Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mansfield Tya - Fitzcarraldo Sessions
Bataclan  (Paris)  mardi 16 février 2010

Tout d'abord, et sans plus de suspens, sachez que si vous avez raté ce concert, c'était une erreur et je ne peux que souhaiter que d'autres dates soient programmées bientôt, comme par exemple le 16 avril à Bourges.

Ce soir, le Bataclan se remplit relativement tôt et relativement vite. Il faut dire que la soirée affiche complet depuis quelques temps. Mais si la salle est déjà presque pleine alors que la première partie n'est pas encore sur scène, c'est précisément parce que la première partie est très attendue elle aussi.

C'est donc sous d'accueillants applaudissements que le duo Mansfield Tya arrive sur la grande scène du Bataclan, largement encombrée par les nombreux instruments des Fitzcarraldo mais au centre de laquelle trônent une petite batterie et un clavier qui complètent l'attirail de Julia Lanoë et Carla Pallone, également armées de violon, basse et guitare. Et oui, tout cela pour deux. Il faut croire qu'elles sont douées pour la scène, les Mansfield Tya, et elles n'économisent pas leur énergie pour virevolter d'un instrument à l'autre.

Le tout avec des chansons aussi romantiques que punk, la chanteuse étant capable de performances vocales impressionnantes.

La complicité du duo et leur humour feront le reste et la salle entière sera bien vite sous le charme des deux filles. Une première partie parfaitement réussie, malgré leur trac, et une furieuse envie de revoir les Mansfield Tya très vite.

Les conditions sont donc parfaites pour accueillir ensuite les trés attendus Jack the Ripper... ou presque.

Tous les membres du groupe sont en effet présents sur scène sauf bien entendu le chanteur, pour le moment en marge du groupe, cela vaudra donc au groupe ce changement de nom.

Fitzcarraldo Sessions est donc un groupe sans chanteur. Ou plutôt un groupe avec de multiples chanteurs qui ont induit le titre du premier album, We hear voices.

De multiples voix pour remplacer celle du charismatique Arnaud. Et si le plateau s'annonce prestigieux, je pense que nombre d'entre nous espèrent tout de même le voir monter sur scène... mais il n'en sera rien. Décidément, cette chronique ne fait pas dans le suspens.

Passerons alors sur scène quelques pointures venues honorer les chansons superbes des Fitz, toujours d'impeccables et appliqués musiciens à l'enthousiasme communicatif, comme le sourire d'Adrien Rodrigue au violon.

C'est Craig Walker qui ouvre le bal après une introduction instrumentale sur laquelle on découvre d'autres invités, en la personne de Kropol des Têtes Raides au trombone à côté de Aka de Kebnekaïse et de Sonia Cordier au violoncelle, échappée de Suzanne the Man.

Viendront ensuite interpréter les chansons de We Hear Voices, le très attendu Dominique A, Paul Carter (Flotation Toy Warning), Abel Hernandez (El Hijo, Migala) qui saura faire oublier, par sa voix, l'absence de Stuart Staples, Jonathan Morali aka Syd Matters, Phoebe Killdeer et Cléo T, de 21 Love Hotel. Plus tard viendra s'ajouter à ce casting impressionnant Marc Huyghens (Venus, Joy).

Beaucoup de Fitzcarraldo, un brin de Jack The Ripper et aussi des reprises à gogo puisque chaque invité ou presque aura chanté une chanson de son répertoire. Des artistes venus avec enthousiasme et humilité, comme Dominique A qui s'excuse preque de chanter "La Pleureuse" plutôt qu'un titre des Fitz.

D'autres qui viendront avec un plaisir non feint et sans limite comme Paul Carter qui a visiblement eu l'idée de fêter l'évènement avant qu'il se termine et qui, malgré des musiciens parfaitement en place, aura quelque peu sabordé un titre superbe de son répertoire "Donald Pleasance" en l'interprétant d'une voix un peu trop avinée... Des collaborations superbes qui, sans le faire oublier, ont généreusement remplacé le chanteur charismatique mais irremplaçable du groupe.

Quoi qu'il en soit, difficile de décrire tout ce qu'il s'est passé sur scène. Mais ce qui est certain, c'est que les musiciens étaient heureux d'être là, partageant ensemble un vieux rêve, celui d'être sur la scène du Bataclan entourés d'artistes qu'ils aiment. Et dans une générosité qui dépasse la simple limite d'un concert, les Fitzcarraldo nous ont conviés généreusement à ce moment aussi beau que mythique et symbolique d'un groupe qui, espérons-le, ne s'arrêtera pas à cet album collaboratif.

Un rêve éveillé collectif qui se terminera sur un "Again" avec un Craig Walker au mieux de sa forme et des Fitzcarraldo déchainés. Une soirée parfaite, je vous l'avais dit !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album June de Mansfield Tya
La chronique de l'album Seules au bout de 23 secondes de Mansfield TYA
Mansfield Tya en concert à La Maroquinerie (15 février 2006)
Mansfield Tya en concert au Festival international de la chanson de Granby 2012 (44ème édition) - jeudi 13 septembre
L'interview de Mansfield Tya (15 février 2006)
La chronique de l'album We hear voices de The Fitzcarraldo Sessions
Fitzcarraldo Sessions en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (vendredi 16)
L'interview de The Fitzcarraldo Sessions (16 avril 2010)
La chronique de l'album I'm Coming de Jack the Ripper
La chronique de l'album Ladies first de Jack the Ripper
Jack the Ripper en concert à L'Européen (12 juin 2003)
Jack the Ripper en concert à La Clef (14 novembre 2003)
Jack the Ripper en concert à l'Elysée Montmartre (9 juin 2004)
Jack the Ripper en concert au Trianon (1er février 2006)
Jack the Ripper en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (dimanche)
Jack the Ripper en concert au Poste à Galène (19 mai 2006)
Jack the Ripper en concert au Festival FNAC Indétendances 2006
Jack the Ripper en concert à Passagers du Zinc (6 octobre 2006)
L'interview de Jack the ripper (10 avril 2003)
L'interview de Jack the ripper (13 novembre 2003)
L'interview de Jack the Ripper (13 octobre 2005)
L'interview de Jack The Ripper (30 avril 2006)

En savoir plus :
Le site officiel de Mansfield Tya
Le Myspace de Mansfield Tya
Le Myspace de Fitzcarraldo Sessions

Crédits photos : David Didier (Toute la série sur Taste of Indie)


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

El Hijo & The Fitzcarraldo Sessions (13 juillet 2011)


# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=