Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Friends of Dean Martinez
Ramdom Harvest  (Glitterhouse / Chronowax)  mars 2004

On avait quitté Friends of Dean Martinez sur une petite interview et un superbe album Under the waves il y a environ un an. A l'époque, l'album avait été enregistré avec les participations des compéres Burns / Convertino qui depuis se sont consacrés entièrement à Calexico.

Aussi, nous attendions ce nouvel album avec une certaine curiosité afin de savoir si oui ou non le son de Friends of Dean Martinez existe en tant qu'émanation de son leader Bill Elm.

On dit souvent d'un album qu'il est "dans la continuité" du précédent, et en général cela s'accompagne d'un tas de critiques pour expliquer que le musicien a trouvé ses limites et ne sait pas se renouveler. Pourtant, en ce qui concerne Random Harvest, il en va tout autrement.

Si en effet ce disque est le prolongement incontestable de "Under the Waves" ce qui est très positif. Car plus qu'un disque il s'agit bien d'un univers tout entier que nous fait partager Bill Elm, celui des westerns et des grands espaces... Et tout cela sans une seule parole, tout est instrumental et pourtant tellement parlant.

Mais attention n'allez pas croire que Ramdom Harvest est un album de folklore mexicain.Il s'agit plutôt d'une évocation, de petites touches omniprésentes mais discrètes qui nous raménent inlassablement à Tucson, Arizona.

"So well remembered" ouvre le bal avec entrain et plante le décor avec ses faux air de Calexico en moins joyeux. C'est sur "Ripcord" que les choses sérieuses commencent. Brillante démonstration de comment créer une ambiance avec 2 guitares et une batterie à peine effleurée sans avoir recours aux clichés habituels du mariachi toujours souriant.

Le décor est donc planté, et ressemble comme 2 gouttes d'eau à celui de Under the Waves... et pourtant tout est différent, tout va plus loin ... car Ramdom Harvest est sans doute le meilleur travail de Bill Elm depuis très longtemps.Et le superbe "The winter palace" qui déroule le long de ses 7 minutes tout le savoir faire de Elm et ses compagnons est là pour le prouver.

Ce disque que l'on imagine comme la bande son idéal d'un western moderne se suffit à lui même. Nul besoin d'images, elles sautent aux yeux. Impossible alors d'imaginer un autre metteur en scène que vous même.

Et quand "The winter palace" enchaine sur l'indissociable "Ramdom Harvest" c'est l'apothéose, le moment fort de votre film, morceau fantastique sur lequel on jurerait entendre un Mogwai country en verve mélodique dans une pourtant relative économie d'instruments et de décibels.

Le sombre et destructuré "Dusk" ne vient que confirmer les qualités de ce disque sur un titre flirtant entre le Neil Young de Dead Man et l'univers post rock de GYBE! ou Mogwai.

"Lost horizon" est le tube de l'album, la bouffée d'air frais après l'angoissant "Dusk" revenant titiller du bout du maraccas l'univers de Calexico. On approche de la fin de notre film, la tragédie a eu lieu sur "Dusk", tout va mieux et c'est serein que nous abordons le morceau de clôture, le faux calme "Nowhere to go" parfait comme générique de fin et leitmotiv de ce groupe atypique qu'est Friends of Dean Martinez...

Nowhere to go ... signe d'impuissance ou revendication ? Seul Bill Elm connait peut être la réponse mais une chose est certaine, ce disque doit absolument rejoindre votre discothèque !

 

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Under the waves de Friends of Dean Martinez
Friends of Dean Martinez en concert au Festival La Route du Rock 2006 (vendredi)
L'interview de Friends of Dean Martinez (Mai 2003)


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=