Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Heavy Trash
Midnight Soul Serenade  (Bronzerat Records)  octobre 2009

Jon Spencer n'en a pas fini de son étude sur le rock américain et depuis quelques années, il continue son exploration au sein de Heavy Trash, accompagné du génial Matt Verta-Ray.

Midnight Soul Serenade est la troisième production du groupe et comme précédemment, elle approfondit les styles musicaux qui plaisent tant aux deux comparses, à savoir le Rockabilly et le Punk-Rock.

La capacité deux ces vieux briscards du rock à composer des chansons de grande qualité est impressionnante. Loin d'avoir ce côté ringard qu'on pourrait imaginer à l'évocation des styles musicaux qui sont évoqués tout au long de ce disque, les chansons livrées ici sont calées au millimètre près, avec un talent incroyable. Le souci du détail, les ambiances variées et à propos, le clin d'œil humoristique permanent, de celui dont sont capables ceux qui dominent leur art sont autant de raisons de ce réjouir de l'écoute de Midnight Soul Serenade. Les chansons n'ont pas été composées dans une optique d'être déposées dans le musée du rock de nos grand-parents (ou parent, c'est selon), elles sont bien actuelles, malgré leur côté madeleine proustienne.

Parmi les multiples bijoux de ce disque, notons : "Gee, I Really Love You", l'incendiaire entrée en matière, un titre rempli de clins d'œil au style et à cet humour évoqué plus haut ; "Good Man" et son rock faussement tranquille ; l'instrumental "Pimento" et son style Shadows avec des bananes et des crans d'arrêt dans la poche arrière du jean ; "(Sometimes You Got To Be) Gentle" où Jon Spencer exagère l'accent de nos compatriotes parlant dans sa langue maternelle. Le tout sous le regard circonspect de Matt Verta-Ray à la guitare et de ses envolées dissonantes, vient compléter le jeu sauvage de son acolyte. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, il s'agit bien d'une chanson d'amour et Jon Spencer y ajoute toute sa gouaille et son exubérance coutumière.

L’ensemble est fait de sons de guitares vintages, de chemises à cols géants et de jean moulants. Ca groove, ça sent la sueur de fermeture de bar de nuit, c’est chaud, ça fait remuer les guiboles, bref c’est à écouter d’urgence.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Heavy Trash en concert au Festival de Dour 2006 (dimanche)
Heavy Trash en concert au Festival International Benicàssim 2008

En savoir plus :
Le site officiel de Heavy Trash
Le Myspace de Heavy Trash


Monsieur Var         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=