Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Rodeo - Stereophonics
L'Olympia  (Paris)  jeudi 4 février 2010

Venus défendre leur 7ème album (Keep Calm And Carry On) ce soir à l'Olympia, les gallois de Stereophonics sont-ils encore dignes d'intérêt ?

Avant de pouvoir en juger, nous assistons à la sympathique première partie de The Rodeo, duo folk dont l'univers se rapproche de celui de Laura Marling. Mais leur musique, agréable à écouter, manque encore de caractère. Du coup, on n'est pas vraiment emballés. Il faut dire que les groupes dans cette veine sont si nombreux et si ressemblants qu'il en faut davantage pour sortir du lot.

Les Stereophonics, eux, ont explosé à la fin des années 90, marchant sur les cendres d'une brit-pop vieillissante. Pour être franc, ils auront surtout fait illusion le temps de trois albums (Word Gets Around en 1997, Performance And Cocktails en 1999 et Just Enough Education To Perform en 2001) avant de sombrer par la suite. Le bilan depuis 2001 est bien maigre : on dénombre tant bien que mal une chanson potable tous les deux ans ("Dakota", "It Means Nothing", "Innocent"), une par album. Du coup, on commence à se demander ce qu'on est venu faire ce soir à l'Olympia. Puis on se rappelle que les Gallois ont été capables d'éclairs de génie par le passé ("Mr.Writer", "More Life In A Tramps Vest", "Pick A Part That's New", "Have A Nice Day", "Handbags and Gladrags", "My Own Worst Enemy"), et on reprend confiance.

Mais pas pour longtemps. On a beau se rassurer comme on peut, le constat final est terrible : il y avait belle lurette que l'on n'avait pas vu de concert aussi désespérément ennuyeux. Dans ses meilleurs moments, Stereophonics ressemble à un groupe pour pub aux refrains efficaces. Le reste n'est qu'un cocktail indigeste et creux, sans aucune finesse.

Les titres suivent tous sur la même structure, le son saturé devient vite insupportable, et assez rapidement notre esprit file ailleurs. Devant ce tableau peu reluisant, on se résout à se contenter des miettes. On constate tout d'abord que les chansons sont meilleures lorsque le groupe ralentit le tempo. Mais pas toujours : pour preuve ce "Maybe Tomorrow", pénible ballade d'un vide abyssal, pourtant chantée à tue-tête par l'ensemble du public. Reste la voix splendidement écorchée de Kelly Jones et quelques titres qui rehaussent tant bien que mal le niveau : "Trouble" et "Innocent" (morceaux efficaces extraits de leur dernière livraison, Keep Calm And Carry On), ainsi que les classiques "Traffic", "More Life In A Tramps Vest" et "Local Boy In The Photograph". En rappel, "Have A Nice Day" parait bien facile et dénuée d'âme, tandis que "Dakota" montre le groupe sous son meilleur jour.

Mais c'est bien trop tard, et en ce qui nous concerne, l'expérience nous a définitivement vacciné.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Hotel Utah de The Rodeo
La chronique de l'album Music Maelström de The Rodeo
La chronique de l'album Cold Heart de The Rodeo
The Rodeo en concert à Denfert Rochereau (dimanche 21 juin 2009)
The Rodeo en concert au Festival Les Femmes S'en Mêlent #13 (2010)
The Rodeo en concert à La Maroquinerie (lundi 11 avril 2011)
L'interview de The Rodeo (13 avril 2010)
La chronique de l'album You gotta go there to come back de Stereophonics
La chronique de l'album Language. sex. violence. other? de Stereophonics
La chronique de l'album Pull the pill de Stereophonics
La chronique de l'album The Maccabees - Cardiknox - Ben Howard - Mini Mansions - Stereophonics - Glass Animal - Inte de Festival Rock en Seine 2015 - Samedi 29 août
La chronique de l'album Keep The Village Alive de Stereophonics
Stereophonics en concert au Festival Furia Sound 2008
Stereophonics en concert au Festival Rock en Seine 2010 (samedi 28 août 2010)

En savoir plus :
Le Myspace de The Rodeo
Le site officiel de Stereophonics
Le Soundcloud de Stereophonics
Le Facebook de Stereophonics
Le blog de Pierre


Pierre Baubeau         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

The Rodeo (13 avril 2010)


# 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot

Classique, pop, rock, découvertes, artistes confirmés, comédies, drames, art moderne ou plus classique, romans et livres historiques, tout se cotoient encore dans cette nouvelle et riche édition de Froggy's Delight. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Contemporary" de Adélaide Ferrière
"Un moment musical chez les Schumann" de Cyrielle Golin & Antoine Mourias
Rencontre avec Cyril Adda, autour de on album "L'îlot" et de sa session live de 5 titres
"Beethoven : intégrale des sonates pour piano" de Fazil Say
"Happy mood !" de François Ripoche
"L'appel de la forêt" de Julien Gasc
"Satchidananda", nouveau et 11eme mix de Listen in Bed
"Song for" de Noé Huchard
"Amours, toujours !" de Smoking Joséphine
"Rêve d'un jour" de The Chocolatines
"The Bear and other stories" de The Fantasy Orchestra
"Saint Cloud" de Waxahatchee"
et toujours :
"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Transmission" au Théâtre Hébertot
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Satsang !" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
"Labiche Repetita" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Le Tour du théâtre en 80 minutes" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas trop bien !" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Palais des Glaces
"Cabaret décadent - Revue Electrique n°25" au Cirque Electrique
"Les Amants de Varsovie" au Théâtre du Gymnase
les reprises :
"Dementia Praecox" au Théâtre Elizabeth Czerzuk
"Ruy Blas" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Dieu, Brando et moi" au Studio Hébertot
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Coeurs" au Musée de la Vie romantique
et la dernière ligne droite pour :
"Hans Hartung - La fabrique du geste" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

"Le Cas Richard Jewell" de Clint Eatswood
"L'Etat sauvage" de David Perrault
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Ada & Rosie" de Dorothée de Monfreid
"De rien ni de personne" de Dario Levantino
"La mémoire tyranique" de Horacio Castellanos Moya
"Santa muerte" de Ganino Iglesias
"Tout pour la patrie" de Martin Caparros
"Bon Rundstedt, le maréchal oublié" de Laurent Schang
et toujours :
"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=