Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Narrow Terence - Revolver
Grand Mix  (Tourcoing)  dimanche 14 mars 2010

Il est facile d’évoquer les Beatles à propos du groupe français Revolver : non seulement à cause du nom de groupe, mais aussi parce que cette influence se perçoit directement à chaque refrain, chaque couplet. Il s’agit ici d’un recyclage fait avec talent. Ce travail de liaison entre les différentes parties est imperceptible, les  boucles mélodiques étant correctement agencées pour produire un certain effet rétro, qui a fortement impressionné le public du Grand Mix. Les sixties remises au goût du jour ? Pas sûr.

Il apparaît que ces chansons, par leur immédiateté, ont une certaine efficacité. On dirait une succession de tubes se ressemblant par leur exactitude, par la précision de leur structure. Plutôt que de vanter les mérites de ce procédé – concert fluide, sans décrochage entre les chansons, musiciens affables – il serait bon de se demander si l’on a réellement affaire aux Beatles 2010, c’est-à-dire à un groupe dont l’impact serait comparable à celui des Beatles en leur temps.

Force est de constater que le nombre de groupes se réclamant directement ou indirectement des Beatles est suffisamment important pour que la concurrence soit rude. Et ce qu’il est nécessaire de considérer est moins la dimension pop de chaque chanson que la dynamique de l’ensemble : il convient de juger sur la totalité plutôt que sur le caractère fragmentaire de l’œuvre.

Le concert est en réalité à l’image de l’album : une collection de hits assez propres qui ne se rejoignent pas en leur centre. Le style "Revolver" n’existe pas : ce qui ne signifie pas que ce groupe n’a aucun style. On peut citer comme contre-exemple l’ancien groupe de Martin Carr, The Boo Radleys, les Beatles 1990 – formidable machine à fabriquer des mélodies, redistribuant à chaque nouvel album les cartes de la pop ; groupe ayant un véritable centre à partir duquel se sont fixées les influences (et non le contraire).

Renversement de perspective que Revolver aura sans doute à conquérir avec un éventuel prochain disque : montrer que le talent ne suffit pas à produire une grande œuvre ; forger son propre style, avec patience.

En première partie, les français de Narrow Terence ont proposé une musique relativement stable, caractérisée par un aller-retour entre des compositions acoustiques – le violon s’agençant idéalement à la voix rocailleuse du chanteur – et des variations sur le thème du rock-métal, avec toute la lourdeur que cette forme nécessite.

Mais je ne prétends pas considérer négativement la lourdeur puisque chez Narrow Terence elle s’impose d’elle-même, sévèrement. Reste à vérifier si cet équilibre apparent se maintiendra, quitte à privilégier le pôle acoustique de cette formation, forcément la plus valable. J’écris ceci sans doute par dépit, parce que j’ai appris hier la mort d’Alex Chilton, celle de Mark Linkous il y a une semaine, et je me dis que la relève est loin d’être assurée.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Narco Corridos de Narrow Terence
La chronique de l'album Violence with benefits de Narrow Terence
La chronique de l'album Rumble-O-Rama de Narrow Terence
Narrow Terence en concert au Café de la Danse (lundi 12 avril 2010)
L'interview de Narrow Terence (vendredi 25 janvier 2013)
L'interview de Narrow Terence (dimanche 26 février 2017)
La chronique de l'album Pop de Chambre (EP) de Revolver
La chronique de l'album Music For A While de Revolver
La chronique de l'album Julien Bouchard - Kissamilé - Manuel Etienne - Hoboken Division - Orwell - The Wise Dude’ de Pop à Noël
Revolver en concert à EMI ( 6 mai 2008)
Revolver en concert au Bataclan (31 octobre 2008)
Revolver en concert au Festival GéNéRiQ 2009
Revolver en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (jeudi 15)
Revolver en concert à Main Square Festival 2012 - Samedi
Revolver en concert au Fil (mercredi 7 novembre 2012)
L'interview de Revolver (14 mai 2009)
L'interview de Revolver (15 avril 2010)

En savoir plus :
Le Myspace de Narrow Terence
Le site officiel de Revolver
Le Myspace de Revolver

Crédits photos : Cédric Chort (Toute la série sur Taste of Indie)


David Falkowicz         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Narrow Terence (26 février 2017)
Narrow Terence (25 janvier 2013)
Revolver (5 juillet 2008)


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
"Countdown" de Justin Dec
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=