Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The National
Cherry Tree  (Talitres)  juin 2004

Porté aux nues par la presse indépendante, dont froggydelight, acclamé par l’establishment, avec en guise de consécration une black session, The National est devenu un groupe culte en six mois et un album, leur second, Sad Songs For Dirty Lovers.

Même s’ils ne sont new-yorkais que d’adoption, l’influence de la Big Apple sur le groupe est indéniable et The National est le digne successeur de cult-bands comme A Certain General qui pratiquaient un rock, disons, intelligent.

Au sud de nulle part - South of no North

Mais si Parker Dulany et Phil Gammage puisent leur inspiration dans la drogue, les minutes les plus sombres du Velvet Underground et William Burroughs, The National semble plutôt lire dans le texte le Bukowski embrumé (qui n’est PAS new yorkais). Il y a un peu de la résignation de Hank chez The National, comme si rien ne pouvait changer. Alors autant en profiter. Tout de suite. Et ça s’est positif.

Cherry, Cherry, je t’adore baby

Ce nouveau mini-album rompt quelque peu avec les compositions de Sad Songs For Dirty Lovers. The National y propose une autre face de sa personnalité que les fans qui ont assisté aux concerts ont déjà pu entrevoir.

Dans l’ensemble, l’ambiance est plus douce, plus délicate et laisse la part belle aux textes et à la voix exceptionnelle de Matt Berninger ainsi qu’aux mélodies, superbes, pour lesquelles l’apport de Padma Newsome (de Clogs) est indéniable. C’est ce qui se passe sur "Wasp Nest" le premier titre (dont j’aimerais bien avoir les lyrics) à l’ambiance très feutrée.

Le second morceau est plus classique de The National et s’apparente aux titres de Sad Songs For Dirty Lovers. J’avais d’ailleurs entendu "All the wine" puisqu’une vidéo live était proposée en téléchargement sur le site de Brassland. Puis, avancée sur la pointe des pieds avec "All Dolled-up in straps" tout en lenteur et feinte.

Le premier moment de grâce de ce mini-album est atteint sur le magnifique "Cherry tree" avec une des montées en puissance, ferme et retenue, dont The National a le secret.

Quant à "About today" , il est dans le même rythme que "All Dolled-up in straps" ce qui donne l’étrange sensation que cet album a été construit par symétrie autour de "Cherry tree". Impression confirmée avec "Murder me Rachel" , l’un des meilleurs titres de Sad Songs For Dirty Lovers ici en version live (avec violons) enregistrée chez Mr Lenoir avec un son peu crade, puis le dernier et néanmoins somptueux "I don’t mind" en duo avec Padma Newsome.

Après avoir raflé la mise dans tous les classements de 2003 avec Sad Songs For Dirty Lovers, pas de doute : The National va encore faire l’unanimité avec ce Cherry Tree, calme et mature qui ne présente qu’un seul défaut : celui d’être trop court (trente minutes).

Beaucoup trop court...

 

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Sad songs for dirty lovers de The National
La chronique de l'album Kicking the national habit de Grand National
La chronique de l'album Alligator de The National
La chronique de l'album Boxer de The National
La chronique de l'album High Violet de The National
La chronique de l'album The National Health de Maximo Park
La chronique de l'album Trouble Will Find Me de The National
La chronique de l'album Sleep Well Beast de The National
The National en concert à La Guinguette pirate (22 juin 2003)
The National en concert à Mains d'Oeuvres (3 novembre 2003)
The National en concert au Nouveau Casino (11 juin 2004)
The National en concert à Bowery Ballroom (3 octobre 2004)
The National en concert à Bowery Ballroom (3 octobre 2004) - 2ème
The National en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2005 (jeudi)
The National en concert au Café de la Danse (25 avril 2005)
The National en concert au Festival La Route du Rock 2005 (vendredi)
The National en concert au Trabendo (24 novembre 2005)
The National en concert à La Guinguette Pirate (13 décembre 2005)
The National en concert au Festival La Route du Rock 2007 (mercredi)
The National en concert au Festival La Route du Rock 2007 (jeudi)
The National en concert au Festival Furia Sound 2008
The National en concert au Festival International Benicàssim 2008
The National en concert au Festival International Benicàssim 2008 - 2ème
The National en concert au Festival La Route du Rock 2010 (dimanche)
The National en concert au Festival Pukkelpop 2010 (samedi 21 août 2010)
The National en concert au Festival BIME Live! 2014 (édition #2) - samedi 1er novembre
L'interview de The National (22 juin 2003)
L'interview de The National (3 novembre 2003)
L'interview en VO de The National(11 juin 2004)
L'interview de The National (11 juin 2004)
L'interview de The National (5 mai 2007)
L'interview de The National (avril 2010)


Olivier K         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 23 juin 2019 : Un festival de festivals

On vous parle bientôt du Hellfest, on vous parle déjà du Magnifique Society, on va partir au festival de Beauregard... bref, c'est l'été, la saison des festivals et on va vous tenir compagnie tout l'été, histoire de vous rafraichir les idées pendant que votre corps suera à grandes eaux sous le soleil caniculaire. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Une clairère" de Jérôme Minière
"Cheval fou" de Marie Claire Buzy
"Le pas de côté" de Matthieu Malon
"Trust in the Lifeforce of the Deep Mystery" de The Comet Is Coming
"Years to burn" de Calexio & Iron and Wine
"Tutto va vene" de Alex Rossi
"The coffin train" de Diamond Head
"Black Haze" de Lloyd
Compte rendu du Magnifique Society à Reims :
- Vendredi avec Delgrès, Franz Ferdinand, The Fat White Family...
- Samedi avec Pond, Bagarre, Sebastian etc.

et toujours :
"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Why ?" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Evaporés" au Théâtre de la Tempête
"Elle voit des nains partout !" au Café de la Gare
"Nous deux et personne d'autre" au Lavoir Moderne Parisien
"Roger, Roger et Roger" au Café de la Gare
"Olympicorama - Epreuve n°2 : Le disque" à la Grande Halle de La Villette
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Natan, le fantôme de la rue Francoeur" de Francis Gendron
Oldies but Goodies avec "L'Age d'or" de Luis Bunuel
et la chronique des films à l'affiche en juin

Lecture avec :

"Avis de décès" de Zhou Haohui
"L'évasion du siècle" de Brendan Kemmet
"La lame" de Frédéric Mars
"La solitude Caravage" de Yannick Haenel
"Malamorte" de Antoine Albertini
et toujours :
"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=