Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Go Find - The Album Leaf
L'Aéronef  (Lille)  samedi 20 mars 2010

Repoussons les murs du club de l'Aéronef de Lille et accueillons deux groupes un peu costauds et nombreux dans la tanière !

Les instruments se côtoient de près et se font une place parfois avec difficulté, tandis que le public serein retrouve le bord de scène dans une ambiance plutôt inhabituelle.

Le premier groupe ouvre la soirée, il s'agit de The Go Find, groupe belge mené par Dieter Sermeus. L'occasion pour eux de venir présenter leur troisième album, Everybody knows it's gonna happen only not tonight.

Voilà comme une confidence entre amis autour d'un feu et de quelques chopes, sur un air qui mélange mélodie, pop et électro. Nos amis d'Anvers apportent la couleur et la chaleur d'une histoire quasi intime avec leur public.

Le batteur attend plusieurs morceaux avant de se dévêtir et entre quasiment en transe, porté par le rythme appuyé qu'il offre aux morceaux. Le bassiste, le guitariste, le claviériste et le chanteur ne le laissent pas partir seul et très vite, dans des montées puissantes de son qui flirtent avec l'ambiant pop, les murs se mettent à trembler.

Des arrangements menés avec habileté, une alliance acoustique et synthétique qui sonne plutôt bien, mais les références électro restent collés à la peau du groupe. Et si après une grosse montée en puissance poussée par la basse et la batterie merveilleusement unies, on se perdrait facilement dans les chants sensibles et les confidences du groupe, le retour à l'electro propulsé par l'ordinateur et le synthé peut en perturber quelques uns et faire vite retomber l'euphorie.

Après un joli set, The Go Find s'efface et laisse place au groupe phare de cette soirée, The Album Leaf.

Quelques barrettes de leds sur les pieds de micro, un écran géant qui se déroule dans le fond de scène, des petites lumières discrètes mises en place pour l'éclairage des pédales...

Le spectacle s'annonce obscur, mais beau, à l'image des albums du groupe. Les musiciens entrent en scène et l'Aéronef plonge dans l'univers de The Album Leaf. Là où le post-rock se marie sur des images d'échappées infinies avec quelques touches électro minimal. L'ambiance n'en serait sans doute que plus forte si la projection sur l'écran du fond était plus visible, faute un peu à la petitesse de la scène.

Un bout de chemin s'est dessiné depuis leurs premières collaborations avec Sigur Rós ou Amiina. Devenu une référence électro-pop, le groupe vient de sortir son cinquième album, A Chorus of Storytellers, qui traduit toujours aussi bien la fascination de Jimmy LaValle pour l'Islande et ses paysages polaires. C'est d'ailleurs à Reykjavik que l'album a été mixé dans le studio de Birgir Jon Birgisson (Sigur Rós).

Globalement une recette qui reste la même au fil des albums même si les arrangements et les instruments se retrouvent plus nombreux, plus réussis.

Un concert puissant, où le rêve est libre de prendre une envolée spectaculaire. C'est comblés et transportés vers quelques plaines islandaises que nous repartons le sourire aux lèvres. Un album beau pour un concert tout aussi fort que réussi.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album In a safe place de The Album Leaf
La chronique de l'album Into the blue again de The Album Leaf
La chronique de l'album A Chorus Of Storytellers de The Album Leaf

En savoir plus :
Le site officiel de The Go Find
Le Myspace de The Go Find
Le site officiel de The Album Leaf
Le Myspace de The Album Leaf

Crédits photos : Marion Agé (Toute la série sur Taste of Indie)


Marion Agé         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot

Classique, pop, rock, découvertes, artistes confirmés, comédies, drames, art moderne ou plus classique, romans et livres historiques, tout se cotoient encore dans cette nouvelle et riche édition de Froggy's Delight. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Contemporary" de Adélaide Ferrière
"Un moment musical chez les Schumann" de Cyrielle Golin & Antoine Mourias
Rencontre avec Cyril Adda, autour de on album "L'îlot" et de sa session live de 5 titres
"Beethoven : intégrale des sonates pour piano" de Fazil Say
"Happy mood !" de François Ripoche
"L'appel de la forêt" de Julien Gasc
"Satchidananda", nouveau et 11eme mix de Listen in Bed
"Song for" de Noé Huchard
"Amours, toujours !" de Smoking Joséphine
"Rêve d'un jour" de The Chocolatines
"The Bear and other stories" de The Fantasy Orchestra
"Saint Cloud" de Waxahatchee"
et toujours :
"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Transmission" au Théâtre Hébertot
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Satsang !" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
"Labiche Repetita" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Le Tour du théâtre en 80 minutes" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas trop bien !" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Palais des Glaces
"Cabaret décadent - Revue Electrique n°25" au Cirque Electrique
"Les Amants de Varsovie" au Théâtre du Gymnase
les reprises :
"Dementia Praecox" au Théâtre Elizabeth Czerzuk
"Ruy Blas" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Dieu, Brando et moi" au Studio Hébertot
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Coeurs" au Musée de la Vie romantique
et la dernière ligne droite pour :
"Hans Hartung - La fabrique du geste" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

"Le Cas Richard Jewell" de Clint Eatswood
"L'Etat sauvage" de David Perrault
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Ada & Rosie" de Dorothée de Monfreid
"De rien ni de personne" de Dario Levantino
"La mémoire tyranique" de Horacio Castellanos Moya
"Santa muerte" de Ganino Iglesias
"Tout pour la patrie" de Martin Caparros
"Bon Rundstedt, le maréchal oublié" de Laurent Schang
et toujours :
"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=