Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Lena Deluxe - Jean-Louis Murat
Grand Mix  (Tourcoing)  vendredi 2 avril 2010

Pour apprécier Jean-Louis Murat, sur disques comme sur scène, il faut aimer les mots : c’est par le verbe que l’on peut juger, dans un premier temps, un concert de l’auvergnat. Musicalement on peut décrire la prestation de Murat comme la rencontre idéale entre la chaleur du jazz et la poésie surréaliste. Une écoute attentive des paroles nous procure un effet comparable à la lecture de certains textes surréalistes, conçus selon le procédé automatique qui consiste à écrire le plus vite possible afin d’avoir accès aux zones de l’inconscient. La créativité de Murat étant connue pour être faste on peut imaginer qu’il procède de cette manière, selon un rythme sans doute quotidien ; qu’il garde toujours en réserve une quantité de textes qui tôt ou tard finiront par figurer sur un album. Le résultat ? Un album minimum par an depuis la fin des années 90. Si l’on regarde l’ensemble de sa discographie, force est de constater que la quantité implique également une qualité d’écriture, relativement constante.

Quant à l’instrumentation, entre les nappes synthétiques des premiers albums et la facture acoustique de la dernière période on trouve évidemment un large contraste.

En ce qui me concerne – et cette constatation ne cesse de me surprendre – je trouve plus beaux et plus forts les premiers albums "synthétiques", peut-être à cause de leur caractère novateur − même s’ils sont indiscutablement en phase avec leur époque : fin des années 80, tout à fait normal d’utiliser des synthés. Mais ce que Murat a apporté avec des albums comme Cheyenne Autumn ou Le Manteau de Pluie est important.

Sur scène, la méthode, ou plutôt la formule, continue de surprendre. Vertiges des mots, mouvement fluide de la mélodie : on se laisse porter par cette ivresse même si le ton ne change pas.

Cette constante est à préciser : sur une heure et demie de concert, Murat reprend de manière cyclique les mêmes thèmes, mêmes effets, mêmes ruptures électriques. Du coup chaque nouvelle introduction est la répétition de ce qui vient de se jouer, définissant certes le prolongement de l’élan initial, mais aussi la confirmation de la tonalité centrale. Pendant la première demi-heure on a tendance à ne pas y prêter attention. Au bout d’une heure, cette impression de "déjà-vu" s’avère remarquable.

Disons que Murat s’est contenté de faire du Murat, en faisant attention de ne pas donner plus que ce qui était nécessaire. Rester entre les bornes du raisonnable, paradoxalement pourrait-on dire puisque les textes disent le contraire. C’est-à-dire que, si l’on excepte les fans radicaux qui auront toujours sur les concerts un jugement faussé par leur passion, le public est sorti de la salle du Grand-Mix plutôt satisfait, alors qu’il aurait pu être autrement marqué par l’imprévisible, l’audace – même si la prestation fut brillamment conclue par les vers du Grand Poète (L’Examen de Minuit de Baudelaire).

La chanteuse lilloise, Lena Deluxe a ouvert la soirée en solitaire : beaucoup de sensibilité et de gentillesse, ce qui humainement est déjà beaucoup. Même si certaines influences sont perceptibles (Shannon Wright pour l’immédiateté, PJ Harvey pour la sécheresse, Belle and Sebastian pour l’élégance), cette jeune chanteuse n’aura pas de mal à s’en libérer, aucun doute à ce propos. Le ton personnel finira par l’emporter. Seule, sur scène, sa présence est déjà forte, on s’en rend compte par la qualité de silence qui suit chacune de ses chansons. La curiosité nous amènera donc à guetter ses prochaines apparitions au sein d’une formation complète.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Lena Deluxe en concert à Malle à Disques (samedi 3 octobre 2015)
La chronique de l'album Moscou de Jean-Louis Murat
La chronique de l'album Les fleurs du mal - Charles et Léo de Jean-Louis Murat
La chronique de l'album Tristan de Jean-Louis Murat
La chronique de l'album Le cours ordinaire des choses de Jean-Louis Murat
La chronique de l'album Grand Lièvre de Jean-Louis Murat
La chronique de l'album Toboggan de Jean-Louis Murat
La chronique de l'album Babel de Jean-Louis Murat & The Delano Orchestra
La chronique de l'album Live aux [PIAS] Nites de Jean-Louis Murat & The Delano Orchestra
La chronique de l'album Morituri de Jean-Louis Murat
La chronique de l'album Travaux sur la N89 de Jean-Louis Murat
La chronique de l'album Il Francese de Jean-Louis Murat
Jean-Louis Murat en concert aux Saulnières (28 octobre 2004)
Jean-Louis Murat en concert à La Cigale (17 novembre 2006)
Jean-Louis Murat en concert au Studio Davout (3 septembre 2009)
Jean-Louis Murat en concert à L'Alhambra (mardi 23 novembre 2010)
Jean-Louis Murat en concert à la Salle Moebius du Beffroi (samedi 10 octobre 2015)
L'interview de Jean-Louis Murat (20 septembre 2011)

En savoir plus :
Le Myspace de Lena Deluxe
Le site officiel de Jean-Louis Murat
Le Myspace de Jean-Louis Murat

Crédits photos : Cédric Chort (Toute la série sur Taste of Indie)


David Falkowicz         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 21 octobre 2018 : Réchauffement culturel

Pollution, pesticides, réchauffement climatique, guerres, brexit, cum-ex. A notre manière, chez Froggy's Delight, on essaie de lutter contre toute cette morosité avec notre petite sélection culturelle histoire de se réchauffer le coeur et les neurones. C'est parti :

Du côté de la musique :

"K A N A P S" de EuTéPé
"Radiate" de Jeanne Added
"Their Prime" de Jo Passed
"In our circle" de Rivulets
"Mount pleasant" de Smoove & Turrell
"Common wealth" de The 10:04s
"Schaum" de Unhappy birthday
Rencontre avec Vanessa Philippe, autour de son album "A l'abri du vent". le tout accompagné de la première partie de la session acoustique de Vanessa Philippe et Fredda
"Forces" de Arca
"Les portes du paradis" de Dani Terreur
"Par mon nom EP" de Nawel Ben Kraiem
"Enfant du vide" de Pandore
Compte rendu du festival Ellipse à Toulouse avec Derinëgolem - Drame - Zombie Zombie - Gareth Dickson - Petit fantôme - Franky Goes To Pointe à Pitre - Halo Maud - Moodoïd
et toujours :
"Wanderer" de Cat Power
"I Am As You Are" de Sol Seppy
"Dag Wiren : Sinfonietta in C major, Serenade, Synphony N3 & Divertimento" de Rumon Gamba & Iceland Symphony Orchestra
"Une issue" de Samuel Cajal
"Comme un ours" de Alexis HK
"Antilles méchant bateau" par divers artistes
"Blow" de Donny McCaslin
Rencontre avec Gontard! et son nouveau clip "Arcade Fire" à découvrir
"Weapons of mass percussion" des Tambours du Bronx
"Houdini" de San Carol
"Vendredi soir EP" de Céline Tolosa

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Dom Juan ou Les Limbes de Molière" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Je parle à un homme qui ne reste pas en place" au Théâtre du Rond-Point
"Les vagues, les amours, c'est pareil..." au Centquatre
"L'Architecte et l'Empereur d'Assyrie" au Théâtre Darius Milhaud
"Jester Show" au Théâtre Les Déchargeurs
"Au nom du père, du verre... Et paf par terre !" à la Maison des Métallos
"Cyrano" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Je viens de nulle part et c'est loin de Paris" au Théâtre La Croisée des Chemins
"L'Apocalypse de Jean" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"C'est pourtant simple !" au Théâtre d'Edgar
"Une vie de pianiste" à la Comédie Bastille
les reprises :
"Au menu, amours de saison" au Théâtre de l'Epée de Bois
"La Cerisaie, variations chantées" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Gauthier Fourcade - Liberté !" au Studio Hébertot
"Popeck - Même pas mort !" au Théâtre L'Archipel
"Jean-François Derec - Le jour où j'ai appris que j'étais juif" au Théâtre du Petit Montparnasse
et la chronique des autres spectacles d'octobre

Exposition avec :

"Transmission/Transgression - Maître et élèves dans l'atelier" au Musée Bourdelle
"Ossip Zadkine - L'instinct de la matière" au Musée Zadkine
"Zao Wou Ki - L'espace est silence" au Musée d'Art Moderne

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"People that are not me" de Hadas Ben Aroya
"La tendre indifférence du monde" de Adilkhan Yerzhanov
la chronique des films de septembre
et la chronique des autres sorties d'octobre

Lecture avec :

"Jean Moulin, l'affranchi" de Bénédicte Verguez Chaignon
"L"assassin de ma soeur" de Flynn Berry
"L'espace du rêve" de David Lynch & Kristine McKenna
"La chance de leur vie" de Agnès Desarthe
"Le douzième chapitre" de Jérôme Loubry
"Les fils de la poussière" de Arnaldur Indrioason

et toujours :
"Bandidos" de Marc Fernandez
"Commode, l'empereur gladiateur" de Eric Teyssier
"La mort selon Turner" de Tim Willocks
"La riposte" de Philippe Meirieu
"Reporter criminel" de James Ellroy
"Un gentleman à Moscou" de Amor Towles

Froggeek's Delight :

"Marvel's Spider-Man" en exclusivité sur PS4
et toujours :
"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=