Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Piano Magic
Ovations  (Make Mine Music / Darla records)  octobre 2009

Il est des albums que l'on n'attend pas. Il est des associations improbables. Il est des mondes que l'on dirait n'être jamais appelés à se toucher. Et il est des brèches, dans notre normalité, où se produisent ces rencontres impossibles. L'une d'elle s'appelle Ovations, nouvel album de Piano Magic, mais surtout collision avec l'univers de Dead Can Dance.

Sur le papier, on n'aurait pas misé un kopec, ni un rouble, ni un franc, sur un tel concept. Pensez-donc. Brendan Perry et Glen Johnson. L'ampleur lente, cérémonieuse et profonde de l'un ; les tensions électriques pop-hagarde de l'autre, façon road movie jarmuschien, une touche so british en plus. Et pourtant. Une réussite incroyable.

À vrai dire, l'harmonie entre les deux univers, leur complémentarité, est si poussée que l'on retrouve ce sentiment d'évidence délicieux que l'on avait cherché en vain dans la discographie du groupe depuis son Troubled Sleep (Green UFOs, décembre 2003), authentique chef d'œuvre. Si Piano Magic avait un peu peiné à renouveler et enrichir son répertoire sur ses dernières et néanmoins encore tout à fait honorables productions (Disaffected chez Talitres, Darla et Green UFOs en mai 2005 ; Part Monster chez Homesleep, Important records et Green UFOs en mai 2007), la question est bel et bien réglée avec Ovations.

Sans rien perdre de la très forte identité musicale qu'il s'est forgé au cours des années, Piano Magic explore avec ce dixième album le mystère de ses origines en rouvrant l'album de ses influences les plus eighties (The Cure, Joy Division, & Also the Trees et tout le label 4AD ; sans oublier, justement, Dead Can Dance), et enrichit encore l'ensemble de quelques touches d'exotisme, notamment avec le travail aux percussions de Peter Ulrich, lui aussi issu de Dead Can Dance.

On devine derrière cette multiplication des références toute la richesse de l'ensemble. Un écrin précieux pour l'indolence du chant de Glen Johnson – ou pour celui de Brendan Perry, qui n'a rien perdu de sa monumentalité et qui assure les parties vocales de deux titres : "You never loved this city" et, surtout, "The nightmare goes on", premier titre de l'album à valeur clairement programmatique.

Les fidèles retrouveront néanmoins sans difficulté tout ce qu'ils peuvent aimer chez Piano Magic : des océans profonds qu'esquissent la profondeur de la basse et les soubresauts de la batterie au son de guitare si particulier des chorus enfiévrés qui en émergent parfois, monstres imprévisibles ; des lentes contemplations éreintées aux explosifs jaillissements, riffs exsangues, rythmiques en hyperventilation (ah ! "The faint horizon"...) ; le goût pour une certaine langueur, une rondeur ; un univers insomniaque : nocturne, lunaire, épuisé ; ballades pop et dérives rock ; jusqu'au duo de voix avec Angèle David-Guillou (sur "Exit", impeccable conclusion de l'album).

Prêt de quinze ans après ses premiers pas, Piano Magic reste donc une formation d'une très grande pertinence, dont on ne saurait vraiment comprendre qu'elle reste encore si méconnue, étonnement tenue à l'écart de toute véritable reconnaissance publique. Y aurait-il là, dans un monde où la musique est avant tout industrie, l'effet d'une politique marketing trop peu agressif ? C'est peut-être ce que ne manqueront pas de penser ceux qui suivent l'ensemble des aventures de son capitaine, le très prolifique et très exigent Glen Johnson. Mais ceux-là s'en moqueront certainement.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The troubled sleep of Piano Magic de Piano Magic
La chronique de l'album Disaffected de Piano magic
La chronique de l'album Life has not finished with me yet de Piano Magic
Piano Magic en concert au Nouveau Casino (27 octobre 2005)
L'interview de Piano Magic (28 février 2005)

En savoir plus :
Le site officiel de Piano Magic
Le Myspace de Piano Magic


Cédric Chort         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=