Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Rise of the Northstar
Tokyo Assault  (Akatsuki Records)  décembre 2009

J'ai un pote qui joue dans un groupe de musique ultra vénère. Quand il a vu que j'écrivais des articles sur des CD et des concerts, il m'a demandé si je pouvais faire chroniquer son EP.

J'ai donc demandé au "rédac-chef" de Froggy's Delight s'ils avaient un chroniqueur fan de hardcore ou de musique violente, il m'a répondu que non... Du coup, c'est moi qui m'y colle. C'est toujours gênant car si le disque n'est pas bien, c'est difficile de pas vexer un pote.

Moi, je n'ai pas trop écouté de HXC depuis une dizaine d'années, j'aime bien des groupes comme Sick of it all ou Madball, mais ce n'est pas ce que j'écoute tous les matins au réveil... Heureusement pour moi, le groupe de mon pote est assez bon !

Rise of the Northstar est une jeune formation de HXC Parisien. Pour les amateurs du genre, ils font du Hardcore Beatdown. Pour les non initiés, ROTNS joue une musique de bourrin qui fait trembler les murs de ta chambre et fait peur à ta grand-mère... Ils viennent, ils s'insinuent dans ton oreille par la force et te retournent les tympans comme Ken le survivant retourne ses ennemis. La musique de ROTNS est énergique, elle envoie sévère, mais ce n'est pas parce que c'est violent que c'est simpliste.

Tout d'abord, Tokyo Assault commence avec "Abel Versus Phœnix", une intro assez douce (c'est en fait une reprise de la B.O. d'un des films des Chevalliers du Zodiaque) qui est rapidement suivie par des hurlements et un gros riff de guitare acéré qui pose bien le décor pour les 4 autres morceaux du EP.

Largement inspiré par la sous culture Nippone, ROTNS allie puissance, groove, refrain scandé, gros son bien massif et références manga (c'est d'ailleurs une grosse partie de leur identité). La production est vraiment propre et bien foutue, ce qui est rare pour un groupe français indé... Tous les instruments sonnent bien et on n'a pas l'impression comme souvent que la batterie a été enregistrée dans la cave de mamie (et oui, ça fait deux fois que je parle de grand-mère en quelques lignes).

ROTNS ne joue pas un hardcore basique, ils ont savamment mêlé influences métal et hip-hop à leur style. On peux entendre du Suicidal Tendencies, du Pantera, du Public Ennemi ou du NTM. Le phrasé rap alterne avec les cris et les moments parlés, et c'est un élément important car dans ce style de musique, la voix est souvent le maillon faible. Soit le chanteur hurle tout le temps et ça devient vite chiant, soit il a une voix ennuyeuse à la base ! Mais ici, ce n'est pas le cas. La voix du Vithia est puissante et efficace.

Ce EP est carré, il donne envie de voir le groupe sur scène (enfin si on n'a pas peur d'aller à un concert de Hardcore et d'affronter les mosh pit). On a surtout envie de voir ce que pourrait nous proposer le groupe sur tout un album.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Rise of the Northstar parmi une sélection de singles (juillet 2011)
Rise of the Northstar parmi une sélection de singles (août 2012)
Rise of the Northstar parmi une sélection de singles (mai 2014)

En savoir plus :
Le Myspace de Rise of the Northstar


Didier Richard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 décembre 2014 : J-10

Noël c'est dans 10 jours alors si vous ne voulez pas tourner en rond tous le dimanche dans les magasins bondés à la recherche du cadeau de dernière minute qui finira au placard, jetez donc un oeil et une oreille au sommaire de Froggy's Delight. Idées cadeaux culturels garanties !

Sur les platines :

"Bois & charbon" de Midget!
"We go home" de Adam Cohen
Simon Dalmais en session autour de son album "Before and After"
The Do en interview autour de leur album "Shake Shooke Shaken"
"Toujours" de Sabina
"Le jour ou Neil Young va mourir" un billet (presque) nécrologique signé Loic
Mary Lattimore & Jeff Zeigler et Liturgy dans un Ni vus ni connus
"The 8th continent" de Natas Loves You
Orange Blossom au Divan du monde
Et les premières playlists 2014 de nos chroniqueurs chez Tombé pour la Musique

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Carmen" au Théâtre du Rond-Point
"C'est Noël tant pis" au Théâtre du Rond Point
"Corbeaux ! Nos fusils sont chargés !" au Théâtre des Abbesses
"Oncle Vania" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Irish coffee" au Théâtre Essaion
"Les vignes du Seigneur" à l'Auguste Théâtre
"L'arrestation" à La Loge
"Le Colonel Oiseau" au Théâtre de Ménilmontant
"Le mystère de la chambre jaune" au Théâtre Aleph à Ivry
et une reprise à ne pas rater :
"Derniers remords avant l'oubli" au Théâtre de l'Epée de Bois

Expositions avec :

"Fashion Mix - Mode d'ici, Créateurs d'ailleurs" au Musée de l'Histoire de l'Immigration
et les chroniques des expositions en cours

Lecture avec :

"La liquidation" de Laurent Cordonnier

Cinéma avec :
le film de la semaine :
"Gaby Baby Doll" de Sophie Letourneur
à l'affiche, entre autres :
"La belle jeunesse" de Jaime Rosales
"Mr Turner" de Mike Leigh
"A Capella" de Lee Sujin
"L'incomprise" de Asia Argento
"White God" de Kornel Mundruczó
"Wake in fright" de Ted Kotcheff
"Baal" de Volker Schlöndorff
"Mateo Falcone" de Eric Vuillard
"Naguima" de Janna Issabayeva
"De la neige pour Noël" de Rasmus A. Sivertsen
"In the family" de Patrick Wang

"Les Opportunistes" de Paolo Virzi
"A girl at my door de July Jung
"Gone Girl" de David Fincher

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=