Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival FNAC Indétendances 2010 (vendredi 23 juillet 2010)
Lisa Portelli - La Maison Tellier - Féloche - Bazbaz - Arno  (Paris, Parvis de l'Hôtel de Ville)  vendredi 23 juillet 2010

En arrivant à l'heure prévue de début du concert, on se demande quel est le bordel qu'on est en train de nous faire subir, une guitare qui sature, une voix qu'on n'entend pas...

On s'assoit sur le parvis de l'Hôtel de Ville et on attend. On se dit que le terme de bordel est de bon ton puisqu'on reconnaît sur scène les membres de la Maison Tellier, ce qui évoque pour les plus anciens, cent-cinquante ans minimum au compteur, d'agréables moments passés dans une célèbre maison de plaisir de Pigalle, dont quelques pensionnaires sont encore en photo sur les murs du Musée de l'Érotisme. Mais non, heureusement, il ne s'agissait que d'une balance un peu en retard sur l'horaire.

C'est à une quasi-inconnue que revient le privilège d'ouvrir ce septième festival Fnac Indétendances Paris Plages. Lisa Portelli, petite, habillée de noire, les cheveux d'un blond cendré, s'accapare la scène. Seule à la guitare, une voix puissante, c'est sans complexe qu'elle vient chercher le public. Sa première chanson évoque les grands espaces, des personnages écrasés sous le soleil, une atmosphère qu'on a du mal à imaginer alors que les nuages s'accumulent au-dessus de nos têtes.

La voix de Lisa Portelli est puissante, sa présence scénique impressionnante. La rythmique de ses chansons fait mouche. En cinq chansons, elle se met le public dans la poche. Une prestation surprise qui permet d'espérer une suite encore meilleure.

La Maison Tellier arrive en scène avec son folk d'Amérique et ses balades texanes rêvés depuis les côtes normandes.

On pense à Calexico lorsque la trompette mariachi résonne. Après "L'Art de la Fugue", c'est sous un ciel de plus en plus noir qu'ils commencent "La Peste". Chanter "La peste est de retour" sur le parvis de l'Hôtel de Ville à Paris, rappelle que Fred Vargas situait l'action de son livre Pars vite et reviens tard déjà dans ce quartier. La Maison Tellier finit son concert devant un parvis qui commence à se remplir. Le temps menaçant semble avoir effrayé plus d'un parisien.

C'est ensuite au tour de Féloche de venir défendre son album La vie cajun. Avec son groupe dans lequel se mêlent les ingrédients de la musique arcadienne, mandoline, accordéon, violon et contrebasse, il raconte des histoires du bayou urbain.

Un concert qui après le Texas de la Maison Tellier, nous emmène donc plutôt en Nouvelle-Orléans. Les membres du groupe affublés de masques d'animaux, des totems sur scène, le public est surpris mais semble séduit par ce grand échalas dont les chansons sont un sacré antidote contre la morosité.

Féloche, révélation Fair 2010 a le mérite de sortir des sentiers battus, quitte à ne pas plaire à tout le monde.

Plus punchy sur scène que sur disque, Bazbaz propose un reggae qui se veut inspiré par Gainsbourg période gainsbarre, jusque dans le jeans et la veste en jeans qu'il porte en scène. Mais on ne retrouve pas chez Bazbaz, ce qui rendait l'attitude et les chansons du grand Serge, à la fois impertinentes et sensuelles. Traîner sa déglingue au point d'oublier les paroles de sa chanson ne rend pas forcément l'artiste bohème. Les musiques sont étirées afin que Camille Bazbaz chantonne sans paroles, et, étonnamment, le public suit malgré les averses. La section rythmique entièrement féminine du groupe est efficace, l'orgue Rhodes agréable, la voix de Bazbaz chaude, mais au final une partie du public rit plutôt qu'il ne rentre en communion avec le groupe. Il faut dire que les provocations gratuites de Camille Bazbaz, à défaut d'avoir un but, tombent à l'eau.

Et pour finir Arno. Monsieur Arno. Le show fut plus court qu'au Casino de Paris. Il s'est essentiellement articulé autour des chansons du dernier album, Brusseld. Une partie du public semble avoir été surpris par les guitares acérées, il faut dire que des chansons comme "Black Dog Day" ou "Oh La La La" de TC Matic sont assez éloignées des balades au piano qui sont diffusées en radio.

Malheureusement un son de façade saturé et la pluie ne permettaient pas d'apprécier les chansons à leur juste valeur, même si la prestation était solide. En final, et de nouveau sous l'averse, sur "Putain, Putain" le public reprend en chœur "Nous sommes tous des européens".

On espère que pour les dates à venir, le son de façade s'améliorera afin de rendre justice aux chansons, et de donner envie au public de découvrir sur disque ces artistes.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Le Régal de Lisa Portelli
La chronique de l'album La Nébuleuse de Lisa Portelli
Lisa Portelli en concert à L'Alhambra (mercredi 24 novembre 2010)
Lisa Portelli en concert à Ben Mazué - Namasté - Lisa Portelli - Twin Twin (mardi 1er février 2011)
Lisa Portelli en concert au Festival international de la chanson de Granby 2012 (44ème édition) - vendredi 14 septembr
Lisa Portelli en concert au Festival international de la chanson de Granby 2012 (44ème édition) - jeudi 13 septembre
Lisa Portelli en concert à La Maroquinerie (samedi 15 décembre 2012)
L'interview de Lisa Portelli (mardi 27 novembre 2012)
La chronique de l'album L'art de la fugue de La Maison Tellier
La chronique de l'album Avalanche de La Maison Tellier
La Maison Tellier en concert au Festival Le Rock dans tous ses états 2006 (samedi)
La Maison Tellier en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Mardi)
La Maison Tellier en concert au Café de la Danse (mardi 6 avril 2010)
La Maison Tellier en concert au Festival Fnac Live #6 (édition 2016) - samedi 23 juillet
L'interview de La Maison Tellier (11 mars 2010)
La chronique de l'album La Vie Cajun de Féloche
La chronique de l'album Chimie vivante de Féloche
La chronique de l'album Féloche and the Mandolin' Orchestra de Féloche
Féloche en concert au Festival FNAC Indétendances 2008
Féloche en concert à La Boule Noire (mercredi 27 janvier 2010)
Féloche en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (mercredi 14)
Féloche en concert au Festival Paroles et Musiques #19 (2010) - dimanche
La chronique de l'album A drop de Winston McAnuff and The Bazbaz Orchestra
La chronique de l'album A bang de Winston Mc Anuff & The bazbaz orchestra
La chronique de l'album Love Musik de Camille Bazbaz
Bazbaz en concert au Festival Fiesta des Suds
La chronique de l'album Jus de box de Arno
La chronique de l'album Covers Cocktail de Arno
La chronique de l'album Brussld de Arno
La chronique de l'album Future Vintage de Arno
La chronique de l'album Human incognito de Arno
Arno en concert au Festival Solidays 2005 (vendredi)
Arno en concert au Festival Les Nuits Secrètes
Arno en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008
Arno en concert à Casino de Paris (1er juin 2010)
Arno en concert à Casino de Paris (lundi 8 novembre 2010)
Arno en concert à L'Aéronef (lundi 3 décembre 2012)
Arno en concert au Trianon (vendredi 20 mai 2016)
L'interview de Arno (17 mars 2010)

En savoir plus :
Le site officiel du festival FNAC Indétendances
Le Myspace du festival FNAC Indétendances

Crédits photos : Diane Hion (Toute la série sur Taste of Indie)


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Lisa Portelli (27 novembre 2012)
La Maison Tellier (26 janvier 2010)


# 24 mai 2020 : Culture pour tous !

Toujours pas de festival, de théâtre, de concert, et autres ouvertures de lieux de réjouissances diverses sinon quelques passe droits pour les amis de Manu. En espérant que tout rentre dans l'ordre et que l'on retrouve le plaisir du spectacle vivant bientôt. Soyez prudents, sortez couverts et restez curieux !

Du côté de la musique :

Interview de Roman Rappak autour de son nouveau projet Miro Shot
"Par défaut" de Antoine Hénaut
"Three old words" de Eldad Zitrin
"Night dreamer direct to disc sessions" de Gary Bartz & Maisha
"Mareld" de Isabel Sörling
"Miroir" de Jean Daufresne & Mathilde NGuyen
"Self made man" de Larkin Poe
"Notre dame, cathédrale d'émotions" de Maitrise Notre Dame de Paris
"Enchantée" de Marie Oppert
"Miroirs" de Quintet Bumbac
et toujours :
"Chante-nuit" de Facteurs Chevaux
"9 songs" de Pierre
"Sex education" de Ezra Furman
"Cage meet Satie" de Anne de Fornel et Jay Gottlieb
Interview de Batist & the 73' réalisé à l'occasion de son live Twitch dont des extraits accompagnent cette entretien
"Hundred fifty roses" de Dune & Crayon
"F.A. Cult" de Hermetic Delight
"Love is everywhere" de Laurent Bardainne & Tigre d'Eau Douce
"Hum-Ma" de Les Enfants d'Icare
"Spirals" de Sébastien Forrestier

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

des créations :
"Frida jambe de bois" de Pascal Rinaldi en vidéo
le diptyque Arne Lygre mis en scène par Stéphane Braunschweig :
"Je disparais" en vidéo
"Rien de moi" en vidéo
des comédies :
"Alors on s'aime"
"L'Appel de Londres"
"Hier est un autre jour"
du divertissement :
"On ne choisit pas sa famille"
"Double mixte"
du vaudeville avec "Le Système Ribadier"
du côté des humoristes :
"François Rollin - Colères"
"La Teuf des Chevaliers du fiel"
"Franck Duboscq - Il était une fois"
Au Théâtre ce soir :
"Le canard à l'orange"
"Le prête-nom"
"Deux hommes dans une valise"
des classiques par la Comédie française :
"Le Petit-Maître corrigé" de Marivaux
"Cyrano de Bergerac" d"Edmond Rostand
et aller à l'opéra pour :
"Fortunio" d'André Messager
"Falstaff" de Verdi

Expositions avec :

les visites commentées par les commissaires d'expositions qui se sont tenues au Musée Jacquemart-André :
"Hammershøi, le maître de la peinture danoise" en vidéo
et "La collection Alana - Chefs-d'oeuvre de la peinture italienne"
partir en province pour découvrir en images le Musée d'Art Moderne et Contemporain de Strasbourg
et le Musée des Beaux-Arts de Nancy
puis en Europe en Espagne le Musée national Thyssen-Bornemisza à Madrid
en Allemagne au Städel Museum à Francfort
ailleurs au Brésil à la Pinacothèque de Sao Paulo
et au Japon au Ohara Museum of Art à Kurashiki
avant de revenir dans l'Hexagone pour une déambulation virtuelle dans le Petit Palais

Cinéma at home avec :

du drame : "Aime ton père" de Jacob Berger
de l'espionnage : "Les Ennemis" d'Edouard Molinaro
du thriller : "The Unseen" de Geoff Redknap
du thriller fantastique avec "La Neuvième Porte" de Roman Polanski
du divertissement :
"Cassos" de Philippe Carrèse
"Promotion canapé" de Didier Kaminka
"Les Frères Pétard" de Hervé Palud
de glorieux péplums italiens avec Steve Reeves :
"Les Travaux d'Hercule' de Pietro Francisci en VO
"La Bataille de Marathon" de Jacques Tourneur, Mario Bava et Bruno Vailati en VF
du western :
"L'Homme aux colts d'or" d'Edward Dmytryk
"Chino" de John Sturges
au Ciné Club, du cinéma français des années 30 :
"Mister Flow" de Robert Siodmak
"La Banque Némo" de Marguerite Viel
"Les amours de minuit" d'Augusto Genina et Marc Allégret
"Ces messieurs de la santé" de Pierre Colombier
et des films récents en DVD :
"Deux" de Filippo Meneghetti
"Les Eblouis" de Sarah Suco
"La Dernière vie de Simon" de Léo Karmann

Lecture avec :

"J'aurais pu devenir millionnaire, j'ai choisi d'être vagabond" de Alexis Jenni
"Les Beatles" de Frédéric Granier
"Washington Black" de Esi Edugyan
et toujours :
"Là où chantent les écrevisses" de Delia Owens
"Les lumières de Tel Aviv" de Alexandra Schwartzbrod
"Faites moi plaisir" de Mary Gaitskill
"La chaîne" de Adrian McKinty
"Incident au fond de la galaxie" de Etgar Keret

Froggeek's Delight :

Des lives jeux vidéo (mais aussi des concerts) tout au long de la semaine sur la chaine Twitch. Rejoignez la chaine et cliquez sur SUIVRE pour ne rien rater de nos diffusions.

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=