Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Anaïs Mitchell
Hadestown  (Ryko / Naïve)  avril 2010

Après la mode de l'opéra rock, bouillon de culture ayant donné naissance à quelques chefs-d'oeuvres et à beaucoup d'albums kitchs et prétentieux ayant eu du mal à supporter l'épreuve du temps, voici donc qu'arrive, à l'air du bio, du bien-être et du retour aux sources folk, le folk-opéra. Titre auto attribué à Hadestown, nouvel album de Anaïs Mitchell. Sorti sur l'excellent label de Ani Di Franco, Righteous Babe (comme le très chouette Erin McKeown il y a quelques mois), cet album raconte l'histoire d'Eurydice et consorts, rien de moins, le temps de 20 chansons folk regorgeant d'invités.

Mais au-delà du prestige des noms (notons tout de même la présente de Jestin Vernon de Bon Iver, de Ani Di Franco...), c'est l'apport de chacun qui donne au disque différentes colorations musicales qui est intéressant. Ainsi, on passe de titres clairement country folk ("Way down hadestown") à des ballades noires ("Hey little songwriter"), des titres plus cabaret, d'autres plus pop ("Wedding song"). Le tout diablement bien enchaîné poussant, au-delà du fait de l'histoire racontée à écouter le disque de bout en bout sans ennui, ni envie de passer tel ou tel autre titre.

La voix de Mitchell est super mais c'est souvent celles de ses invités qui sont mises en avant comme sur "Hey little songbird" et cette voix caverneuse sublime à faire passer Leonard Cohen pour un adolescent en pleine mue.

"Way down hadestown" est un folk presque gospel rappellant Moriarty, "Way to me" est une ballade poignante et douce et "Why we build the wall" est un mélange de tout cela avec, en prime, du spoken word magnifiquement exécuté qui nous fera assurément ressortir Graffiti man de John Trudell. "Our lady of the underground" est le titre jazzy du dique, un peu jazz un peu soul, les cuivres et les cordes apportent une fraîcheur certaine après quelques titres plus noirs.

Équilibre parfait, qui surprend sans jamais lassé, Hadestown est avant tout un très agréable disque qui va bien plus loin que du simple folk. Rythmé et élégant, il séduit par ses chansons avant de le faire, éventuellement par son concept. A noter que tous les textes sont disponibles sur le site de la demoiselle pour ceux qui ne souhaiterait que l'histoire mais ce serait une erreur de se passer de la musique.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Anaïs Mitchell
Le Myspace de Anaïs Mitchell


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 novembre 2019 : 4 ans déjà

13 novembre 2015. inoubliable nuit de terreur dont on commémorait les 4 ans cette semaine. Un 13 novembre 2019 avec plein de concerts à Paris et un pincement au coeur pour beaucoup d'entre nous. Mais la vie continue, et elle doit continuer d'être culturelle et festive.

Du côté de la musique :

"L'année du loup" de Alma Forrer
"Lucarne" de Cassagrande
"Air India" de David Sztanke
"Immanent fire" de Emily Jane White
"Bach, Liszt, Wido : Organ works at La Madeleine" de Jae Hyuck Cho
"What's in it for me ?" le Mix numéro 4 de Listen In Bed
"Femme idéale" de Ludiane Pivoine
et toujours :
"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"On s'en va" au Théâtre national de Chaillotl
"Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine" au Théâtre de la Tempête
"Pièce" au Théâtre des Abbesses
"La Vie est belle" au Théâtre 13/Jardin
"Adieu Ferdinand ! Le Casino de Namur II" au Théâtre du Rond-Point
"Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le Camp naturiste" au Théâtre du Rond-Point
"Bartleby" au Théâtre Essaion
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereau - aaAhh Bibi" au Théâtre Le Lucernaire
"Pour ceux qui parlent tout seuls" au Théâtre Darius Milhaud
des reprises :
"Berlin 33" au Théâtre L'Atalante
"La Magie lente" au Théâtre de la Reine Blanche
"Je ne me souviens pas" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec :

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"L'affaire Lord Spenser" de Flynn Berry
"La curée d'après le roman d'Emile Zola" de Cédric Simon & Eric Stainer
"Les faire taire" de Ronan Farrow
"Mondes en guerre tome 2, l'âge classique" de Hervé Drévillon
"Résistante" de Jacqueline Fleury Marié
"Une histoire de France tome 1, La dalle rouge" de Michel Onfray, Thomas Kotlarek & JEF
et toujours :
"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=