Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce These New Puritans
Hidden  (Domino / PIAS)  février 2010

La nouvelle nouvelle vague ? Post New Wave ? Délire arty onaniste indigeste ? Pavé dans la marre de la musique radiophonique, en tout cas. These New Puritans abandonne son statut de prétendant à la succession de son altesse Franz Ferdinand pour hanter les terres d'une expérimentation propre sur elle et ambitieuse – mégalo ?

Emmené par le compositeur Jack Barnett, le quartet de Southend-on-Sea (il paraît que c'est important) s'offre un deuxième album impossible pour des jeunots d'une vingtaine d'années. Impossible à tout les sens du terme et tout d'abord parce qu'il assemble l'instrumentation la plus improbable : des pièces de rock traditionnelles (guitare, basse, batterie), des touches d'électronique (sonorités tout droit venues du monde du hip hop ou du r'n'b ; bruitages improbables, à base de melon et autres bizarreries), instruments classiques (piano joué par une concertiste égarée, section de treize cuivre & bois, chœur d'enfant) ou exotiques (tambours japonais traditionnels)...

En résultent des sonorités inattendues, inouïes au sens propre du terme et passablement exigeantes pour l'auditeur. C'est que ce Hidden n'est pas fait pour s'écouter à la va-vite ni, probablement, pour s'intégrer à votre shuffle de soirée. Avec une assurance qui en horripile déjà plus d'un, Jack Barnett revendique le sérieux et l'ambition de son œuvre. Ambition déplacée ? Pas certain, tant il est vrai que la formation se démarque de tout horizon musical contemporain, pour ouvrir, peut-être, un nouvel univers. On ne chasse pas sur les terres du top 50, c'est certain.

De façon étonnante, le groupe se démarque aussi de la non-scène expérimentale en proposant un disque à la production éclatante, irréprochable, claire et d'une certaine façon assez lisse. On est ici aux antipodes des rugosités un peu brouillonnes, enfiévrées, surchargées, évocatrices et tout en sous-entendus qui ont pu faire la gloire d'autres formations atypiques dans leurs instrumentations ou compositions. La bande à Barnett propose plutôt une symphonie pop irréelle et iconoclaste, abreuvée de classicisme et d'irrévérence, dont on ne saura pas immédiatement décider si elle est grandiose ou ridicule. Quoiqu'elle réussisse certainement le tour de force d'être les deux à la fois, ce qui est loin d'être à la portée de tous.

L'univers convoqué est noir et ample, souvent furieux ; il bascule volontiers d'un côté sur l'autre, comme un enfant au sommeil perturbé. C'est qu'il y en a, des rêves, là-dedans. Noirs. De guerre, de sang. Et blanc. De légèreté, un certain vide. Angoissant et normal. Et Jack Barnett, qui se revendique possédé par la musique, obsédé par la création, habité de sonorités venues de nulle-part, que l'on trouve un rien inadapté socialement, pourrait bien acquérir avec des disques comme ceux-là le statut de compositeur culte assez rapidement. Si en plus il pouvait avoir quelques accès de démence ou une mort atroce, la gloire serait assurée.

En attendant, on pourra aboyer avec les chiens, pour maudire ou défendre ces gamins prétentieux qui ne savent tenir leur place et pourraient bien en musique vouloir faire autre chose que ce que tout le monde fait (mieux ou moins bien – cela compte-t-il ?). These New Puritans, eux, s'en moquent, ils se contentent de faire de la musique, comme ils l'entendent.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Field Of Reeds de These New Puritans
La chronique de l'album Inside the Rose de These New Puritans
These New Puritans en concert au Festival Les Inrocks (édition 2013) - jeudi 7 novembre

En savoir plus :
Le site officiel de These New Puritans
Le Myspace de These New Puritans

 


Cédric Chort         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=