Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sanseverino
Les Faux Talbins  (Columbia)  novembre 2009

Ah, il nous avait fait patienter depuis Exactement, l’ami Sanseverino ! Un live au Bouffes du Nord pour prendre notre mal en patience, farci d’accordéons et de surprises pour le public… Et puis, enfin, le tout nouvel album de Sanseverino est sorti courant novembre et fait déjà beaucoup parlé de lui. Les Faux Talbins semble marquer une véritable révolution dans la discographie de l’artiste étiqueté swing. Un album au son beaucoup plus dur, à la consistance rock indéniable. Un album qui ne ressemble en rien à ce que Sanseverino avait produit avant…

En rien ? Pas vraiment… Pour les observateurs attentifs, cet opus est finalement parfaitement cohérant avec l’artiste et son parcours. Rock’n roll, Stéphane Sanseverino l’a toujours été. L’homme aux multiples tatouages et piercings a toujours dégagé une énergie sauvage sur scène, une provocante tendresse et un amour assuré du mélange et de la rencontre. Grand admirateur d’AC/DC, combien de fois pendant ses précédentes tournées a-t-il sublimé une tranquille pompe manouche avec un furieux solo électrique, aussi percutant qu’inattendu. Sa reprise de "Rimini" des Wampas aux Bouffes du Nord et ses collaborations avec Parabellum, sont autant d’indices pour nous rappeler que l’étiquette bobo du chanteur swing était sûrement collée avec trop d’empressement et que, finalement, sa famille de cœur est tout autant à chercher du coté rock alternatif que du côté manouche, et sûrement bien plus que coté nouvelle scène française. D’ailleurs, pour rappel, Hervé Legeay, le guitariste qui l’accompagne depuis Le Tango des gens – dont la pochette était d’ailleurs dèjà bien rock’n Roll… – bien avant de devenir élève et guitariste de Romane, est un pur produit de la scène rock-punk des années 80 (notamment avec Stepping Stones, qui assura entre autre des premières parties de Bowie et Iggy Pop !).

Les Faux Talbins est donc un album réfléchi, riche et complexe. On évolue dans une ambiance de vieux films en noir et blanc. Quelques airs rockabilly, bluegrass ("Les mariolles") ou cajuns ("Finis ta vaisselle") accompagnent les blousons noirs. Quelques clins d’œil rétros à San Antonio ou Gene Vincent colorent en sépia quelques pistes, qui parfois nous rappellent même Fréhel et son univers réaliste ("Rita et Riton"). Mais cet album est aussi très moderne – "Chérie c’est la guerre !" à la mélodie tzigane bien balancée – et suffisamment provocant et drôle ("Tu pues Benny" – "Je suis un malade mental" – "Je t’aime pas") pour nous promettre des grands moment de live !

Cet album est une vraie réussite qui dévoile un peu plus sa profondeur à chaque écoute. Saltimbanque depuis son enfance, Sanseverino continue donc d’avancer, s’inspirant des paysages changeants qui défilent, assumant, sans mépris, le pied de nez fait à tout ceux qui le souhaitent figé dans le formol et qui réclament sans cesse le même album, pour satisfaire leurs oreilles de consommateurs.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Sanseverino en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2004
Sanseverino en concert au Festival Solidays 2004 (samedi)
Sanseverino en concert au Festival Les Rockeurs ont du coeur 2005
Sanseverino en concert au Festival des Vieilles Charrues 2007 (jeudi)
Sanseverino en concert au Festival Les Nuits Secrètes
Sanseverino en concert à Denfert Rochereau (dimanche 21 juin 2009)
Sanseverino en concert au Fil (vendredi 18 décembre2009)

En savoir plus :
Le Myspace de Sanseverino


Cyril Hortala         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=