Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Maelström excrémentiel
Théâtre Les Déchargeurs  (Paris)  mars 2010

Spectacle de poésie érotique et surréaliste conçu, mis en scène et interprété par Catherine Gil Alcala.

Souvent faute d'un vocabulaire adéquat certains spectacles qui s'accommodent mal des étiquettes ordinaires sont qualifiés d'ovni théâtral.

Pour son "Maelstrom excrémentiel", Catherine Gil Alcala pare immédiatement à ce travers en annonçant la couleur de son spectacle qui se pourlèche les babines cérébrales dans un tourbillon de poésie érotique et surréaliste.

Pour cette plongée en apnée dans les délires et les délices de la licence, en passant uniquement par l'oreille sans nécessiter un détour par les paradis artificiels, qui prend, dans la cave voûtée de la salle La Bohème du Théâtre Les Déchargeurs, une tournure de cérémonie secrète qui colle bien au credo surréaliste de l'érotisme comme “la cérémonie fastueuse dans un souterrain”, la grande prêtresse de ce tourbillon dévastateur se transmute en déesse mère callipyge, en Vénus impudique, en derviche tourneur immobile qui se laisse traverser et submerger par une logorrhée textuelle ravageuse.

Puisant dans les cloaques les plus ténébreux de l'inconscient et les pulsions les plus enfouies de l'âme, ça défouraille à tout va pour des coïts textuels vertigineux, tissés d'allitérations fantasques et de termes rarement usités, qui nécessitent non seulement une bonne ouie mais une solide culture sémantique, pour délivrer une épopée apocalyptique qu'elle a voulu comparable à "un tableau de Jérôme Bosch mis en mots".

Les tribulations pygocoles du héros malgré lui commencent par l'appel confusionnel des latrines qui, ne pouvant se satisfaire à domicile, va découvrir à l'extérieur, dans un épanchement torrentiel de fluides et de secrétions corporelles de toutes natures, les amours polymorphes de Ornella mutique et d'Œdipe.

C'est tragi-comique et jubilatoire. Et Catherine Gil Alcala, médium inspirée une fois redescendue sur terre a un si joli sourire d'enfant.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=