Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Konki Duet
Interview  (Paris)  12 mars 2010

A l'occasion de la sortie de leur EP Ensemble, qui regroupe en fait 5 titres du trio The Konki Duet (sic) et 4 titres du duo Suzanne The Man, nous avons rencontré les trois jeunes filles de The Konki Duet qui nous en disent un peu plus sur ce groupe. En prime vous aurez également 2 titres en Froggy's Session en bas de cette interview !

Pouvez-vous nous raconter l'histoire de The Konki Duet ?

Zoé : On a commencé à jouer ensemble ici même car Kumi habitait à deux pas, dans une résidence pour jeunes filles. Un ami commun nous a présentées, et comme nous nous habitions à côté, Kumi est passée faire de la musique. Tout de suite, nous avons fait un morceau ensemble. Très peu de temps après, l'idée nous est venue d'ajouter un violon. Nous connaissions Tamara, qui nous a rejoints. Tout cela s'est fait très simplement. La musique est venue avant l'idée même d'avoir un groupe.

Vous avez composé directement ?

Oui tout de suite. Nous avons toutes les trois déjà joués dans des groupes avant The Konki Duet, et comme je disais précédemment, il y avait l'idée d'être dans un groupe avant de réellement faire de la musique. Là, on voulait un côté ludique, sans prise de tête. Et cela n'a pas changé. Cela continue d'être un véritable terrain de jeu.

Comme nous venons de le voir en session acoustique, vous chantez toutes les trois. Comment se passe la composition ?

Cela dépend. Chacune amène des idées de morceaux puis sur chaque morceau, chacune amène ses parties. L'idée n'est pas forcément une partie instrumentale, cela peut être une structure. Maintenant comme on se connait bien, on arrive à anticiper les parties des autres, certains mécanismes.

Qui ramène la mélodie la chante ?

On se passe souvent des parties. C'est souvent même le contraire. On imagine l'autre chanter ce que l'on écrit. Puis il y a un côté pratique, quand une a trop de choses à jouer, il est plus simple que l'autre chante la partie.

Vous avez toutes les trois une formation classique. Cela a-t-il influé sur votre type de composition ?

Je ne sais pas si la formation intervient tant que cela dans la composition. Sachant que nous n'avons fait que du solfège, pas forcément de la guitare.

Peut-être dans les parties alors ?

En tout cas, il est très récent pour moi de faire des accords ! C'est vrai que nous sommes toutes les trois plus mélodiques ou rythmiques plutôt qu'harmoniques.

D'où vous est venue l'idée d'ajouter plein de petits instruments et de sons différents ?

Il n'y pas tant d'instruments que cela dans notre musique, mais c'est l'impression que cela donne. Il est vrai qu'on utilise les instruments qui nous entourent et que l'on maitrise. On passe aussi d'un instrument à l'autre, pour garder une sensation nouvelle. C'est peut-être plus cela.  C'est peut-être aussi le fait que nous chantions en trois langues (français, anglais et japonais pour Kumi) et que nous alternions les instruments qui multiplie cet effet là. Certains groupes ont des shakers, des grelots, un coup de marimba par ci, ce n'est pas notre truc. Puis avec un synthé, on peut faire beaucoup de choses.

Le fait que vous ayez trois cultures différentes apporte-t-il quelque chose ?

Indirectement certainement. Mais notre culture musicale n'est pas vraiment propre à nos origines.

Justement qui sont les groupes qui vous rassemblent ?

Maintenant il y en a car on est devenues amies. Parce que l'on est amies, on s'échange des disques, on va à des concerts, on se propose des choses, donc on a des points communs. Mais à l'origine, on n'en avait pas tant que cela. Peut-être Deerhoof ou Sonic Youth mais il n'y en aucun qui vient instantanément.

Kumi, tu as sorti un disque solo. Cette expérience a-t-elle apporté quelque chose à la musique de The Konki Duet ?

C'est un fonctionnement différent. C'est bien de s'aider des idées des autres car on peut proposer et échanger. On se confronte aussi à des problèmes et des compromis. Tandis que Kumisolo, c'est très pop, cela vient de moi et arrangé par d'autres gens avec qui je travaille et en qui j'ai confiance. Je leur laisse leur liberté, j'interviens de temps en temps mais c'est totalement différent.

Le EP qui sort ces jours-ci est en split avec Suzanne the Man. Comment s'est passée la rencontre et d'où vient l'envie de partager cet EP ?

Zoé l'avait croisée à Villette Sonique l'été dernier et lui avait dit qu'on avait un EP déjà prêt et qu'on voulait le sortir en le partageant avec un autre groupe. Et elle était dans la même situation. C'est amusant car Suzanne et moi nous suivons depuis des années, nous collaborons sur les mêmes disques (Nolderise par exemple).

Pouvez-vous définir votre musique en trois mots ?

Pour le premier album, c'était post pop baroque, pour le deuxième néo prog de chambre et là on a presque trouvé pour l'album à venir, le macho disco ! (rires)

Retrouvez The Konki Duet
en Froggy's Session
pour 3 titres en cliquant ici !
 

 

 
#Suzanne The Man##

En savoir plus :
Le site officiel de The Konki Duet
Le Myspace de The Konki Duet

Crédits photos : Thomy Keat (Toute la série sur Taste of Indie)


Camille         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

The Konki Duet (12 mars 2010)


# 17 mars 2019 : Que la culture coule à flots

Tels les litres de Guinness qui ne manqueront pas d'innonder toute l'Irlande et même le monde entier à l'occasion de le Saint Patrick, voici notre sélection hebdomadaire culture qui se déverse dans vos yeux et vos oreilles curieux et gourmands.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Frédéric Lo autour de son album "Hallelujah!"
"Data Mirage Tangram" de The Young Gods
"Grand casino" de Manu Lanvin & The Devil Blues
Rencontre avec Mass Hysteria
"Boccherini" de Ophélie Gaillard, Sandrine Piau et Ensemble Pulcinella
"Le dilettante d'Avignon, Jacques Fromental Halévy" de Orchestre Régional Avignon-Provence et Michel Piquemal
"The golden fascination" de Richard Andrews
"10 ans plus tarés" de Fastened Furious
"14th boyz EP" de Fastlanes
King Child, Mouse Dtc, Innvivo dans une sélection de EP et singles
"Iggy Salvador" de Dj Zebra
"Erik Trufaz Quartet en concert à l'Aéronef
Tamino à l'Aéronef de Lille
Patrick Coutin est de retour, à retrouver en concert privé et en entretien
et toujours :
"A la lisière" de Clarika
"La disparition d'Everett Ruess" de Emmanuel Tellier
"Fauré Requiem - Poulenc Figure humaine - Debussy Trois chansons" de Ensemble Aedes, Les Siècles, Mathieu Romano
"Look ahead" de Fred Nardin Trio
"Connecting the dots" de Guy Mintus Trio
"Soistices" de Heaume Mortal
"Just about anything is possible" de Inred
"Mon héroïne EP" de Kyrie Kristmanson
"A walk above clouds EP" de Line
"Arabella EP" de Arabella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Pays lointain" au Théâtre national de l'Odéon
"Qui a tué mon père" au Théâtre de la Colline
"En se couchant, il a raté son lit" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Veillée de famille" au Théâtre du Rond-Point
"La Mort (d')Agrippine" au Théâtre Dejazet
"Oncle Vania" au Théâtre du Nord-Ouest
"Anaïs Nin, une de ses vies" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Apocalypse bébé" au Théâtre Paris-Villette
"Madame Pink" au Théâtre du Rond-Point
"Philippe Meyer - Ma radio, histoire amoureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Café Polisson" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Eldorado Dancing" à la Ferme Le Bel état à Guyancourt
des reprises:
"Place des Héros" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"Les Damnés" à la Comédie française
"La Légende de Bornéo" au Théâtre de l'Atelier
"L'Autre fille" au Théâtre Les Déchargeurs
"Je parle à un homme qui ne tient pas en place" au Théâtre de Nesle
"Dans les jardins de Carlos et Nestor" au Théâtre de Nesle
"Les Divalala - Femme, Femme, Femme" au Théâtre Lepic
"Cabaret Siméon" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mars

Expositions avec :

"L'Orient des peintres" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Le Corps sauvage" de Cheyenne-Marie Carron
"Leur souffle" de Cécile Besnault et Ivan Marchika
et la chronique des autres sorties de mars

Lecture avec :

"Desh" de Tofépi
"Firebird" de Thomas Harnois
"Guillaume le Conquérant / Léonard de Vinci" de David Bates / Carlo Vecce
"Iggy Salvador" de Antoine Zebra
"Lincoln au Bardo" de Georges Saunders
"Oyana" de Eric Plamondon
"Rendez vous à Samarra" de John O'Hara
et toujours :
"Un certain Paul Darrigand" de Philippe Besson
"Après" de Nikki Gemmell
"Boy erased" de Garrard Conley
"L'ombre de la baleine" de Camilla Grebe
"Les gratitudes / Mon père" Delphine de Vigan / Grégoire Delacourt
"Les suppliciées du Rhône" de Coline Gatel
"Tu finiras clochard comme ton Zola / Nouvelles morales provisoires" de Philippe Val / Raphaël Enthoven"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=