Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Friends of Dean Martinez
Ramdom Harvest  (Glitterhouse / Chronowax)  mars 2004

On avait quitté Friends of Dean Martinez sur une petite interview et un superbe album Under the waves il y a environ un an. A l'époque, l'album avait été enregistré avec les participations des compéres Burns / Convertino qui depuis se sont consacrés entièrement à Calexico.

Aussi, nous attendions ce nouvel album avec une certaine curiosité afin de savoir si oui ou non le son de Friends of Dean Martinez existe en tant qu'émanation de son leader Bill Elm.

On dit souvent d'un album qu'il est "dans la continuité" du précédent, et en général cela s'accompagne d'un tas de critiques pour expliquer que le musicien a trouvé ses limites et ne sait pas se renouveler. Pourtant, en ce qui concerne Random Harvest, il en va tout autrement.

Si en effet ce disque est le prolongement incontestable de "Under the Waves" ce qui est très positif. Car plus qu'un disque il s'agit bien d'un univers tout entier que nous fait partager Bill Elm, celui des westerns et des grands espaces... Et tout cela sans une seule parole, tout est instrumental et pourtant tellement parlant.

Mais attention n'allez pas croire que Ramdom Harvest est un album de folklore mexicain.Il s'agit plutôt d'une évocation, de petites touches omniprésentes mais discrètes qui nous raménent inlassablement à Tucson, Arizona.

"So well remembered" ouvre le bal avec entrain et plante le décor avec ses faux air de Calexico en moins joyeux. C'est sur "Ripcord" que les choses sérieuses commencent. Brillante démonstration de comment créer une ambiance avec 2 guitares et une batterie à peine effleurée sans avoir recours aux clichés habituels du mariachi toujours souriant.

Le décor est donc planté, et ressemble comme 2 gouttes d'eau à celui de Under the Waves... et pourtant tout est différent, tout va plus loin ... car Ramdom Harvest est sans doute le meilleur travail de Bill Elm depuis très longtemps.Et le superbe "The winter palace" qui déroule le long de ses 7 minutes tout le savoir faire de Elm et ses compagnons est là pour le prouver.

Ce disque que l'on imagine comme la bande son idéal d'un western moderne se suffit à lui même. Nul besoin d'images, elles sautent aux yeux. Impossible alors d'imaginer un autre metteur en scène que vous même.

Et quand "The winter palace" enchaine sur l'indissociable "Ramdom Harvest" c'est l'apothéose, le moment fort de votre film, morceau fantastique sur lequel on jurerait entendre un Mogwai country en verve mélodique dans une pourtant relative économie d'instruments et de décibels.

Le sombre et destructuré "Dusk" ne vient que confirmer les qualités de ce disque sur un titre flirtant entre le Neil Young de Dead Man et l'univers post rock de GYBE! ou Mogwai.

"Lost horizon" est le tube de l'album, la bouffée d'air frais après l'angoissant "Dusk" revenant titiller du bout du maraccas l'univers de Calexico. On approche de la fin de notre film, la tragédie a eu lieu sur "Dusk", tout va mieux et c'est serein que nous abordons le morceau de clôture, le faux calme "Nowhere to go" parfait comme générique de fin et leitmotiv de ce groupe atypique qu'est Friends of Dean Martinez...

Nowhere to go ... signe d'impuissance ou revendication ? Seul Bill Elm connait peut être la réponse mais une chose est certaine, ce disque doit absolument rejoindre votre discothèque !

 

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Under the waves de Friends of Dean Martinez
Friends of Dean Martinez en concert au Festival La Route du Rock 2006 (vendredi)
L'interview de Friends of Dean Martinez (Mai 2003)


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=