientôt Avignon)

et toujours :
"Les vagues" au Théâtre de La Tempête
"Molly ou l'Odyssée d'une Femme" au Théâtre Essaïon
"Dictionnaire amoureux de l'inutile" au Théâtre La Scala
"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon

Cinéma avec :

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Lecture avec :

"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
et toujours :
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=