Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Fall
Your Future, Our Clutter  (Domino / Pias)  avril 2010

Cela fait plus de trente ans et presque autant d'albums que Mark E Smith, taulier en chef de The Fall trimballe sa trogne de dandy prolo dans le paysage punk rock mondial. Derrière ce visage d'ancien docker bouffé par la picole (oui, désolé, mais le petit père Smith ne suce pas que des glaçons...) se cache un type lettré et connu pour son esprit acerbe et ses remarques au vitriol. Le garçon n'est pas du genre à avoir sa langue dans sa poche. Parlez lui d'Eric Cantona, véritable icône en Angleterre, Mark E Smith vous dira que ce n'est qu'un imposteur. Un excellent joueur de football, mais pas le génie que certains pensent...

Bref en gros, Mark E Smith lâche sans sourciller que si les footeux avaient un cerveau, ça se saurait. D'ailleurs en parlant de cerveau, Smith a aussi sorti pendant un concert "Nous sommes The Fall. La différence entre vous et nous est que nous avons un cerveau." Sympa... Ceux qui ne connaissent pas le coco doivent penser que ce gars là est un sacré branleur. Certes. Mais en même temps, ce type inspire le respect de la quasi majorité de ses pairs musiciens. Difficile de nier l'influence du rock rêche et abrasif de The Fall sur Sonic Youth ou toute autre formation un peu noisy. Parlez de The Fall à Stephen Malkmus de Pavement. Ou non, mieux : écouter The Fall, passez vous Pavement juste après... Vous comprendrez assez vite. Inutile de vous préciser que la personnalité particulière du bonhomme (misanthropie, tendance à vouloir un peu tout diriger, contrôler) a eu des répercussions sur le personnel de The Fall, qui a dû changer autant de fois que le nombre d'années que le groupe existe...

C'est donc avec surprise que l'on constate que pour cette cette nouvelle livraison, Mark E Smith a gardé la même équipe que sur le précédent album du groupe Imperial Wax Solvent, et visiblement cette stabilité a été bénéfique à Mark E Smith et sa troupe. "O.F.Y.C. Showcase" démarre avec une batterie martiale, droite dans ses fûts. Le chant mi-parlé de Smith déboule, un clavier krautrock à souhait s'en mêle puis Smith aboie "Your Future, Our Clutter..." Ca dépote, c'est brut, c'est bon.

"Bury Pts 1 & 3" commence comme si le groupe était branché sur une enceinte de walkman. Le son est étouffé, quasi inaudible. Clin d'oeil à la lo-fi ou foutage de gueule en règle. Difficile de savoir avec le très pince-sans rire Smith. "Cowboy George" est une cavalcade menée au galop sur fond de guitares Morriconiennes à souhait. "Y.O.F.C" et "Sippy Floor" présentent toutes les caractéristiques de The Fall : une ligne de basse, Smith qui marmonne. Et puis au bout de deux minutes une guitare noisy qui déboule.

Your Future, Our Clutter se termine sur une pseudo balade, où sur un mode plus confessionnel, Smith confie que "personne ne l'a appelé monsieur au cours de sa vie", parle d'une personne lui ayant donné les plus belles années de sa vie. Musicalement, il braconne sur les terres d'un Sonic Youth apaisé mais la mélodie est assez rapidement sapée par un drone pulsatile, dominé par la scansion inquiétante de Smith. "You don't deserve rock'n roll", murmure le mancunien dans un ultime souffle tabagique. Peut être... Mais le rock'n roll, et nous par la même occasion, avons sérieusement besoin de The Fall.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album A tribute to The Fall de Perverted by Mark E.
La chronique de l'album Dragging Bodies to the Fall de Junon
The Fall en concert au Festival Primavera sound 2007 (vendredi)
The Fall en concert à L'Aéronef (mardi 6 mars 2012)
The Fall en concert au Festival Le Printemps de Bourges #39 - Edition 2015


Julien P.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 juillet 2024 : La grande parade

C'est l'heure de la grande parade et du tintouin pour faire semblant que tout va bien depuis 1789. Mais le feu d'articice culturel c'est sur Froggy que ca se passe et plus précisément à Avignon ! Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"Postindustrial Hometown Blues" de Big Special
"That golden time" de Villagers
"La maladresse" de Leila Huissoud
quelques découvertes avec The Silver Lines, Inwoods, Djinn, Coeur Joie, Pop Crimes et ODA
et toujours :
"Les chants de l'aurore" de Alcest
quelques clips à découvrir : Dropdead Chaos, MATW, For the Hackers, Elias Dris, CXK
Festival Chauffer la Noirceur #32, nous y fumes avec Gogol Bordello, Glauque, Mike Love et quelques autres
"Shame" de Venice Bliss
"Locust land" de Bill MacKay
"Flash-back" de de Laurène Heistroffer Durantel
"Hommage à Nadia Boulanger" de Lola Descours
"All things shining" de Oh Hiroshima
"Deutche theatre Berlin trilogy" de PC Nackt et Nico van Wersch
"Le seum" de Resto Basket
"Times" de Seppuku
des festivals à venir : U Rock Party #3, Cooksound #13, La Guinguette Sonore #7
quelques clips : BEBLY - Lofofora - Chien Méchant - Wendy Pot - Cloud House - JMF Band
on termine la saison du Morceau Caché par "Émission 33 - Alt-J, The Dream, analyse par Alt-J"

Au théâtre :

Spéciale Avignon :
"Brisby (blasphème !)" au Théâtre du Train Bleu
"L'art de ne pas dire" au Théâtre La Factory, salle Tomasi
"Constellation Bobin Leprest" au Théâtre Le Verbe Fou
"Femme non rééducable" au Théâtre du Balcon
"Métanoïa, le présage du papillon" au Théâtre La Factory, Chapelle des Antonins
"Normal" à La Scala Provence
"Le poids des fourmis" au Théâtre La Manufacture
"Les enchanteurs" au Théâtre des Gémeaux
"Cyborg Experiments #1" au Théâtre La Factory
"Cet amour qui manque à tout amour" au Théâtre Chapau Rouge
"Rêveries" au Présence Pasteur, salle Jacques Fornier
"160 000 enfants" au Théâtre des Lilas
"Anne Chrsitine et Philippe" au Tiers lieu La Respelid'/Carmel
"Blanc de blanc" au Théâtre Transversal
"Classement sans suite" au Théâtre La Luna
et également toutes les chroniques par théâtre :
Le récapitulatif des tous les spectacles d'Avignon chroniqués chez Froggy

Cinéma avec :

"Saravah" de Pierre Barouh
"La récréation de juillet" de Pablo Cotten et Joseph Rozé

"El profesor" de Marie Alché & Benjamin Naishtat

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Expos avec "Résistance" de l'artiste Ukrainien Pinhas Fishel, Pavillon Davioud

Lecture avec :

Nos polars de l'été :
"7m2" de Jussi Adler Olsen
"La meute" de Olivier Bal
"Les effacées" de Bernard Minier
"Norferville" de Franck Thilliez
et toujours :
"Délivrées" de Delilah S. Dawson
"Un autre eden" de James Lee Burke
"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=