Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Amélie - Linnea Olsson - Ane Brun
La Cave aux Poètes  (Roubaix)  dimanche 14 mars 2010

Soirée folk à Roubaix, à la Cave Aux Poètes, soirée intimiste et acoustique. Il faut dire qu'en raison de la disposition étonnante des lieux, il est difficile d'échapper au côté intimiste : la salle fait 5 mètres de profondeur pour environ 15 de large, et le plafond avoisine les 2 mètres de hauteur. Ami claustrophobe, tu peux passer ton chemin.

En régionale de l'étape, Amélie ouvrait cette soirée qui montrait que les blondes ne comptent pas pour des prunes. Seule en scène derrière une guitare qui semble toujours trop grande pour elle, Amélie a alterné les chansons de ses deux premiers albums dans des versions dépouillées. En dernier titre, "Horses" ("un sujet de chanson pour se reconnaître entre chanteurs de folk", dira Amélie) bien plus émouvant que sur Dina Dinah.

Il y avait quelques temps que j'attendais de la revoir. A l'époque de son tout premier ep "Burning Tree To The Monster Mountain", je l'avais vue jouer au Café de la Danse devant une salle qui se remplissait peu à peu pour voir Mick Est Tout Seul, le projet solo de Mickaël Furnon de Mickey 3D. C'était sans se démonter, devant un public peu attentif, qu'elle avait interprété d'une voix douce mais très particulière, ses ballades douces-amères et légèrement surréalistes. Complètement envoûté, depuis lors je suivais attentivement la livraison de ses disques, mais l'occasion de la voir à nouveau ne s'était pas présentée. Aujourd'hui le mal est réparé. Et même si, pendant le concert, elle parle des relations tendues qu'elle entretient avec son label, j'espère la voir à nouveau bientôt. Peut-être même accompagnée de musiciens puisqu'il paraît que la dynamique du groupe lui sied.

Après la prestation d'Amélie, c'est Linnea Olsson, une jeune suédoise, qui rentre en scène. Elle accompagne Ane Brun au violoncelle, mais a aussi écrit quelques titres. La voix de la jeune femme est claire comme l'eau des fjords. Seule au violoncelle, elle utilise des pédales d'effet pour créer des loops. Le résultat est étonnant, en particulier sur le titre "Ocean", entre ballade et sonorités free-jazz dont raffole Didier Lockwood.

Après quatre titres, Ane Brun (prononcez "Aneuh Broune") rejoint Linnea sur scène. La sobriété est de rigueur, le public ne sera pas perturbé par la tenue d'Ane Brun, une longue robe noire qui la fait ressembler à Kelli McGillis dans Witness, le thriller avec Harrison Ford. Les histoires que chantent Ane brun sont essentiellement des amours déçues, portées par de fragiles mélodies. Elle raconte s'être pourtant promise, alors qu'elle écrivait ses premières chansons, d'éviter ce sujet. Mais comment ne pas chanter l'amour lorsqu'on a une voix aussi émouvante. A chaque chanson, elle change de guitare et manque à chaque fois de taper dans le plafond bas avec le manche.

Comme pour Amélie, les versions sont plus dénudées que sur l'album Changing of seasons produit par Valgeir Sigurðsson (producteur de Björk, CocoRosie, Bonnie "Prince" Billie et Antony and the Johnsons). Le public est attentif et calme. La voix d'Ane Brun est apaisante. Pourtant, sur un des morceaux, instinctivement le public commence à claquer des doigts, l'osmose est réalisée entre l'artiste norvégienne et ce public très sage.

En fin de concert, elle expliquera qu'elle a annulé ses autres dates de concert en France suite à un appel de Peter Gabriel qui l'emmène pour sa tournée mondiale, et avec qui elle chantera "Don't Give Up" sur scène. Et c'est en riant qu'elle explique à la petite soixantaine de spectateurs massés dans cette cave que son prochain concert en France se déroulera à Bercy.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The real nature of the fantastic ice cream car de Amélie
La chronique de l'album Dina Dinah de Amélie
La chronique de l'album Love full of hands EP de Amélie
Amélie en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2004
Amélie en concert au Festival de Dour 2006 (jeudi)
Amélie en concert au Festival Paris-Bamako (5 avril 2008)
Amélie en concert à L'Aeronef ( 25 mai 2009)
Amélie en concert à L'International (26 mai 2009)
Amélie en concert au Festival Le Cabaret Vert #11 (édition 2015) - dimanche 23 août
La conférence de presse de Amélie les crayons (23 avril 2004)
La chronique de l'album Live In Scandinavia de Ane Brun
La chronique de l'album It All Starts With One de Ane Brun
La chronique de l'album Songs 2003-2013 de Ane Brun

En savoir plus :
Le Myspace de Amélie
Le Myspace de Linnea Olsson
Le Myspace de Ane Brun


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=