Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Embrassons-nous Folleville !
Théâtre du Nord-Ouest  (Paris)  août 2010

Comédie de Eugène Labiche, mise en scène de Florence Fakhimi, avec Arnaud Bath'm'wom, Matthieu Brugot, Juliette Chauvelot et Fabrice Pannetier.

Costumes Pompadour, vaudeville du 19ème siècle et tubes yéyé ? Pari réussi pour Florence Fakhimi qui met en scène de manière particulièrement réussie "Embrassons-nous, Folleville !", virevoltante farce en dentelles de Eugène Labiche.

Elle atteste ainsi qu'il est encore possible de se divertir avec une pièce inscrite au répertoire, et régulièrement à l'affiche, en restant fidèle à la partition originale tout en y apportant, sans verser dans la contextualisation forcée et opportuniste, une touche contemporaine par la délicieuse customisation des intermèdes à la sauce vintage des années "Age tendre et tête de bois" ce qui sied d'ailleurs aux protagonistes de cette effervescente badinerie.

En effet, même Labiche pointe du doigt le mariage forcé, qualifié de barbarie et de tyrannie, et brocarde les tempéraments primesautiers, "Embrassons-nous Folleville !" se présente avant tout comme une irrésistible comédie aux répliques peaufinées qui font toujours, et encore, mouche.

Le marquis de Manicamp, émotif - il sent souvent "une larme perler sous ses longs cils bruns" - et démonstratif - il est le chantre de l'embrassade affectueuse - mais vif, il s'échauffe "comme une soupe au lait", est éperdu de reconnaissance envers le fâlot chevalier de Folleville qui l'a sauvé de la noyade au cours d'une partie de chasse près des téangs de Saint Cucufa. Aussi a-t-il décidé de le récompenser en lui donnant "son trésor, son ange, en un mot sa fille", objet d'un doux aveuglement amour paternel ("On ne peut pas ne pas aimer ma fille Berthe").

Las, Folleville, timide et timoré, davantage fait pour les paisibles joies de la campagne que les tourbillons de la Cour, est amoureux de sa cousine et l'ange, qui est bien la fille de son père, une bien impétueuse demoiselle nourrit déjà un sentiment pour un bouillant vicomte de Chatenay séduit par le soufflet qu'elle lui a administré en public lors d'une danse ("quand on me contrarie j'ai envie d'égratigner") et qu'il juge légitime ("quand on promet un menuet, on ne livre pas une fricassée et j'ai livré une fricassée").

Entretiens musclés avec nom d'oiseaux, duel, menace de suicide shakespearien, enlèvement, retraite au couvent sont au programme avant un happy end avec l'antienne paternelle où seul le nom de l'heureux élu aura changé.

Dans la petite salle du Théâtre du Nord-Ouest pour laquelle elle a créé une scénographie adaptée en utilisant et tirant astucieusement partie même de ses contraintes, tels les quatre piliers de soutènement qui servent ici pour un final jubilatoire, Florence Fakhimi a réuni une distribution jeune et homogène pour incarner le quatuor vibrionnant.

Arnaud Bath'm'wom, même s'il est encore un peu jeune pour en avoir l'âge, est parfait dans le rôle du barbon ombrageux, Matthieu Brugot, en bleu pourpoint romantique joue à merveille le timide et timoré chevalier, long escogriffe à la Tati, et Fabrice Pannetier, en velours rouge est un irrésistible et fougueux vicomte un poil précieux. Enfin, Juliette Chauvelot est la belle, belle comédienne également, au coeur de cette drolissime aventure de salon

Tous prennent manifestement du plaisir sur scène, sans surjouer, tout en restant dans l'accentuation à la Daumier résultant de la plume de l'auteur qui a bien résisté aux ans, pour faire partager la gaité et la jeunesse de cette rafraîchissante pépite.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=