Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pantha du Prince
Black Noise  (Beggars)  février 2010

Black noise est la désignation qu’on donne à un type de son dont la basse fréquence le rend inaudible pour l’oreille humaine et qui précède fréquemment des catastrophes naturelles, ce qui est la cause de peur ou de panique chez les animaux qui arrivent à le sentir.

En baptisant son troisième album Black Noise, l’allemand Hendrick Weber, a.k.a. Pantha du Prince, veut souligner sa conviction que la musique précède l’homme, en existant dans toute manifestation de la matière. Ainsi, la musique des hommes résulte-t-elle de la manipulation de sons naturels ou synthétiques mais les hommes eux-mêmes sont le produit de la nature.

C’est à partir de cette dialectique naturel/fabriqué que Pantha du Prince dessine un monument sonore basé sur des beats obscures et le décore avec des éléments synthétiques, acoustiques et naturels, dans une ingénierie sono-plastique qui crée des ambiances de haute densité et enveloppement pour l’auditeur.

Toutes les musiques du disque commencent d’une manière relativement incipiente, à partir de quelques sons élémentaires en loops lents, auxquels d’autres sons, instruments et changements rythmiques vont s’ajouter graduellement en transitions successives si discrètes qu’on les remarque à peine : soudain, on dirait que nous sommes dans une autre musique et pourtant, c’est la même.

Les trois premiers morceaux ("Lay in a Shimmer", "Abglanz" et "The Splendour") ont une atmosphère plus électro obscure, si bien que dans "Abglanz" on peut évoquer un paysage bucolique et quelques désynchronisations sonores soutenues par un rythme bien structuré. Suivent trois pièces dans un registre chill-out ("Stick to my Side", "A Nomad's Retreat" et "Satellite Snyper"), la première étant la seule du disque présentant une voix humaine, et quelle voix : Noah Lennox des Animal Collective.

La septième musique, "Behind the Stars", nous rappelle que Pantha du Prince est un DJ et nous replonge dans une ambiance de la nuit, after-hours, à l’instar de beaucoup de celles qu’il a animées. C’est comme un pic rythmique de l’album, signant un virage vers deux musiques chill-out ("Bohemian Forest" et "Welt Am Draht"), auxquelles succèdent les deux dernières ("Im Bann" et "Es Schneit"), très ambiance "dark" en atteignant un point de relaxation contemplative encore plus marquée que dans les premiers morceaux du CD. On arrive à la fin du voyage.

Black Noise est une expérience sensorielle, presque viscérale, qui teste les limites du corps et de l’esprit de celui qui l’écoute, et a tendance à provoquer des réactions extrêmes d’extase ou de rejet immédiat. J’ai connu l’extase. J’adore.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pantha du Prince en concert à RUSH Festival #4 (édition 2019)

En savoir plus :
Le site officiel de Pantha du Prince
Le Myspace de Pantha du Prince


Nuno         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=