Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Vérone
La Fiancée du Crocodile  (Talitres)  mai 2010

Cinq ans déjà se sont écoulés depuis la parution du premier et prometteur album de Vérone, Retour au Zoo. Cinq longues années pendant lesquelles le groupe est devenu un duo et a revu son univers musical pour enfin nous livrer ce deuxième, attendu et inespéré, album au titre encore plus étrange que celui du premier disque : La Fiancée du Crocodile.

Si le duo se permet quelques invités, l'album est conçu différemment du premier et si la production et les arrangements sont tout aussi remarquables, il est clair que La Fiancée du Crocodile est un disque pensé pour le duo. Pour preuve, le groupe s'est produit sur scène dans cette formation, notamment depuis une petite année et les chansons que l'on retrouve sur le disque n'ont pas à rougir de leur version live.

Si Retour au zoo était un disque un peu étrange et mystérieux, plongeant l'auditeur dans un monde sinon féérique, pour le moins imaginaire, fait de texte parfois abscons et toujours très poétique, La Fiancée du Crocodile revient un peu sur terre. Pourtant les deux disques ont quelques points communs. D'abord, bien entendu, le chant toujours aussi juste et pointu de Fabien Guidollet qui a cependant gagné en assurance et perdu en maniérisme. Autre point commun, et non des moindres, l'utilisation généreuse de références zoologiques. Retour au zoo de part son titre convoquait quelques drôles de bestioles telle que des "Chevaux sous la mer". Ici, ce sont des cochons, des cerfs, des girafes et des crocodiles et même des poissons qui tiennent le haut de l'affiche.

Musicalement, on s'éloigne un peu de ce qu'était Retour au zoo en allant cette fois ci vers des formats plus typés chansons pop. Les textes, eux aussi, sont plus directs et narratifs, même s'ils ne se privent pas d'images et de poésie. De plus, de nombreuses illustrations sonores ponctuent les morceaux, même si lors d'une écoute distraite on peut passer à côté. Cet habillage apporte un côté très vivant au disque renforçant discrètement mais sûrement les ambiances de chaque morceau, que ce soit par des bruitages (le marché au poissons, la fête foraine...) ou l'utilisation de certains instruments ou sonorités comme sur "Hamac".

Vérone en duo, c'est aussi moins l'électro, moins de batterie, moins de basse, moins de guitare aussi... mais un peu de tout cela mélangé avec des instruments plus ludiques, parfois même détournés de jouets d'enfants ou d'ustensiles électroménagers.

L'inventaire ainsi fait pourrait donner une drôle d'idée de ce disque, sorte de laboratoire baroque et kitch pour chanson française en mal de sensations nouvelles. Pourtant, le résultat est enthousiasmant, abouti et aussi jouissif pour l'auditeur que pour les auteurs qui semblent avoir pris un malin plaisir à jouer de poésie, d'humour et de cynisme avec un parfait dosage tout au long des 10 titres (seulement, et c'est le plus grand regret à propos de ce disque, surtout pour les fans qui suivent le groupe et connaissent déjà tous ces morceaux ou presque pour les avoir entendus en concert). Avec beaucoup d'humour et d'esprit, les textes superbement bien écrits, plein de drôleries et de poésie croquent situations et personnages dont on se délecte ("Le bal de l'empereur", "Le concours d'imitation", "Garage", "Etre beau ou mourir" sont tous de très haut niveau) et de fables comme "L'élixir du Suédois", mystérieux breuvage pour enfants pas sages, le nonchalant "Hamac" ou l'exquis "La fiancée du crocodile" qui ne dévoile qu'une partie du mystère de son titre.

Un disque à tiroirs, chacun bien rempli de bonne surprise, tant sur le plan musical qu'au niveau des textes qui sont un vrai délice (je sais j'insiste, mais c'est tellement rare). Une excellente surprise que ce deuxième album de Vérone, plus que jamais joueur, inventif et un rien moqueur. Un groupe qui s'affirme plus que jamais comme un élément incontournable et atypique du paysage musical français de qualité.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Retour au zoo de Verone
La chronique de l'album Quand même EP de Verone
La chronique de l'album La Percée de Verone
Vérone en concert au Nouveau Casino (11 janvier 2005)
Vérone en concert au Point Ephémère (25 octobre 2005)
Vérone en concert au Nouveau Casino (30 novembre 2005)
Vérone en concert au Festival La Route du Rock - Collection Hiver 2006
L'interview de Verone (4 février 2005)
L'interview de Vérone (4 juin 2010)
L'interview de Verone (samedi 26 octobre 2013)

En savoir plus :
Le site officiel de Vérone
Le Myspace de Vérone


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Verone (26 octobre 2013)
Verone (07 juin 2010)


# 28 février 2021 : Vaccin contre la morosité

Pas encore de vaccin, pas encore d'espoir de voir réouvrir les lieux culturels mais toujours notre sélection pour agiter vos sens et continuer de soutenir les artistes qui en ont bien besoin. Et n'oubliez pas, tous les jours un programme différent sur la TV de Froggy's Delight.

Du côté de la musique :

"Bareback" de Acquin
"Tu m'apprends" de Andréel
"Let my people go" de Archie Shepp & Jason Moran
"Roden crater / Basquiat's black kingdom / Laurel canyon" de Arman Méliès
"Monument ordinaire" de Mansfield TYA
"Glowing in the dark" de Django Django
"My shits" de Dye Crap
"Medicine at midnight" de Foo Fighters
"In a silent way" le mix #14 de cette saison 2 de Listen In Bed
"Alors quoi" de Meril Wubslin
"Old western star" de Nico Chona & the Freshtones
et toujours :
"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Fanny et Alexandre" d'Ingmar Bergman
"La Fuite !" de Mikhaïl Boulgakov
"King Kong Théorie" de Virginie Despentes
"Les Topor #2 - Prix de l'inattendu" au Théâtre du Rond-Point
"Chantons, faisons tapage" de Thomas Jolly et Laurent Campellone
"Darling chérie" de Marc Camoletti
"J'aime beaucop ce que vous faîtes" de Carole Greep
"Bonne année à toi même" de Pauline Daumale
"Chers" de Kaori Ito

Expositions :

en virtuel :
"Léon Spilliaert - Lumière et solitude" au Musée d'Orsay
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des Impessionnismes à Giverny
"Figure d'artiste" au Musée du Louvre
"Matisse - Comme un roman" au Centre Pompidou
"Le dessin sans réserve" au Musée des Arts Décoratifs
"Jardins d'Orient - De l'Alhambra au Taj Mahal' à l'Institut du Monde Arabe
"Ivan Navarro - Planetarium" à la Galerie Templon

Cinéma :

at home :
"A la recherche de Vivian Maier" de Charlie Siskel et John Maloof
"L'Amant d'un jour" de Philippe Garrel
"Les Brigades du Tigre" de Jérôme Cornuau
"There will be blood" de Paul Thomas Anderson
"Beyond the Sea" de Kevin Spacey
"Mishima, une vie en quatre chapitres" de Paul Schrader

Lecture avec :

"Diamants" de Vincent Tassy
"88" de Pierre Rehov
"Blanc autour" de Wilfrid Lupano & Stéphane Fert
"Dictionnaire des mafias et du crime organisé" de Philippe di Folco
"Le rapport Brazza" de Vincent Bailly & Tristan Thil
"Les amants d'Hérouville - un histoire vraie" de Romain Ronzeau, Thomas Cadène & Yann le Quellec
"Monstres anglais" de James Scudamore
"Vers le soleil" de Julien Sandrel
et toujours :
"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano

Du côté des jeux vidéos :

Les jeux de l'année selon Boris Mirroir de Doom à Minoria !
"DevilZ, Survival" sur PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=