Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Moi, Pierre Rivière, ayant égorgé, ma mère, ma soeur et mon frère...
Théâtre La Loge  (Paris)  juillet 2010

Textes dits par Damien Houssier.

Dans le cadre des créations de la Compagnie 36 Eleusis qu'il a créée avec un homologue de promotion du CNSAD, Maxime Kernazet, Damien Houssier donne corps, à travers un croisement de paroles, à un parricide, Pierre Rivière.

Le triple meurtre commis par celui-ci a défrayé la chronique au début du 19ème siècle puis, un siècle plus tard, au début des années 70, lors de la publication de "Moi, Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma soeur et mon frère...", ouvrage collectif de chercheurs au Collège de France publié dans le cadre d'un cours consacré à l’histoire des rapports entre psychiatrie et justice pénale dispensé par le philosophe Michel Foucault, ardent critique des institutions sociales, lui-même se déclarant "subjugué par le parricide aux yeux roux".

En 1835, un jeune paysan, n'épargnant que son père, commet un meurtre familial qui, en raison de la dichotomie existant entre le portrait type du criminel rural de cette époque - idiot, cruel envers les animaux, solitaire et agité d'une crainte exacerbée du démon - qu'on lui accole et la teneur du mémoire-récit rédigé en prison qui révèle un individu lucide et revendiquant l'acte prémédité qu'il a commis, suscite perplexité et polémique.

Les extraits de textes choisis, qui émanent d'auteurs différents dont le principal protagoniste, mettent en lumière la problématique de l'origine du meurtre, entre le mobile et la cause, qui annonce et résume toute la réflexion contemporaine qui se trouve à une croisée multidisciplinaire entre justice, criminologie, sociologie, philosophie et psychiatrie. Du monstre rêvant de gloire au criminel engendré par la famille pathogène et/ou l'anomie sociétale, folie atavique due à la consanguinité, monomanie mystique, meurtre comme prise de parole ou psychose pubertaire, toutes les pistes sont évoquées.

Dans une scénographie originale, qui commence par un homme nu dans un aquarium géant, comme un phénomène dans une éprouvette, sous les lumières crues et blanches de Karl Francisco, Damien Houssier, remarqué dès les représentations publiques dispensées au CNSAD, excelle dans l'interprétation des personnages fiévreux et ambigus à la personnalité polymorphe tels Ravachol et Philoctète qu'il a interprété sous la direction de Patrick Zuzalla à la Maison de la Poésie ou même dans le rôle du fils infirme dévoré par la jalousie dans "Vassa 1910" de Gorki mise en scène par Gilberte Tsaï.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 septembre 2018 : Autumn Sweater

Après le plan canicule estival, va-t-il falloir prévoir un plan innondation ? En tout les cas, la météo (tout du moins parisienne) a voulu nous faire savoir que l'on entrait dans l'automne. Qu'à cela ne tienne cette saison est riche en sorties de tout bord tant au niveau des disques, que des films, des livres, des expos et la reprise de la saison théâtrale. C'est parti pour le sommaire de la semaine.

Du côté de la musique :

"Crave" de Léonie Pernet
"Double negative" de Low
"Sound of Papapla Vol 1" de Papapla
"Captain Tarthopom, flûtes libres" de Jean Cohen-Solal
"Faits Bleus" de Pauline Drand
"Mésopotamie" de Fantôme
Tour d'horizon du festival Hop Pop Hop #3
"Le bruit dehors" de Goël
"You vicious !" de You, Vicious !
et toujours :
"Let my children hear Mingus" de Géraud Portal
"Joy as an act of resistence" de Idles
"Move through the dawn" de The Coral
"Reiði" de Black Foxxes
"Rising, la fin de la tristesse" de Blaubird
"Idomeni" de No Mad ?
"Sun on the square" de The Innocence Mission
et entre livre et musique "Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Enivrés" au Théâtre de la Tempête
"Le Père" à la MC à Bobiny
"Misery" au Théâtre Hébertot
"Love Me Tender" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Qui a peur de Virginia Woolf ?" au Théâtre 14
"Les mots pour le dire" au Théâtre L'Archipel
"Le bateau pour Lipaia" à la Comédie Italienne
"Voyage au bout de la nuit" au Théâtre de la Huchette
"Cabaret Louise" au Théâtre le Funambule-Montmartre
"Callisto et Arcas" au Théâtre des Bouffes du Nord
les reprises :
"L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Los Guardiola - La Commedia del Tango" au Théâtre Essaion
"Elodie Poux - Le Syndrome du Playmobil" à l'Apollo Théâtre
"Apzude !" au Théâtre Trévise
"Guillaume Bats - Hors Cadre!" au Théâtre Apollo
"Les Sourds-Doués - Sur un malentendu" au Théâtre Trévise
et la chronique des autres spectacles de septembre

Expositions avec :

"Collections privées - Un voyage des Impressionnistes aux Fauvess" au Musée Amrmottan-Monet
"Jakuchu - Le Royaume coloré des êtres vivants" au Petit Palais

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Rafiki" de Wanuri Kahiu
et la chronique des autres sorties de septembre

Lecture avec :

"Dans les bras de Verdun" de Nick Dybek
"Le sillon" de Valérie Manteau
"Rommel" de Benoît Rondeau
"1994" de Adlene Meddi
et toujours :
"Au loin" de Hernan Diaz
"Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe
"Federica Ber" de Mark Greene
"K.O." de Hector Mathis
"L'extase totale" de Norman Ohler

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=