Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Perry Blake
Songs for someone  (Naive)  avril 2004

Au delà du personnage hypersensible et caractériel, parfois très contreversé, Perry Blake c'est avant tout un musicien dont les mélodies font mouches, des textes souvent émouvants et une voix splendide et fragile aux possibilités multiples.

Perry Blake c'est aussi 4 albums de niveau pour le moins inégal. Si nous avions tous craqué sur son premier disque intitulé sobrement Perry Blake et contenant quelques perles jusqu'à présent encore non égalées comme "The Hunchback of San Francisco" pour n'en citer qu'une.

Sobriété vite oubliée au profit de synthétiseurs trop présents, de cheveux trop décolorés et de déclarations trop fracassantes (Perry Blake n'est pas le chouchou de la presse ... ou plus exactement la presse n'est pas le chouchou de Perry Blake).

Mais qu'importe, les rares apparitions de Perry Blake sur scène étaient toujours très attendues et jamais décevantes alors, quand on apprend deci delà qu'il va arrêter la scène, on s'inquiète. On s'inquiète d'autant plus quand après un superbe album live , justement, avec orchestre à cordes intitulé Broken Statues il sort un piètre California.

California, prédécesseur donc du tout nouveau Songs for someone, a refroidi un peu tout le monde et a plongé le brave irlandais dans un relatif anonymat et un insuccès certain.

Difficile alors de revenir avec un nouvel album sans être attendu au tournant.

Alors autant le dire tout de suite, ce nouvel album n'est pas du niveau de son premier disque, ni du niveau de Broken Statues, disque très fort émotionnellement. Mais Songs for someone tire bien son épingle du jeu et sans être un chef d'oeuvre est un disque très beau et très touchant.

Songwriter de haute volée, Perry Blake ne s'est néanmoins toujours pas débarassé de ces synthétiseurs, parfois omniprésents au dépit de cordes et de cuivre que l'on aimerait entendre plus. Ainsi après la courte intro de "We are not the stars" on se croirait chez Massive Attack. Un Massive Attack 100 % pop cependant car la voix de Perry Blake enrobe la mélodie de sa douceur et transforme le fond plutôt martial en chanson mélancolique.

Toujours capable de passer du plus aigu au plus grave, la voix nonchalante de Perry fait des merveilles sur "When I'm over you" et se surpasse quand il se prend pour une de ses idoles, Marvin Gaye, sur "Native new yorker". Toujours obsédé par une certaines idée de lAmérique, Perry a truffé ce disque de références, comme par exemple le "Tropic of Cancer" cher à Henry Miller.

Mais loin de California et son maniérisme, ce Songs for someone (mais qui au juste .... ?) renoue avec le côté songwriter de son auteur qui se permet trop rarement des chansons comme "The fox in winter", superbement sobre, dont la voix ne se déguise derrière aucun artifice sinon une discrète seconde voix sur le refrain et est accompagné d'une seule guitare acoustique, épaulée de quelques cordes tout aussi discrètes que les choeurs. Sans doute la plus belle chanson du disque...

Quant au tube il faut le chercher du coté de "Tropic of Cancer" parfait morceau pop qui donne envie de chantonner et de claquer dans les doigts (ce n'est pas forcément un compliment mais il faut reconnaitre une certaine qualité à ce titre).

La palme de la chanson "qui fait pleurer dans les chaumières" revient sans doute à "You're not alone" avec ses cordes et clavier très justement dosés, suivi de peu par l'impeccable "We couldn't decide".

Certes inégal, ce disque semble amorcer un renouveau pour Perry Blake, un second souffle, de nouveaux horizons sonores peut être ou bien une identité musicale enfin cernée.

En tout état de cause, souhaitons qu'is revienne sur sa décision de ne plus jouer live car il serait intéressant d'éprouver ces chansons dans un resgitre plus minmaliste et plus proche de la maîtrise naturelle de Perry Blake.

 

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The crying room de Perry Blake
Perry Blake en concert au Festival Summercase 2007 (samedi)


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=