Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Rise of the Northstar
Tokyo Assault  (Akatsuki Records)  décembre 2009

J'ai un pote qui joue dans un groupe de musique ultra vénère. Quand il a vu que j'écrivais des articles sur des CD et des concerts, il m'a demandé si je pouvais faire chroniquer son EP.

J'ai donc demandé au "rédac-chef" de Froggy's Delight s'ils avaient un chroniqueur fan de hardcore ou de musique violente, il m'a répondu que non... Du coup, c'est moi qui m'y colle. C'est toujours gênant car si le disque n'est pas bien, c'est difficile de pas vexer un pote.

Moi, je n'ai pas trop écouté de HXC depuis une dizaine d'années, j'aime bien des groupes comme Sick of it all ou Madball, mais ce n'est pas ce que j'écoute tous les matins au réveil... Heureusement pour moi, le groupe de mon pote est assez bon !

Rise of the Northstar est une jeune formation de HXC Parisien. Pour les amateurs du genre, ils font du Hardcore Beatdown. Pour les non initiés, ROTNS joue une musique de bourrin qui fait trembler les murs de ta chambre et fait peur à ta grand-mère... Ils viennent, ils s'insinuent dans ton oreille par la force et te retournent les tympans comme Ken le survivant retourne ses ennemis. La musique de ROTNS est énergique, elle envoie sévère, mais ce n'est pas parce que c'est violent que c'est simpliste.

Tout d'abord, Tokyo Assault commence avec "Abel Versus Phœnix", une intro assez douce (c'est en fait une reprise de la B.O. d'un des films des Chevalliers du Zodiaque) qui est rapidement suivie par des hurlements et un gros riff de guitare acéré qui pose bien le décor pour les 4 autres morceaux du EP.

Largement inspiré par la sous culture Nippone, ROTNS allie puissance, groove, refrain scandé, gros son bien massif et références manga (c'est d'ailleurs une grosse partie de leur identité). La production est vraiment propre et bien foutue, ce qui est rare pour un groupe français indé... Tous les instruments sonnent bien et on n'a pas l'impression comme souvent que la batterie a été enregistrée dans la cave de mamie (et oui, ça fait deux fois que je parle de grand-mère en quelques lignes).

ROTNS ne joue pas un hardcore basique, ils ont savamment mêlé influences métal et hip-hop à leur style. On peux entendre du Suicidal Tendencies, du Pantera, du Public Ennemi ou du NTM. Le phrasé rap alterne avec les cris et les moments parlés, et c'est un élément important car dans ce style de musique, la voix est souvent le maillon faible. Soit le chanteur hurle tout le temps et ça devient vite chiant, soit il a une voix ennuyeuse à la base ! Mais ici, ce n'est pas le cas. La voix du Vithia est puissante et efficace.

Ce EP est carré, il donne envie de voir le groupe sur scène (enfin si on n'a pas peur d'aller à un concert de Hardcore et d'affronter les mosh pit). On a surtout envie de voir ce que pourrait nous proposer le groupe sur tout un album.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Rise of the Northstar parmi une sélection de singles (juillet 2011)
Rise of the Northstar parmi une sélection de singles (août 2012)
Rise of the Northstar parmi une sélection de singles (mai 2014)

En savoir plus :
Le Myspace de Rise of the Northstar


Didier Richard         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 juin 2016 : de Orlando à Istanbul
 

Encore une semaine bien morose qui vient de s'écouler entre tuerie homophobe à Orlando, attentat contre la police en France et action terroriste contre ... des fans de Radiohead en turquie. On ne peut lutter qu'avec nos armes et la culture est sans doute une des plus efficaces à long terme. Alors voici notre petite contribution hebdomadaire dans la lutte contre l'obscurantisme et la barbarie. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Oliver Libaux à l'occasion de la sortie de l'intégrale des Objets. Retrouvez par la même occasion l'interview de Pascal Blua qui a travaillé sur la pochette.
"Under the cover of lightness" de Fraser Anderson
"Lost time" de Tacocat
"Télé music, une anthologie, 50 ans" par divers artistes
"No landing plan" de Fuzzy Vox
"Midseason" de Karl Jannuska
"Let if go" de Naylor
Noiserv en interview, mais également en session live pour 2 titres
On vous raconte ce que vous avez raté au festival Download
The Struts au Download Festival
La chanson du jour épisode 6 : A Whiter Shade Of Pale de Procol Harum
et toujours :
Teens of denial" de Car Seat Headrest
"The colour in anything" de James Blake
"Haikus" de Pascal Bouaziz
"Explosive hits" de Son Of Dave
"A youthful dream" de Yung
"Summer of '13" de Malcolm Middleton
"Odysée EP" de L'Impératrice
"Rose of Jericho" de Kris Dane

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Monsieur de Pourceaugnac" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Buffet à vif" au Théâtre de la Bastille
"L'histoie vraie d'un Punk reconverti à Trénet" à La Loge
"Dormir cent ans" au Théâtre Paris-Villette
"Sur les chemins de Patti Smith" au Centquatre
"La Cruche" au Théâtre Montparnasse
et les autres spectacles de juin

Exposition avec :

les grandes expositions de la saison

Lecture avec :

"Le requiem des innocents" de Louis Calaferte par Virginie Despentes

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Love & Friendship" de Whit Stillman
en e-cinéma "Black" de Adil El Arbi et Bilall Fallah
et dans la série Oldies but goodies :
"Vénus auveugle" de Abel Gance
projeté dans le cadre du Cycle "Le mélodrame français" à la Cinémathèque française
"Passion d'amour" de Ettore Scola

et les chroniques des sorties de juin
les chroniques des sorties de mai

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=