Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sanseverino
Les Faux Talbins  (Columbia)  novembre 2009

Ah, il nous avait fait patienter depuis Exactement, l’ami Sanseverino ! Un live au Bouffes du Nord pour prendre notre mal en patience, farci d’accordéons et de surprises pour le public… Et puis, enfin, le tout nouvel album de Sanseverino est sorti courant novembre et fait déjà beaucoup parlé de lui. Les Faux Talbins semble marquer une véritable révolution dans la discographie de l’artiste étiqueté swing. Un album au son beaucoup plus dur, à la consistance rock indéniable. Un album qui ne ressemble en rien à ce que Sanseverino avait produit avant…

En rien ? Pas vraiment… Pour les observateurs attentifs, cet opus est finalement parfaitement cohérant avec l’artiste et son parcours. Rock’n roll, Stéphane Sanseverino l’a toujours été. L’homme aux multiples tatouages et piercings a toujours dégagé une énergie sauvage sur scène, une provocante tendresse et un amour assuré du mélange et de la rencontre. Grand admirateur d’AC/DC, combien de fois pendant ses précédentes tournées a-t-il sublimé une tranquille pompe manouche avec un furieux solo électrique, aussi percutant qu’inattendu. Sa reprise de "Rimini" des Wampas aux Bouffes du Nord et ses collaborations avec Parabellum, sont autant d’indices pour nous rappeler que l’étiquette bobo du chanteur swing était sûrement collée avec trop d’empressement et que, finalement, sa famille de cœur est tout autant à chercher du coté rock alternatif que du côté manouche, et sûrement bien plus que coté nouvelle scène française. D’ailleurs, pour rappel, Hervé Legeay, le guitariste qui l’accompagne depuis Le Tango des gens – dont la pochette était d’ailleurs dèjà bien rock’n Roll… – bien avant de devenir élève et guitariste de Romane, est un pur produit de la scène rock-punk des années 80 (notamment avec Stepping Stones, qui assura entre autre des premières parties de Bowie et Iggy Pop !).

Les Faux Talbins est donc un album réfléchi, riche et complexe. On évolue dans une ambiance de vieux films en noir et blanc. Quelques airs rockabilly, bluegrass ("Les mariolles") ou cajuns ("Finis ta vaisselle") accompagnent les blousons noirs. Quelques clins d’œil rétros à San Antonio ou Gene Vincent colorent en sépia quelques pistes, qui parfois nous rappellent même Fréhel et son univers réaliste ("Rita et Riton"). Mais cet album est aussi très moderne – "Chérie c’est la guerre !" à la mélodie tzigane bien balancée – et suffisamment provocant et drôle ("Tu pues Benny" – "Je suis un malade mental" – "Je t’aime pas") pour nous promettre des grands moment de live !

Cet album est une vraie réussite qui dévoile un peu plus sa profondeur à chaque écoute. Saltimbanque depuis son enfance, Sanseverino continue donc d’avancer, s’inspirant des paysages changeants qui défilent, assumant, sans mépris, le pied de nez fait à tout ceux qui le souhaitent figé dans le formol et qui réclament sans cesse le même album, pour satisfaire leurs oreilles de consommateurs.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Sanseverino en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2004
Sanseverino en concert au Festival Solidays 2004 (samedi)
Sanseverino en concert au Festival Les Rockeurs ont du coeur 2005
Sanseverino en concert au Festival des Vieilles Charrues 2007 (jeudi)
Sanseverino en concert au Festival Les Nuits Secrètes
Sanseverino en concert à Denfert Rochereau (dimanche 21 juin 2009)
Sanseverino en concert au Fil (vendredi 18 décembre2009)

En savoir plus :
Le Myspace de Sanseverino


Cyril Hortala         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=