Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Hey Hey My My
A Sudden Change Of Mood  (Sober & Gentle / Discograph)  avril 2010

"One voice and one guitar, we are ready for war, we are ready for war" : les paroles de "We Go" (premier titre de ce second album de Hey Hey My My) annoncent crânement la couleur. Si l'on ajoute la jaquette (la même que celle du premier disque, mais le crépuscule apaisant a laissé place à un univers tout feu tout flamme) et le titre du disque (A Sudden Change Of Mood), hautement explicites, on comprend aisément ce qui nous attend : au revoir les proprettes (mais superbes) folk songs du premier disque, place à l'électricité.

Pas de révolution pour autant chez Hey Hey My My : les mélodies sont toujours là, ce n'est que l'enrobage qui fait sa mue. A en croire les membres du groupe, ce "changement d'humeur" est en fait un retour aux sources et ce second disque révèle leur véritable identité musicale.

On a d'autant plus tendance à les croire qu'après une première chanson en forme d'avertissement ("We Go"), c'est un riff massif qui nous cueille sur "Not Fun Anymore", avant de laisser la place à de guillerets accords de piano. Le titre, qui n'aurait pas dépareillé sur l'excellent Sumday (Grandaddy), souffle le chaud et le froid pendant quatre minutes de grande classe. Au détour de quelques titres jubilatoires ("Jazzol" et son refrain qu'on se surprend à chanter sous la douche, la vicieuse "Go To Hell" et sa guitare bizarroïde, la sautillante "The Next Bar"), Hey Hey My My offre un visage inconnu et, grande nouveauté, donnerait presque envie de danser !

"Hopeless Girls" renoue avec la fragilité du premier album, sans toutefois atteindre la beauté de "Your Eyes When We Kiss" ou "Poison". "Xmas Day", entraînante rengaine au charmant refrain, conclut parfaitement l'album (croit-on). En toute fin de disque, un délicieux morceau caché en forme de cerise sur le gâteau, folk song décalée et acidulée, venue d'une autre époque, vient mettre un point final au disque. Le reste des titres verse dans une pop sympathique mais manquant de caractère ("Meant To Last", "You Look All The Same") ou bien une power pop efficace mais plus quelconque ("Pool", "Groove Combat", "Oh Lord").

Avec le succès mérité de son très bon premier disque, Hey Hey My My a pris confiance et franchit avec réussite l'épreuve du second album malgré quelques ratés et des chansons parfois un ton en-dessous de ce qu'ils ont fait par le passé. La mélancolie du premier album s'est muée en un enthousiasme à toute épreuve sans que le groupe n'y perde son identité. A Sudden Change Of Mood s'écoute de bout en bout avec beaucoup de plaisir et prouve que l'engouement autour de leur premier album n'était pas un simple feu de paille : les français sont désormais prêts pour enflammer les salles de France et de Navarre.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album eponyme de Hey Hey My My
Hey Hey My My en concert au Triptyque (21 novembre 2006)
Hey Hey My My en concert à Balthazar (2 juin 2007)
Hey Hey My My en concert à Hey Hey My My - Moriarty - Deportivo - Beat Assailant (21 juin 2008)
Hey Hey My My en concert au Festival Ground Zero

En savoir plus :
Le Myspace de Hey Hey My My
Le blog de Pierre


Pierre Baubeau         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Mondrian figuratif" au Musée Marmottan-Monet
"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=