Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Rodeo - Stereophonics
L'Olympia  (Paris)  jeudi 4 février 2010

Venus défendre leur 7ème album (Keep Calm And Carry On) ce soir à l'Olympia, les gallois de Stereophonics sont-ils encore dignes d'intérêt ?

Avant de pouvoir en juger, nous assistons à la sympathique première partie de The Rodeo, duo folk dont l'univers se rapproche de celui de Laura Marling. Mais leur musique, agréable à écouter, manque encore de caractère. Du coup, on n'est pas vraiment emballés. Il faut dire que les groupes dans cette veine sont si nombreux et si ressemblants qu'il en faut davantage pour sortir du lot.

Les Stereophonics, eux, ont explosé à la fin des années 90, marchant sur les cendres d'une brit-pop vieillissante. Pour être franc, ils auront surtout fait illusion le temps de trois albums (Word Gets Around en 1997, Performance And Cocktails en 1999 et Just Enough Education To Perform en 2001) avant de sombrer par la suite. Le bilan depuis 2001 est bien maigre : on dénombre tant bien que mal une chanson potable tous les deux ans ("Dakota", "It Means Nothing", "Innocent"), une par album. Du coup, on commence à se demander ce qu'on est venu faire ce soir à l'Olympia. Puis on se rappelle que les Gallois ont été capables d'éclairs de génie par le passé ("Mr.Writer", "More Life In A Tramps Vest", "Pick A Part That's New", "Have A Nice Day", "Handbags and Gladrags", "My Own Worst Enemy"), et on reprend confiance.

Mais pas pour longtemps. On a beau se rassurer comme on peut, le constat final est terrible : il y avait belle lurette que l'on n'avait pas vu de concert aussi désespérément ennuyeux. Dans ses meilleurs moments, Stereophonics ressemble à un groupe pour pub aux refrains efficaces. Le reste n'est qu'un cocktail indigeste et creux, sans aucune finesse.

Les titres suivent tous sur la même structure, le son saturé devient vite insupportable, et assez rapidement notre esprit file ailleurs. Devant ce tableau peu reluisant, on se résout à se contenter des miettes. On constate tout d'abord que les chansons sont meilleures lorsque le groupe ralentit le tempo. Mais pas toujours : pour preuve ce "Maybe Tomorrow", pénible ballade d'un vide abyssal, pourtant chantée à tue-tête par l'ensemble du public. Reste la voix splendidement écorchée de Kelly Jones et quelques titres qui rehaussent tant bien que mal le niveau : "Trouble" et "Innocent" (morceaux efficaces extraits de leur dernière livraison, Keep Calm And Carry On), ainsi que les classiques "Traffic", "More Life In A Tramps Vest" et "Local Boy In The Photograph". En rappel, "Have A Nice Day" parait bien facile et dénuée d'âme, tandis que "Dakota" montre le groupe sous son meilleur jour.

Mais c'est bien trop tard, et en ce qui nous concerne, l'expérience nous a définitivement vacciné.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Hotel Utah de The Rodeo
La chronique de l'album Music Maelström de The Rodeo
La chronique de l'album Cold Heart de The Rodeo
The Rodeo en concert à Denfert Rochereau (dimanche 21 juin 2009)
The Rodeo en concert au Festival Les Femmes S'en Mêlent #13 (2010)
The Rodeo en concert à La Maroquinerie (lundi 11 avril 2011)
L'interview de The Rodeo (13 avril 2010)
La chronique de l'album You gotta go there to come back de Stereophonics
La chronique de l'album Language. sex. violence. other? de Stereophonics
La chronique de l'album Pull the pill de Stereophonics
La chronique de l'album The Maccabees - Cardiknox - Ben Howard - Mini Mansions - Stereophonics - Glass Animal - Inte de Festival Rock en Seine 2015 - Samedi 29 août
La chronique de l'album Keep The Village Alive de Stereophonics
Stereophonics en concert au Festival Furia Sound 2008
Stereophonics en concert au Festival Rock en Seine 2010 (samedi 28 août 2010)

En savoir plus :
Le Myspace de The Rodeo
Le site officiel de Stereophonics
Le Soundcloud de Stereophonics
Le Facebook de Stereophonics
Le blog de Pierre


Pierre Baubeau         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

The Rodeo (13 avril 2010)


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=