Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Caravaggio
Scuderie del Quirinale  (Rome)  Du 20 février au 13 juin 2010

En 2010 est l'année Caravage avec la célébration du 400ème anniversaire de sa mort. L'oeuvre de ce peintre lombard à la personnalité puissante et ténébreuse qui a révolutionné l'histoire de la peinture, retrouvé à 40 ans mourant sur une plage, et dont la vie en fait un personnage de roman et le prototype de l'artiste maudit, est célébrée dans toute l'Italie, à commencer par Rome, ville qui détient de nombre de ses oeuvres in situ dans les églises et où il acquit sa notoriété.

La Scuderie del Quirinale propose une remarquable exposition intitulée tout simplement "Caravaggio" qui présente une sélection de 24 oeuvres authentifiées majeures jamais réunies ensemble provenant de tous les grands musées du monde dont certaines, de surcroît, certaines font très rarement l'objet de prêt telle "La déposition" détenue par le Vatican.

Cette exposition à géométrie variable - aucun visiteur ne verra les 24 toiles réunies - en raison d'un chassé croisé d'oeuvres dont certaines doivent figurer dans d'autres expositions concomitantes, notamment celle consacrée au Caravage et aux caravagesques organisée par la Galerie des Offices de Florence, attire cependant les foules à en voir la file d'attente qui s'étend de la place du Quirinale à la Via Nazionale et ce sous le soleil brûlant de ce début du mois de juin qui fait la fortune des vendeurs de fausses ombrelles chinoises.

Conçue Claudio Strinati, superintendant des musées de Rome, selon un "parcours existentialo-artistique" sous le commissariat conjoint de Rossella Vodret, du Pôle muséal romain et Francesco Buranelli, directeur des musées du Vatican, l'exposition bénéficie d'une scénographie épurée mais particulièrement adaptée à la mise en évidence des toiles qui se suffisent amplement à elles-mêmes.

Dans une atmosphère de pénombre, et de quasi recueillement en raison du silence qui accompagne la déambulation des visiteurs, les tons profonds et denses des cimaises, qui scandent les différentes périodes, exacerbent les contrastes, illuminent les noirs et intensifient les couleurs.

La folie Caravage

Caravage c'est une vie dissolue, une course vers l'abîme comme le titre de sa biographie romancée due à la plume de Dominique Fernandez. 10 ans pour acquérir une notoriété sans pareille tout en révolutionnant l'histoire de la peinture suivis de 10 années de dérive et de fuite pour une sombre histoire de perte au jeu.

Né en 1571, Le Caravage est un homme du 16ème siècle qui va bouleverser l'art du Quatrocentto en détrônant la peinture idéaliste de Raphaël en arrivant à Rome au moment où, sous l'impulsion des papes et des ordres religieux, principaux mécènes, la ville retrouve sa première place au coeur du monde chrétien et où l'art, mis au service de la foi, est incité, à des fins de prosélytisme, à une représentation plus naturaliste et contemporaine des personnages et des scènes bibliques.

De manière synthétique, le style de Le Caravage c'est, outre l'invention du clair-obscur dans toute sa radicalité, le réalisme dramatique avec la modélisation à partir des gens de la rue et des bas-fonds, le mysticisme extatique et subversif, l'érotisme de la chair et la représentation de la cruauté pure sans échappatoire possible comme l 'écrit un autre peintre Eduardo Arroyo qui voit couler dans ses toiles le "vrai sang empli de malheurs" qui "nous contraint à devenir les complices muets et terrorisés de ses assassinats".

Profondément humaniste, il est un redoutable portraitiste qui saisit autant la douleur exaltée du sacrifié que la miséricorde de l'assassin au moment où culmine la plus grande violence.

Magnifique coloriste, il manifeste un goût vénitien de la couleur et du mouvement, appris chez le peintre maniériste chez qui il fit ses premières armes, auquel il ajoute la puissance de Michel-Ange.

S'il excelle à peindre les jeunes hommes prépubères et les adolescents interlopes aussi bien en musiciens qu'en Saint Jean-Baptiste, les scènes bibliques, qu'il s'agisse de "Judith et Holopherne", "Le dîner à Emmaus" ou de "La couronne d'épine", sont impressionnantes de maîtrise technique et de puissance évocatrice.

Un spécialiste d'anthropologie osseuse ne désespère pas de retrouver le corps de Michelangelo Merisi enseveli dans une fosse commune. Le visage du Caravage, qui s'est autoportraituré dans le personnage de Goliath comme médusé, décapité par un David juvénile qui paraît plein de tendresse compassionnelle, est pour toujours sous nos yeux.

 
En savoir plus :

Le site officiel de la Scuderie del Quirinale

Crédits photos : DR Scuderie del Quirinale


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=