Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sarah Blasko
As day follows night  (Dramatico / Naive)  mars 2010

Il y a des voix qu'il faut prendre le temps d'apprivoiser, sans s'arrêter à la surprise d'un timbre déroutant : il est rare en effet d'apprécier la première écoute d'un hors-piste loin de ces sonorités glacées auxquelles nos oreilles sont habituées. C'est le cas par exemple pour Joanna Newsom, qui décontenance toujours ceux qui ne connaissent pas encore cette voix de femme-enfant écorchée. On retrouve certaines intonations similaires dans le chant de Sarah Blasko : un ton voilé, feutré et pourtant délicieux.

La demoiselle n'en est pas à ses débuts : encore peu connue chez nous, l'Australienne est déjà solidement implantée dans son pays d'origine, où elle est saluée par de nombreuses récompenses et critiques. Ce n'est pourtant que pour son troisième album, As day follows night, qu'elle ose franchir les frontières et partir à la conquête du monde.

Ce n'est pas sans préparation qu'elle s'est attelée à cette entreprise : l'album a été produit par Björn Yttling, le fameux bassiste de Peter Bjorn and John. L'enregistrement s'est ainsi fait à Stockholm, où les deux artistes ont voulu développer un univers innovant paradoxalement teinté de nostalgie. S'en résulte un album de pop mélancolique aux airs jazzy, à l'instrumentalisation minimaliste qui ne fait que sublimer la voix fragile de Sarah.

On se laisse vite emporter dans ces ballades lyriques et leurs paroles jouant entre chaud et froid. Ces dernières révèlent un besoin cathartique de remise en question, contenant des phrases telles que "I don't even understand me, so don't think that you can help" ou encore "All I want is to one day come to know myself". On est ainsi plongé dans une introspection assez sombre contrastant avec la légère gaieté des mélodies. Parmi elles, on retiendra notamment l'inspiration western du single "All I want", la forte influence de jazz de "No turning back", ou encore le langoureux "Bird on a wire".

Au fur et à mesure de l'écoute, on regrette cependant une forte redondance des morceaux, engendrant une certaine lassitude une fois passée la surprise de la découverte. La recette n'est pas très variée : de fortes percussions en arrière-plan pour marquer le rythme, quelques touches de violons et de piano pour accentuer le côté mélancolique, une répétition assez pesante des mêmes paroles plusieurs fois de suite... L'univers enchanteur de Sarah se trouve quelque peu voilé par cette uniformité. Il aurait été préférable qu'elle développe un son plus tonique comme dans le morceau "No turning back", dont le rythme militaire et métronomique ajoute un peu d'énergie à l'ensemble plutôt terne.

As day follows night est ainsi un album agréable à écouter en fond d'une soirée d'été entre amis, rafraîchissant et reposant à défaut d'être euphorisant.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Sarah Blasko en concert au Point Ephémère (samedi 9 avril 2011)
Sarah Blasko en concert aux Etoiles (jeudi 19 mai 2016)
L'interview de Sarah Blasko (mercredi 4 mai 2016)

En savoir plus :
Le site officiel de Sarah Blasko
Le Soundcloud de Sarah Blasko
Le Facebook de Sarah Blasko


Léa S.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Sarah Blasko (4 mai 2016)


# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=