Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Théâtre
Théâtre du Nord-Ouest  (Paris)  mars 2004

Pièce de Jean-Luc Jeener, mise en scène de Carlotta Clerici avec Anne Coutureau, Jean-Luc Jeener, Laurence Hétier,Marine Mandrila, Christine Melcer et Sonia Nadeau.

Une salle d’attente d’hôpital, quatre chaises, une table, quelques magazines, une plante verte. Le silence. Une femme assise, en larmes contenues, un homme faisant les cent pas. Une atmosphère lourde. Un jeune homme, un comédien, a fait une tentative de suicide. Pendant qu’il lutte contre la mort, une actrice qui lui donne la réplique dans "On ne badine pas avec l’amour" et le metteur en scène attendent et s’interrogent sur la portée de ce geste accompli par dépit amoureux.

Surgit la mère, ignorant ce mobile, qui accuse. Et qui accuse-t-elle ? Le metteur en scène et à travers lui le théâtre. Et pas n’importe quel théâtre. Le théâtre de l’incarnation, le théâtre vivant qui exige tout de l’acteur par un engagement réfléchi, volontaire et éclairé de l’homme qui ne choisit pas une voie mais réalise son destin, celui qui lui échoit parce qu’il a été investi d’un don et donc d’une mission, montrer l’homme à l’homme, qui ne peut se mesurer à l’aune des règles et des valeurs ordinaires de la vie sociale, tels la notion d’utilité (par comparaison aux métiers reconnus utiles comme celle de médecin) ou de contrepartie économique (toute peine mérite salaire mais lequel en valeur absolue ?). Ce théâtre qui est un véritable apostolat.

Un texte simple, précis, décapant, qui expose la logique implacable de l’engagement pris en toute conscience que rien ne doit pouvoir rompre même pas en s’y soustrayant par la mort. Le théâtre peut-il tuer ? Peut être, pas sûr, mais en tout état de cause mieux vaut mourir en faisant ce qu’on aime que mourir à petit feu en faisant ce qu’on n’aime pas.

Car la mort, ou plus davantage encore la vie et la finalité de cette vie qui donnée à l’homme, est également un thème majeur. La seule certitude de l’homme est qu’il va mourir. Alors peu importe le moment mais pas la manière. En tout état de cause, il ne faut pas tenter de l’abréger.

En contrepoint du discours implacable d’intelligence, de discernement et de foi du metteur en scène, la jeune actrice faiblit un moment exposant l’ampleur de l’investissement exigé de l’acteur, même s’il est consenti, de porter son fardeau d’homme et d’y ajouter celui du personnage.

La minuscule scène de la petite salle du Théâtre du Nord-Ouest devient le monde englobant les spectateurs assis à trois pas. La transmutation opère et les personnages deviennent des hommes et vivent sous nos yeux au point où le corps du spectateur se projette en avant, vers eux, animé du désir d’aller physiquement à leur rencontre, pour leur parler, pour les aimer.

La mise en scène de Carlotta Clerici, dans cet espace singulier à 360 degrés par rapport au public, donne chair et vie à la représentation et plonge le spectateur au cœur non seulement de l'intrigue mais de la réalité qui se déroule sous ses yeux. En cela, sans dorures ni falbalas, c'est une parfaite réussite et une éclatante illustration du théâtre défendu tant par Jean-Luc Jeener au sein de la Compagnie de l'Elan que par la Compagnie du Théâtre Vivant dont Carlotta Clerici est un des membres fondateurs.

Que dire des comédiens qui ne serait pas entendu comme simplement laudateur ? Leur interprétation* est tout simplement bouleversante et remarquable.


* au sens de l’incarnation, le nom ayant d’ailleurs une connotation plus mystique que le verbe. Ainsi dit-on aisément qu’un tel incarne un metteur en scène.

 

 
A lire sur Froggy's delight :

interview de Jean Luc Jeener
Interview de Yvan Garouel
interview de Carlotta Clerici
interview de Mitch Hooper
interview d'Anne Coutureau

la chronique sur la pièce Tête d'Or

Pour en savoir plus sur la compagnie du Théâtre Vivant :
www.theatrevivant.com

Pour connaître le programme du Théâtre du Nord-Ouest :
www.theatre-nordouest.com


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 août 2018 : Place aux livres

C'est bientôt la rentrée, et donc la rentrée littéraire, voici déjà quelques chroniques pour terminer agréablement l'été avec également une sélection de spectacles de l'été et bien entendu du cinéma, de la musique et des expositions !

Lecture avec :

"Cette maison est la tienne" de Fatima Farheen Mirza
"Empreintes de crabe" de Patrice Nganang
"L'habitude des bêtes" de Lise Tremblay
"Sergent papa" de Marc Citti
"Tous les hommes désirent naturellement savoir" de Nina Bouraoui
et toujours :
"Forêt obscure" de Nicolas Krauss
"Les grandes épopées qui ont fait la science" de Fabienne Chauvière
"Rien de plus grand" de Malin Personn Giolito

Au théâtre :

un incontournable :
"Le Gros diamant du Prince Ludwig" au Théâtre Le Palace
un nouvau venu :
"Hypo" au Théâtre de la Contrescarpe
les inoxydables :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Dernier coup de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
les outsiders :
"Dîner de famille" au Théâtre d'Edgar
"Iliade" au Théâtre Le Lucernaire
"Oui !" au Café de la Gare
"Tinder Surprise" au Théâtre d'Edgar
"Speakeasy" au Palais des Glaces
"Chance" au Théâtre La Bruyère

Expositions avec :

dernière ligne droite pour :
"Van Dongen et le bateau-Lavoir" au Musée de Montmartre
"Margiela - Les Années Hermès" au Musée des Arts Décoratifs
"Parfums de Chine - La culture de l'encens au temps des Empereurs" au Musée Cernushi

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Silent Voice" de Naoko Yamada
"La Belle" de Arunas Zebrunias
et la chronique des autres sorties d'août

Du côté de la musique :

"When the earth was flat" de Quiet Dan
"A quality of mercy" de RVG
Sélection d'albums blues avec Sue Foley, Ian Siegal, Fred Chapelier et Archie lee Hooker
et toujours :
"Schtick" de Danny Goffey
"Prokofiev for two" de Martha Argerich & Sergei Babayan
"South by west" de Pampa Folks
"Press rewind" de Devil Jo & the Blackdoormen
"Bonsoir shérif" de Keith Koona
"Home" de Kian Soltani & Aaron Pilsan
"La green box" de La Green Box
"Modernéanderthal" de Le Pied de la Pompe
"Art autoroutier" de Nuage Fou

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=