Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Le Printemps de Bourges 2004
Cali - Sanseverino - Bashung - Bénabar  (Le Phenix)  24 avril 2004

Premier artiste à entrer sur scène : Cali, le ptit nouveau.
Dès le premier morceau, même de loin, on aperçoit sa crinière voler dans tous les sens, c’est qu’il sait bouger le petit catalan ! Une musique qui trouve son public dans tous ces jeunes venus voir le nouveau phénomène Bénabar. Cali a bien su capter l’attention de tout le monde, on frappe dans les mains, on chante, on en redemande.
En pro, il a joué sa musique, s’est approprié la salle et le public, pas facile quand on a plus de cinq mille personnes devant soi ! La soirée s’annonce plutôt bien, même si l’on sent qu’elle est celle des huiles, avec toutes une partie des gradins réservés, la venue programmée du ministre de la culture, bref la grosse soirée du samedi soir ! C’est vrai qu’on imaginait mal Monsieur le ministre se dandiner au son des Franz Ferdinand...

Ensuite, petite pause, et Sanseverino arrive, mais moi, toute être humain que je suis, je dois bien aller manger !! Et vu mon peu de goût pour la musique, le "jazz manouche" de cet artiste, j’en profite pour m’éclipser !

Quelques temps plus tard (eh oui on fait la queue, même pour manger de la m... !), je reviens me glisser à travers toute cette chaleur humaine. Bashung a déjà joué plusieurs morceaux, et je sens dès le début une drôle d’ambiance... Les gens devant sont heureux, applaudissent un Bashung certes un peu intimidé par une si grande audience mais toujours aussi doué. Il joue, joue, et joue encore, des morceaux de son dernier album, puis revisite les grands classiques. Et, moi qui le voyais pour la première fois, j’étais plutôt conquise, la musique me prenait vraiment, et je comprends mal comment la presse a pu trouvé ce concert "froid".

C’est le public, toutes ces minettes et ces trentenaires bien rangés qui n’attentaient que Bénabar, qui était froid. Car au bout d’un moment, l’homme aux lunettes noires part, puis, malgré le manque d’applaudissements pour un rappel, revient, et pour encore une demi-heure ! Eh oui, monsieur Bashung s’est octroyé SON rappel, il continue, sourd aux huées de la foule venant des gradins et réclamant en vain leur cher "Bénabar Bénabar !" ... Il mise sur la provoc’, en jouant des morceaux aux titres évocateurs, tels que "Faisons envie" ...(très beau duo au piano d’ailleurs).

Bref, je pense qu’ici, on peut parler d’erreur de programmation. On avait ce soir deux grandes figures, avec un jeune artiste (trois ans de carrière) en tête d’affiche face à un vieux de la vieille qui se fait huer... Je pense que le public de ces deux chanteurs est radicalement différent, on peu aimer les deux, bien sûr, mais ce n’est pas pareil. Alors, oui, il est vrai que c’est aussi ce qui fait la richesse de ce festival, et parfois, cela marche très bien (voir Calexico et M, qui pourtant sont à l’opposé dans leur genre musical !) mais cela peut aussi gâcher un peu un concert...car Bashung, à peine le temps d’être applaudi par ses fans qui étaient présents aussi, a été coupé par un brusque rallumage de la salle. Il faut quand même noter qu’il avait fait prendre un sacré retard dans le déroulement de la soirée !

Pendant l’installation, un petit intermède militant des intermittents, clairement destinés aux élus présents. Encore un peu de retard et enfin, l’homme le plus attendu de la soirée arrive ! Tonnerre d’applaudissements, et lui nous remercie d’être restés jusqu’au bout. Bon, et puis, lui il n’y est pour rien, il faut bien se le dire ! Alors, Bénabar, c’est un phénomène, de société, mais aussi sur scène. On ne peut nier son talent, son charisme, sa capacité à titiller les gens, à les faire participer et à relativiser ce succès. Entre humour et cynisme, il réussit à me faire oublier l’agacement que j’avais eu auparavant. Une très bonne prestation, c’est du Bénabar, certes, mais c’est un beau concert !

Soirée donc un peu spéciale pour mon dernier concert, mais avec de très beaux moments musicaux.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album L'amour parfait de Cali
La chronique de l'album La vie ne suffit pas de Cali
La chronique de l'album L'Espoir de Cali
Cali en concert au Café de la Danse (1er juillet 2003)
Cali en concert au Festival Solidays 2004 (samedi)
Cali en concert au Festival de Dour 2004 (dimanche)
Cali en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2004 (samedi)
Cali en concert à l'Olympia (21 novembre 2005)
Cali en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (vendredi)
Cali en concert au Festival Le Rock dans tous ses états 2006 (vendredi)
Cali en concert au Festival des Vieilles Charrues 2006 (samedi)
Cali en concert à Théâtre antique (28 juillet 2006)
Cali en concert au Festival de Saint Nolff 2006 - Fichez nous la paix !
Cali en concert au bordel magnifique - Live (octobre 2006)
Cali en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Jeudi)
Cali en concert à Zénith (14 et 15 avril 2008)
Cali en concert au Festival des terre-Neuvas Bobital 2008 - Vendredi
Cali en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008
Cali en concert au Festival Furia Sound 2008
Cali en concert au Festival Fnac Live #3 (édition 2013) - Dimanche
L'interview de Cali (juillet 2003)
La conférence de presse de Cali (10 juillet 2004)
La chronique de l'album Les Faux Talbins de Sanseverino
Sanseverino en concert au Festival Les Rockeurs ont du coeur 2005
Sanseverino en concert au Festival des Vieilles Charrues 2007 (jeudi)
Sanseverino en concert au Festival Les Nuits Secrètes
Sanseverino en concert à Denfert Rochereau (dimanche 21 juin 2009)
Sanseverino en concert au Fil (vendredi 18 décembre2009)
La chronique de l'album Bleu Pétrole de Alain Bashung
La chronique de l'album Fantaisie Militaire de Alain Bashung
La chronique de l'album Dirty Old Band ose Bashung de Dirty Old Band
Bashung en concert au Festival Artrock 2004
Bashung en concert au Festival Solidays 2004 (vendredi)
Bashung en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2004 (vendredi)
Bashung en concert au Festival des terre-Neuvas Bobital 2008 - Dimanche
Bashung en concert au Festival Fiesta des Suds
Benabar en concert au Festival Solidays 2004 (dimanche)
Benabar en concert au Festival des terre-Neuvas 2006 (Vendredi)
Benabar en concert au Festival Du Bout Du Monde 2006
Benabar en concert au Festival Les Vieilles Charrues (vendredi)
Benabar en concert à Paléo Festival #34 (2009)
Benabar en concert au Festival Solidays #14 (édition 2012) - vendredi
La conférence de presse de Bénabar (11 juillet 2004)


Céline         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 28 février 2021 : Vaccin contre la morosité

Pas encore de vaccin, pas encore d'espoir de voir réouvrir les lieux culturels mais toujours notre sélection pour agiter vos sens et continuer de soutenir les artistes qui en ont bien besoin. Et n'oubliez pas, tous les jours un programme différent sur la TV de Froggy's Delight.

Du côté de la musique :

"Bareback" de Acquin
"Tu m'apprends" de Andréel
"Let my people go" de Archie Shepp & Jason Moran
"Roden crater / Basquiat's black kingdom / Laurel canyon" de Arman Méliès
"Monument ordinaire" de Mansfield TYA
"Glowing in the dark" de Django Django
"My shits" de Dye Crap
"Medicine at midnight" de Foo Fighters
"In a silent way" le mix #14 de cette saison 2 de Listen In Bed
"Alors quoi" de Meril Wubslin
"Old western star" de Nico Chona & the Freshtones
et toujours :
"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Fanny et Alexandre" d'Ingmar Bergman
"La Fuite !" de Mikhaïl Boulgakov
"King Kong Théorie" de Virginie Despentes
"Les Topor #2 - Prix de l'inattendu" au Théâtre du Rond-Point
"Chantons, faisons tapage" de Thomas Jolly et Laurent Campellone
"Darling chérie" de Marc Camoletti
"J'aime beaucop ce que vous faîtes" de Carole Greep
"Bonne année à toi même" de Pauline Daumale
"Chers" de Kaori Ito

Expositions :

en virtuel :
"Léon Spilliaert - Lumière et solitude" au Musée d'Orsay
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des Impessionnismes à Giverny
"Figure d'artiste" au Musée du Louvre
"Matisse - Comme un roman" au Centre Pompidou
"Le dessin sans réserve" au Musée des Arts Décoratifs
"Jardins d'Orient - De l'Alhambra au Taj Mahal' à l'Institut du Monde Arabe
"Ivan Navarro - Planetarium" à la Galerie Templon

Cinéma :

at home :
"A la recherche de Vivian Maier" de Charlie Siskel et John Maloof
"L'Amant d'un jour" de Philippe Garrel
"Les Brigades du Tigre" de Jérôme Cornuau
"There will be blood" de Paul Thomas Anderson
"Beyond the Sea" de Kevin Spacey
"Mishima, une vie en quatre chapitres" de Paul Schrader

Lecture avec :

"Diamants" de Vincent Tassy
"88" de Pierre Rehov
"Blanc autour" de Wilfrid Lupano & Stéphane Fert
"Dictionnaire des mafias et du crime organisé" de Philippe di Folco
"Le rapport Brazza" de Vincent Bailly & Tristan Thil
"Les amants d'Hérouville - un histoire vraie" de Romain Ronzeau, Thomas Cadène & Yann le Quellec
"Monstres anglais" de James Scudamore
"Vers le soleil" de Julien Sandrel
et toujours :
"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano

Du côté des jeux vidéos :

Les jeux de l'année selon Boris Mirroir de Doom à Minoria !
"DevilZ, Survival" sur PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=