Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Here we go magic
Pigeons  (Secretly Canadian)  juin 2010

Après une brève et relativement confidentielle carrière solo, Luke Temple s'est finalement fait remarquer en sortant, en 2009, un album sous le nom d'Here we Go Magic. Un an après, la formation revient, muée en authentique quintet avec un deuxième album au titre un peu dérisoire : Pigeons.

Rats volants ou voyageurs messagers, les pigeons ici en question ne livreront pas leur secret. Here we go magic livrera en revanche trois quart d'heure d'une musique bien dans l'air du temps, pour le meilleur et pour le pire : baroque, multiforme, complexe, traversée de sonorités aussi étrangères les unes aux autres que l'électro-minimaliste, des rythmiques tribales, une pop brooklynienne d'aujourd'hui, une saturation un peu âpre, une écriture finalement très 60's, des mélodies de guitare qui louchent vers le surf-rock, un chant aux lignes indisctinctes, plus centrée sur la voix elle-même que sur ses accents, le tout coulé dans une production très travaillée, qui sent plus le produit de synthèse que l'authenticité vintage.

C'est aussi ça la musique des années zéro qui s'achèvent en cette dixième du millénaire : des directions explosées, des assortiments osés. Certainement notre façon de consommer la post-modernité et de jouir des possibilités techniques énormes qui sont mises à notre disposition. Reste ouverte la question de savoir si une telle musique n'est pas d'abord un moyen pour le musicien lui-même de se faire plaisir, indépendamment de l'auditeur possible. Autoproduction, autotunes, autopromotion, autofiction – automusique ?

A entendre un album comme celui-ci, en effet, on devra bien reconnaître un ensemble de qualités techniques. Mais qu'en est-il de la création véritable ? Quel souffle, quelle inspiration portent un album comme celui-ci ? Comme auditeur, je m'ennuie, la plupart du temps, face à ce Pigeons (il y a bien quelques minutes de plaisir, mais pour quels terribles moments d'indifférence), ou n'y trouve que le plaisir que je pouvais avoir, enfant, dans un musée de curiosités.

Un groupe de plus – et c'est peut-être même déjà bien assez.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album A Different Ship de Here We Go Magic
La chronique de l'album Kadavar - Pond - My Morning Jacket - Last Train - Hot Chip - Here we go magic - Tame Impala de Festival Rock en Seine 2015 - Dimanche 30 août
Here we go magic en concert au Festival Radar 2010 (6ème édition)
Here we go magic en concert au Festival La Route du Rock #21 (dimanche 14 août 2011)
Here we go magic en concert au Grand Mix (jeudi 1er novembre 2012)

En savoir plus :
Le site officiel de Here we go magic
Le Myspace de Here we go magic


Cédric Chort         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=