Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival International de Benicàssim #16 (samedi 17 juillet 2010)
Ryan Sheridan - ASH - The Cribs - The Specials - The Sunday Drivers - Ian Brown - PiL - The Prodigy - Four Tet - Cut Copy - Klaxons  (Benicàssim)  samedi 17 juillet 2010

Le ciel est d’un bleu éclatant au réveil et je répète le rituel immuable des journées Fibiennes : jus d’orange, douche, plage, dodo…

Ce soir l’affiche est peut-être un peu plus légère que les autres jours ; je m’accorde donc un petit supplément de baignade avant de revenir vers le site.


Début des festivités avec Ryan Sheridan. Un sympathique Irlandais (pour changer !) vainqueur du tremplin du FIB, ce qui lui permet d’être là ce soir, pour nous délivrer sa pop / folk énergique.

Accompagné sur scène par un percussionniste et sa seule guitare, il réussit à nous faire partager son univers qui gravite autour de son single "Jigsaw".

S’en suivent quelques reprises dont le "Kiss" de Prince et le "Small Town Boy" de Bronski Beat.

Vu que la programmation de cette fin d’après-midi présente quelques trous, je me réfugie au quartier Presse où je tombe nez à nez avec les Klaxons très décontractés, en pleine interview avec MTV avant leur concert de ce soir.

Le temps de me réhydrater et je fonce sur la grande scène où se déploie déjà une tenture géante : "ASH A-Z", tout un programme ! A à Z, c’est en effet l’initiative prise par le groupe, qui suite à l’échec relatif de leur album Twilight Of The Innocents en 2007, a décidé de basculer dans le tout digital en sortant des singles sur leur site toutes les deux semaines. Tim Wheeler et sa bande vont revisiter leur répertoire Powerpop pendant une bonne heure sans oublier leurs grands classiques ("Kung Fu", "Girl From Mars", "Goldfinger", "Shining Light") qui récoltent toujours le même succès. Côté nouveauté, il semble que le groupe, à l’instar de Franz Ferdinand se frotte davantage à l’électronique, avec plus ou moins de réussite.

La déferlante passée, je me dirige vers la scène Fiberfib pour écouter The Cribs, qui resterait pour moi un anecdotique groupe Anglais, ne serait-ce l’intégration récente de Johnny Marr comme guitariste additionnel… Le public britannique semble accrocher en tous cas.

Retour express sur la grande scène pour le concert très attendu de The Specials. Les vétérans vont offrir à leurs fans un florilège des tubes qui ont jalonné leur carrière ("Ghost Town", "A Message To You Rudy", "Monkey Man"), confirmant que je ne suis vraiment pas fan de Ska… En effet, malgré leur gentillesse et l’énergie déployée, j’ai vraiment du mal à rentrer dedans et finis par aller faire un tour du côté de The Sunday Drivers. Ces habitués du festival ont annoncé (les petits malins !) que c’était leur concert d’adieu. L’ambiance est donc fervente et majoritairement espagnole.

Il est l’heure de repartir vers la grande scène (c’est décidément la soirée des allers-retours) pour l’arrivée de Ian Brown. Je n’ai pas particulièrement suivi la carrière solo du bonhomme depuis la fin des Stone Roses et je ne m’attends pas à une grosse sensation. Pourtant ça va être une des bonnes surprises de la soirée ; il se débarrasse d’entrée de jeu d’un "I Wanna Be Adored" qui déclenche l’hystérie du public anglais (et les désormais fameux et pénibles lancers de bière qui vont avec, toutefois en légère diminution cette année) pour mieux se concentrer par la suite sur ses propres titres. Tambourin à la main, il nous gratifie de sa chorégraphie si singulière, la mine toujours sombre et arrogante (diable, cet homme ne sourit-il donc jamais ?).

Toujours est-il que ses chansons sont sacrément dansantes et fleurent bon le shoegazing d’antan ("Time Is My Everything", "F.E.A.R.", "Just Like You"), la foule ne s’y trompe pas et transforme rapidement le site en dancefloor avant l’heure. Décidément les 90’s n’ont pas dit leur dernier mot…

A propos de vieillerie, il est temps d’aller jeter une oreille sur le show de PiL. Difficile d’approcher et en l’absence d’écrans, je ne distingue que la silhouette de John Lydon. J’arrive "PiL" poil (si j’ose…) pour un "Rise" toujours plaisant, malgré un son cradingue et une ambiance un peu plate. Le groupe est aux ordres et ça ne plaisante pas... Lassés de se faire secouer, les membres de PiL finissent par quitter la scène après un ultime "Religion" écourté, abandonnant l’ancien Sex Pistols à son (triste ?) sort : "It looks like I’m all alone !"…

Histoire de poursuivre sur le thème de la franche rigolade, voici venu l’heure de Prodigy. Là encore je n’attendais pas grand-chose, et j’ai eu bien raison ! Du gros son, de l’agitation mais au final pas de quoi transcender les organismes fatigués… Cela manque tout de même un peu de finesse et à moins d’avoir abusé de boisson énergétique taurine, on ne peut que rester hébété devant le spectacle. La faute à un horaire un peu précoce ?

Retour sur la Fiberfib (après un passage éclair par Four Tet qui décidément ne me convainc pas, pour la deuxième année d’affilée, que ce soit en DJ set ou en "Live" alors que j’aime beaucoup ses disques) pour une courte écoute des Australiens de Cut Copy. D’entrée de jeu, l’efficace "Lights & Music" plonge le public dans le bain de leur électro raffinée et c’est avec regret que je m’éloigne pour ne pas rater l’entrée en scène des Klaxons. Les Anglais viennent défendre leur second album Surfing the Void faisant suite au succès de Myths of the Near Future en 2007. Le groupe se présente en quintet : guitare, basse, clavier, batterie, voix dans un accoutrement assez étrange ; la plupart des membres sont vêtus de toges à l’allure un poil sectaire, la palme revenant au clavier, qui tel un lépreux, restera drapé de la tête au pied tout le concert (un invité mystère ? Je n’ai toujours pas éclairci !). Hormis cet épisode vestimentaire, le set sera énergique, alternant les singles dévastateurs ("Golden Skans", "Gravity’s Rainbow") et les nouveaux titres à tendance électro dance. Enfin, un "It’s Not Over Yet" mensonger signera la fin d’une belle prestation qui vient également clôturer, pour moi en tous cas, une soirée en demie teinte.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album I’m Wide Awake, It’s Morning - Digital Ash In A Digital Urn de Bright Eyes
La chronique de l'album Ash wednesday de Elvis Perkins
La chronique de l'album Ash & Ice de The Kills
La chronique de l'album Ignore The Ignorant de The Cribs
La chronique de l'album In the Belly of the Brazen Bull de The Cribs
The Cribs en concert à La Maroquinerie (20 septembre 2007)
The Cribs en concert au Festival Pukkelpop 2010 (vendredi 20 août 2010)
La chronique de l'album Little Heart Attacks de The Sunday Drivers
La chronique de l'album Tiny Telephone de The Sunday Drivers
The Sunday Drivers en concert au Festival Les Transmusicales de Rennes 2004 (vendredi)
The Sunday Drivers en concert au Festival Art Rock 2005 (Vendredi)
The Sunday Drivers en concert à l'Elysée Montmartre (13 octobre 2005)
The Sunday Drivers en concert à l'Ubu (10 octobre 2005)
The Sunday Drivers en concert au Poste à Galène (21 octobre 2005)
The Sunday Drivers en concert au Festival International de Benicassim 2006 (jeudi)
The Sunday Drivers en concert à La Maroquinerie (28 novembre 2007)
L'interview de The Sunday Drivers (15 mars 2005)
L'interview de The Sunday Drivers (13 octobre 2005)
L'interview de The Sunday Drivers (21 mars 2007)
Ian Brown en concert au Festival Summercase 2008 (vendredi)
La chronique de l'album Invaders Must Die de The Prodigy
La chronique de l'album World's on fire de The Prodigy
La chronique de l'album The day is my enemy de The Prodigy
La chronique de l'album No Tourists de The Prodigy
Articles : Playlist des 30 sons Froggy's Delight - Idles - Shame - The Last Detail - Gruff Rhys - Soft Moon - Father John Misty
The Prodigy en concert à Paléo Festival #34 (2009)
The Prodigy en concert au Festival Rock en Seine 2014 (samedi 23 août 2014)
The Prodigy en concert au Festival Rock en Seine 2014
The Prodigy en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2015 - Du jeudi au dimanche
Four Tet en concert au Festival International de Benicassim 2005 (vendredi)
Four Tet en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009)
Four Tet en concert au Festival La Route du Rock 2009 (samedi)
Four Tet en concert au Festival Villette Sonique # (édition 2014) - jeudi 5 juin
La chronique de l'album Myths of the near future de The Klaxons
Klaxons parmi une sélection de singles (décembre 2007)
La chronique de l'album Surfing the Void de Klaxons
Klaxons en concert au Festival Les Inrocks 2006
Klaxons en concert au Festival Les Trans 2006 (Vendredi)
Klaxons en concert à Virgin Megastore (2 février 2007)
Klaxons en concert au Festival Les Volcaniques de Mars 2007
Klaxons en concert au Festival Les Eurockéennes 2007 (dimanche)
Klaxons en concert au Festival des Inrocks Motorola 2007
Klaxons en concert au Festival Rock en Seine 2009 (dimanche 30 août 2009)
Klaxons en concert au Festival Solidays #13 (édition 2011) - vendredi
Klaxons en concert au Festival We Love Green #2 (édition 2012)
Klaxons en concert au Festival We Love Green #2 (édition 2012) - Samedi 15 septembre

En savoir plus :
Le site officiel du Festival International de Benicàssim
Le Myspace du Festival International de Benicàssim

Crédits photos : Franck Batalla


LaBat’         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

La Chanson Du Jour 11 - Jumping Jack Flash des Rolling Stones (24 juillet 2016)


# 20 janvier 2019 : Du vieux, du neuf, du beau

Cette semaine on a rencontré Jean Pierre Kalfon qui sera en concert avec Jad Wio, on est allé au théâtre, au cinéma, on a écouté des disques et vu des expositions... Bref, on s'est fait plaisir pour vous offrir un sommaire riche et éclectique, cette semaine encore. C'est parti.

Du côté de la musique :

"Remind me tomorrow" de Sharon Van Etten
"Todhe todhe, volume 3" de Pierre de Bethmann Medium Ensemble
Rencontre avec Jean Pierre Kalfon qui sera en concert avec Jad Wio le 24/01
"Bottle it in" de Kurt Vile
"Abandonnée / Maleja" de La Tène
"Transparence" de TOOOD (That Obscure Object Of Desire) à retrouver également en interview mais aussi pour une superbe session électrique de 4 titres à prolonger par leur passage dans l'émission Trifazé de Radio Campus à réécouter ici
"Assume form" de James Blake
"Desert eyes" de (Thisis) Redeye
"L'étrangère" de Andéel
"They are here" de Falaises
"Emigrar" de Irina Gonzalez
"Unwind EP" de Liquid Bear
et toujours :
"Origami harvest" de Ambrose Akinmusire
"La fille de l'air" de Evelyne Gallet
"Egdes" de F/LOR
"Chemin vert" de Joseph Fisher
"Lignes parallèles : Haydn, Lipatti, Mozart" de Julien Libeer et les Métamorphoses et Raphael Feye
"Bien avant que le soleil se lève" de Screamming Kids
"The white album" de The Beatles
"Scenario" de Ysé Sauvage

Au théâtre :

les premiers spectacles de l'année :
"Retour à Reims" à l'Espace Cardin
"The Scarlet letter" au Théâtre de la Colline
"Arctique" aux Ateliers Berthier
"Insoutenables longues étreintes" au Théâtre de la Colline
"Le Faiseur de théâtre" au Théâtre Dejazet
"Certaines n'avaient jamais vu la mer" à la Manufcature des Oeillets
"Microfictions" au Lavoir Moderne Parisien
"Le Presque rien et le Quelque chose" au Lavoir Moderne Parisien
"Convulsions" au Théâtre Ouvert
"Les Yeux d'Anna" au Théâtre 13/Seine
"La Dama Boba" au Théâtre 13/Jardin
"Ils n'avaient pas prévu qu'on allait gagner" à la MC93 à Bobigny
"Proust en clair" au Théâtre de la Huchette
"Dans la peau de Cyrano" au Théâtre Le Lucernaire
"Prévert" au Théâtre du Rond-Point
"Braise et Cendres" au Théâtre Le Lucernaire
et les reprises:
"Sang négrier" à la Folie Théâtre
"Le Portrait de Dorian Gray" au Théâtre Le RAnelagh
"Le Paradoxe des jumeaux" au Théâtre de la Reine Blanche
"Les Femmes de Barbe-Bleue" au Lavoir Moderne PArisien
"1830 - Sand, Hugo, Balzac : tout commence…" au Théâtre Essaion
"Michael Kohlhaas, l'homme révolté " au Théâtre Essaioon
"Je buterai bien ma mèr eun dimanche" au Point Virgule
"Cabaret Louise" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Mon Coeur" au Théâtre Paris-Villette
"Europa" au Lavoir Moderne Européen
"Odyssée" au Théâtre Montmartre-Galabru
"F(r)ictions" à la Grande Halle de La Villette
et les autres spectacles à l'affiche en janvier

Expositions avec :

avec la dernière ligne droite pour :
"Caravage à Rome " au Musée Jacquemart-André
"Alphonse Mucha" au Musée du Luxembourg
"Trésors de Kyoto - Trois siècles de création Rinpa" au Musée Cernushi
"L'Asie rêvée d'Yves Saint-Laurent" au Musée Yves Saint-Laurent
"La Fabrique du Luxe" au Musée Cognacq-Jay
"Il était une fois Sergio Leone" à la Cinémathèque française

les films de la semaine :
"Ma vie avec James Dean" de Dominique Choisy
et la chronique des autres sorties de janvier

Lecture avec :

Présentation du Festival de la Bande Dessinée d'Angoulême #46
"Anatomie d'un scandale" de Sarah Vaughan
"Ce que je peux enfin vous dire / Devenir" de Ségolène Royal / Michelle Obama
"Essence" de Fred Bernard & Benjamin Flao
"Foulques" de Véronique Boulais
"Le pays des oubliés" de Michael Farris Smith
"Les amochés" de Nan Aurousseau
"Phagocytose" de Marcos Prior & Danide
et toujours :
"Des hommes couleur de ciel" de Anais Llobet
"La femme de marbre" de Louisa May Alcott
"La transparence du temps" de Leonardo Padura
"Les couleurs de Fosco" de Paola Cereda
"Oiseau de nuit" de Robert Bryndza
"Philo & co : A la poursuite de la sagesse" de Michael F Patton et Kevin Cannon
"Vesoul, le 7 janvier 2015" de Quentin Mouron
"Vigile" de Hyam Zaytoun"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=