Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Here we go magic
Pigeons  (Secretly Canadian)  juin 2010

Après une brève et relativement confidentielle carrière solo, Luke Temple s'est finalement fait remarquer en sortant, en 2009, un album sous le nom d'Here we Go Magic. Un an après, la formation revient, muée en authentique quintet avec un deuxième album au titre un peu dérisoire : Pigeons.

Rats volants ou voyageurs messagers, les pigeons ici en question ne livreront pas leur secret. Here we go magic livrera en revanche trois quart d'heure d'une musique bien dans l'air du temps, pour le meilleur et pour le pire : baroque, multiforme, complexe, traversée de sonorités aussi étrangères les unes aux autres que l'électro-minimaliste, des rythmiques tribales, une pop brooklynienne d'aujourd'hui, une saturation un peu âpre, une écriture finalement très 60's, des mélodies de guitare qui louchent vers le surf-rock, un chant aux lignes indisctinctes, plus centrée sur la voix elle-même que sur ses accents, le tout coulé dans une production très travaillée, qui sent plus le produit de synthèse que l'authenticité vintage.

C'est aussi ça la musique des années zéro qui s'achèvent en cette dixième du millénaire : des directions explosées, des assortiments osés. Certainement notre façon de consommer la post-modernité et de jouir des possibilités techniques énormes qui sont mises à notre disposition. Reste ouverte la question de savoir si une telle musique n'est pas d'abord un moyen pour le musicien lui-même de se faire plaisir, indépendamment de l'auditeur possible. Autoproduction, autotunes, autopromotion, autofiction – automusique ?

A entendre un album comme celui-ci, en effet, on devra bien reconnaître un ensemble de qualités techniques. Mais qu'en est-il de la création véritable ? Quel souffle, quelle inspiration portent un album comme celui-ci ? Comme auditeur, je m'ennuie, la plupart du temps, face à ce Pigeons (il y a bien quelques minutes de plaisir, mais pour quels terribles moments d'indifférence), ou n'y trouve que le plaisir que je pouvais avoir, enfant, dans un musée de curiosités.

Un groupe de plus – et c'est peut-être même déjà bien assez.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album A Different Ship de Here We Go Magic
La chronique de l'album Kadavar - Pond - My Morning Jacket - Last Train - Hot Chip - Here we go magic - Tame Impala de Festival Rock en Seine 2015 - Dimanche 30 août
Here we go magic en concert au Festival Radar 2010 (6ème édition)
Here we go magic en concert au Festival La Route du Rock #21 (dimanche 14 août 2011)
Here we go magic en concert au Grand Mix (jeudi 1er novembre 2012)

En savoir plus :
Le site officiel de Here we go magic
Le Myspace de Here we go magic


Cédric Chort         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 12 janvier 2020 : Pas de soldes sur Froggy's

C'est la saison des soldes. Peut être l'occasion d'acheter au rabais quelques oeuvres d'artistes qui auraient mérité que l'on paie le prix fort. Qu'à cela ne tienne, voici le sommaire de la semaine rempli de découvertes et d'artistes à soutenir, soldés ou non.

Du côté de la musique :

"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"Demain est mort" de Larme Blanche
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool
et toujours :
"Broken toy" de Dirty Bootz
"Voix du ciel" de Ensemble Gilles Binchois
"Telemann : Frankfurt Sonatas" de Gottfried von der Goltz
"Lemon the moon" de Nitai Hershkovits
"Le rêve et la terre : Debussy, Ginastera" de Orchestre de Lutetia & Alejandro Sandier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Phèdre" au Théâtre des Abbesses
"Du ciel tombaient des animaux" au Théâtre du Rond-Point
"Les Passagers de l'aube" au Théâtre 13/Jardin
"Pièce en plastique" au Théâtre de Belleville
"Les Feux de l'Amour et du Hasard" au Grand Point Virgule
"Ruy Blas, grotesque et sublime" au Théâtre Essaion
"Les Michel's" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Dom Juan - Le festin de pierre" au Théâtre de la Cité internationale
"Le dernier carton" au Théâtre du Gymnase
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"La promesse de l'aube" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Ritals" au Théâtre La Scène Parisienne
"Odyssée" au Lavoir Moderne Parisien
"Philippe Fertray - Pas de souci" au Théâtre de la Contrescarpe
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" à la Comédie Bastille
"Constance - Pot pourri" au Théâtre de l'Oeuvre
"Dans ma chambre" au Théâtre Les Déchargeurs
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles de janvier

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

"Barthes*" de Vincent Gérard, Cédric Laty, Bernard Marcadé et et Camille Zéhenne
la chronique des films sortis en décembre
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos
et toujours :
"Juste une balle perdue" de Joseph D'anvers
"La séparation" de Sophia de Séguin
"Otages " de Nina Bouraoui
"Sukkwan island" de David Vann

Froggeek's Delight :

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=