Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Piano Magic
Ovations  (Make Mine Music / Darla records)  octobre 2009

Il est des albums que l'on n'attend pas. Il est des associations improbables. Il est des mondes que l'on dirait n'être jamais appelés à se toucher. Et il est des brèches, dans notre normalité, où se produisent ces rencontres impossibles. L'une d'elle s'appelle Ovations, nouvel album de Piano Magic, mais surtout collision avec l'univers de Dead Can Dance.

Sur le papier, on n'aurait pas misé un kopec, ni un rouble, ni un franc, sur un tel concept. Pensez-donc. Brendan Perry et Glen Johnson. L'ampleur lente, cérémonieuse et profonde de l'un ; les tensions électriques pop-hagarde de l'autre, façon road movie jarmuschien, une touche so british en plus. Et pourtant. Une réussite incroyable.

À vrai dire, l'harmonie entre les deux univers, leur complémentarité, est si poussée que l'on retrouve ce sentiment d'évidence délicieux que l'on avait cherché en vain dans la discographie du groupe depuis son Troubled Sleep (Green UFOs, décembre 2003), authentique chef d'œuvre. Si Piano Magic avait un peu peiné à renouveler et enrichir son répertoire sur ses dernières et néanmoins encore tout à fait honorables productions (Disaffected chez Talitres, Darla et Green UFOs en mai 2005 ; Part Monster chez Homesleep, Important records et Green UFOs en mai 2007), la question est bel et bien réglée avec Ovations.

Sans rien perdre de la très forte identité musicale qu'il s'est forgé au cours des années, Piano Magic explore avec ce dixième album le mystère de ses origines en rouvrant l'album de ses influences les plus eighties (The Cure, Joy Division, & Also the Trees et tout le label 4AD ; sans oublier, justement, Dead Can Dance), et enrichit encore l'ensemble de quelques touches d'exotisme, notamment avec le travail aux percussions de Peter Ulrich, lui aussi issu de Dead Can Dance.

On devine derrière cette multiplication des références toute la richesse de l'ensemble. Un écrin précieux pour l'indolence du chant de Glen Johnson – ou pour celui de Brendan Perry, qui n'a rien perdu de sa monumentalité et qui assure les parties vocales de deux titres : "You never loved this city" et, surtout, "The nightmare goes on", premier titre de l'album à valeur clairement programmatique.

Les fidèles retrouveront néanmoins sans difficulté tout ce qu'ils peuvent aimer chez Piano Magic : des océans profonds qu'esquissent la profondeur de la basse et les soubresauts de la batterie au son de guitare si particulier des chorus enfiévrés qui en émergent parfois, monstres imprévisibles ; des lentes contemplations éreintées aux explosifs jaillissements, riffs exsangues, rythmiques en hyperventilation (ah ! "The faint horizon"...) ; le goût pour une certaine langueur, une rondeur ; un univers insomniaque : nocturne, lunaire, épuisé ; ballades pop et dérives rock ; jusqu'au duo de voix avec Angèle David-Guillou (sur "Exit", impeccable conclusion de l'album).

Prêt de quinze ans après ses premiers pas, Piano Magic reste donc une formation d'une très grande pertinence, dont on ne saurait vraiment comprendre qu'elle reste encore si méconnue, étonnement tenue à l'écart de toute véritable reconnaissance publique. Y aurait-il là, dans un monde où la musique est avant tout industrie, l'effet d'une politique marketing trop peu agressif ? C'est peut-être ce que ne manqueront pas de penser ceux qui suivent l'ensemble des aventures de son capitaine, le très prolifique et très exigent Glen Johnson. Mais ceux-là s'en moqueront certainement.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The troubled sleep of Piano Magic de Piano Magic
La chronique de l'album Disaffected de Piano magic
La chronique de l'album Life has not finished with me yet de Piano Magic
Piano Magic en concert au Nouveau Casino (27 octobre 2005)
L'interview de Piano Magic (28 février 2005)

En savoir plus :
Le site officiel de Piano Magic
Le Myspace de Piano Magic


Cédric Chort         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 1er décembre 2019 : On prépare les cadeaux

On n'a jamais été aussi proche de Noël !! une raison comme une autre pour se faire plaisir et faire plaisir aux autres en (s')offrant quelques belles choses à découvrir dans notre sélection culturelle de la semaine. Des disques, des livres, des jeux, des expos, des films, des spectacles... à découvrir ci-dessous.

Du côté de la musique :

"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer
et toujours:
"Ravel : Miroirs, la valse" et "Stravinsky : Petrushka, The firebird" de Beatrice Rana
"Les mauvais tempéraments" de Christophe Panzani
Rencontre avec Lau Ngama, autour d'une session acoustique de 3 titres
Listen In Bed consacre sa 5ème émission au fabuleux groupe Broadcast
Rencontre avec Ultra Vomit
"Pulsions" de Duo Ypsilon
"The deepest space of now" de Enik
"Malsamaj" de Geysir
"Poussière" de Grèn Sémé
"Love and chaos" de Igor and the Hippie Land
"Dark shade" de Match

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Des territoires (...et tout sera pardonné ?)" au Théâtre de la Bastille
"Trois femmes (L'Echappée)" au Théâtre Le Lucernaire
"Le paradoxe amoureux" au Théâtre Le Lucernaire
"Evita - Le destin fou d'Eva Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"War Horse" à la Scène Musicale
dans le cadre du Focus au Théâtre Ouvert :
"La plus précieuse des marchandises"
"Une Pierre"
des reprises :
"L"Atlas de l'Anthropocène" à la Maison des Métallos
"Vestiges - Fureur" au Lavoir Moderne Parisien
"Britney's Dream" au Théâtre La Flèche
"Roméo et Julierre" à la Scène parisienne
"Ma grammaire fait du vélo" au Théâtre Essaion
"Gauthier Fourcade - Le bonheur est à l'intérieur de l'extérieur" à la Manufacture des Abbesses
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais

Cinéma avec :

Oldies but Goodies avec "Institut Benjamenta" de Timothy et Stephen Quay
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro
et toujours :
"Cauchemar" de Paul Cleave
"La grande aventure de l'égyptologie" de Robert Solé
"La ligne de sang" de DOA & Stéphane Douay
"Matière noire" de Ivan Zinberg
"Que les ombres passent aux aveux" de Cédric Lalaury

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=