Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Les Transmusicales 2009 (Vendredi)
Gaggle - Slow Joe and the Ginger Accident - Mr Eleganz - Chocolate Donuts  (Rennes)  4 décembre 2009

L'homme le plus élégant de toute la Bretagne a la plaisante tâche d'ouvrir les festivités suivi de près par une camera de TV Rennes. Et le Mr Eleganz ne se fait pas prier : il fanfaronne, se prête au jeu des photos, pose, se recoiffe sous un cadre géant le représentant. Toute l'élégance française pour un dj set de première qualité et un personnage que l'on n'est pas prêt d'oublier.

En France on ne connait les donuts américains que par Homer Simpson. Pour les Chocolate Donuts de Caen c'est ici et maintenant avec ces normands (encore un jeune groupe de cette programmation 2009 très francaise) qui nous présente leur rock vif, sérieux, très pro avec la toute petite point d'arrogance de leur jeunesse et un chanteur partout à la fois. Si la malédiction des groupes caennais ne se porte pas sur eux ils devraient aller loin.

Noeud papillon pour le DJ, petits costumes pour les quatre autres membres du groupe islandais FM Belfast qui entend faire bouger le frileux hall. On nous en promettait beaucoup, le pari est à moitié réussi mais difficile de dire du mal d'une équipe si sympathique.

Aux Transmusicales, il y a toujours le groupe particulier, la chorale décalée, la communauté hippie pop ou encore la famille musicale comme il y a quelques années avec la Trachtenburg family. Cette année la palme de l'originalité et la démesure revient a Gaggle, groupe d'une vingtaine de chanteuses féministes. Pas de look rétro ni de pantalon moule-parties à la I'm from Barcelona. Cette fois ce serait plutôt le costume de scène, le sérieux pour une musique qui ne l'est tout de même pas trop. Et surtout juste suffisament court pour ne pas devenir lassant. Grand moment.

On a beaucoup parlé de Slow Joe and the Ginger Accident. Slow Joe, c'est le chanteur des rues en Inde depuis 60 ans, et c'est l'accident, la rencontre avec des français, des titres préparés et les Trans pour se retrouver et les jouer. Du blues à la chanson d'amour, c'est un concert émouvant que nous présente ce grand père chouchouté par l'équipe pour sa première visite en France et ces musiciens heureux de réussir leur pari. Ils ont même gagné le hall 4 en plus de leurs premiers concerts. Encore une fois, par accident.

Passage au Hall 3 où les écossais de The Phantom Band ont déjà commencé le concert. Simple, efficace, peut être trop simple même puisqu'il y a peu de choses à dire. C'est fluide, ca coule mais on oublie presque aussitôt tant il n'y a pas l'originalité qui fait les bons groupes de Trans. Dommage, en quelques heures, l'excellent groupe a disparu des mémoires. Snif.

Dans le grand Hall c'est au tour de la jamaicaine Terry Linn dans un style ragga dancehall avec deux batteries, une grosse caisse et surtout des projections vidéos fort violentes qui ponctuent les textes virulents de la demoiselle.

Autre demoiselle, Jessie Evans avec son saxophone, son look improbable, son batteur presque aussi élegant que le Mr Etalon du genre, Jessie Evans donc tient le hall en haleine , impatient de voir la dernière facétie de la performeuse. On pense à Peaches, en bien, quand elle fonce dans la fosse pour saluer le public. Un véritable show efficace et varié. Même pas besoin d'aimer le saxophone pour apprécier, ouf !

Fever Ray, grand hall, grande préparation et limite de l'escroquerie pour le public au delà des trois premiers rangs. Dans le noir presque complet, avec juste quelques lampes de chevet et des lasers. Voix qui porte, bidouille electronique, musicalement c'est très bien, mais malheureusement, en live, on aime voir du live et ce soir ce ne sera pas possible. Dommage tous les membres semblaient joliment grimés et v^tu. Tant pis, on se réserve pour demain !

 

Voir aussi sur Froggy's Delight :

l'article du jeudi 3 décembre

Retour sur les dernières Trans : jeudi 4 décembre 2008
vendredi 5 décembre 2008
samedi 6 décembre 2008

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album eponyme de Fever Ray

En savoir plus :

Le Site Officiel des Transmusicales : lestrans.com

Crédits photos : Fred (plus de photos)


Fred         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=