Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Dandy Warhols
The Black Album - Come on feel the Dandy Warhols  mai 2004

Après des années d'une interminable attente mais une petite semaine seulement après l'avoir commandé sur le site official du groupe, le Black Album des Dandy Warhols arrive enfin dans la boîte aux lettres.

Surprise et déception à la découverte de l'objet : la tracklist diffère passablement de celle des enregistrements ayant circulés jusqu'alors, certains titres manquent même à l'appel et le son est à peine meilleur que les bootlegs ... Qu'importe, le groupe s'est enfin décidé à publier ces démos et c'est là l'essentiel.

En 1995, les Dandy Warhols sortent chez Tim Kerr un premier effort Dandy Rules OK, couronné d'un vague succès, tout en dilapidant en substances illicites l'avance faite par Capitol, leur nouvelle maison de disque. C'est dans cet esprit que débutent, quelques mois plus tard, les séances du deuxième album.

Une première série de maquettes est présentée à Capitol qui remet en cause le projet, renvoyant le groupe au travail. Une partie des titres passent à la trappe en vue d'une deuxième mouture de l'album, avalisée celle-ci, aboutissant à Come Down en 1997. Connu dès lors comme le Black Album, la première série de démos présentée restera donc près de huit ans dans les cartons avant que le quatuor de Portland, sous la pression de plus en plus forte des fans, ne se décide à les commercialiser.

Parmi ces onze titres figurent des versions préhistoriques de titres devenus depuis des classiques : "Not If You Were The Last Junkie On Earth", "Good Morning", "Boys Better", les futures faces-b "Head" et "The Wreck Of The Edmund Fitzgerald" (Gordon Lightfoot) ou encore la fortement éprouvée sur scène "White Gold", crades au possible mais possédant déjà la touche géniale.

Au rang des curiosités, il convient tout d'abord de noter la présence de cuivres (l'innovation principale du son Dandy sur Thirteen Tales) sur "Minnesoter" ainsi que des cinq titres inédits. "Arpeggio Adaggio" et "CCR" (Crack Cocaine Rager), placés en ouverture, reprennent des thèmes chers au groupe tandis que "Shiny Leather Boots" et "Earth To The Dandy Warhols" voient le quatuor de Portland renouer avec les expérimentations pour un résultat souvent intéressant mais avec un fort goût d'inabouti.

Histoire de fêter dignement l'événement, un florilège de faces-B accompagne cette première édition du Black Album. Contrairement aux apparences, aucun titre inédit n'y figure malheureusement, si ce n'est le mix de sous-sol de "Not If You Were The Last Junkie On Earth" par Tony Lash proposé au téléchargement voici quelques années. Ne boudons en tout cas pas notre plaisir de voir enfin compilés "Head" et "One" pour la période Come Down ou encore "Dub Song" et surtout (avec de nouveaux titres) "Thanks For The Show" ainsi que "One Saved Message" pour celle de Thirteen Tales.

Séance de rattrapage également pour ceux passés à côté lors de sa parution avec le simple de "Bohemian Like You", "Lance" (et son alter ego "Retarded") figurent sur la tracklist. Un livre sera un jour écrit sur ce morceau, probablement le plus parfait du groupe : carré par excellence, mélodie à tomber, arrangements léchés, paroles fantastiques ("you can trust your friends, you can fuck your friends ... I don't") ...

Côté reprises, des versions sans intérêt de "Call You" (Blondie) ou "Relax" (Franky Goes To Holywood) au lo-fi génial de "Jean Genie" (claquante mais amputée du dernier couplet), "Stars" (à pleurer, l'occasion de découvrir Brian Jonestown Massacre, le groupe frère), "Free For All" (ou comment entendre Zia s'approprier le vieux tube de Ted Nuggent), chacun y trouvera son compte.

Cependant, les deux plus franches réussites demeurent incontestablement "Hell's Bells" (AC/DC) et "Ohio" (Crosby Still Nash & Young) toujours dans cette version rough mix promo de Thirteen Tales From Urban Bohemia, impressionnantes tant le quatuor de Portand semble se les être appropriées.

Investissement obligatoire pour tout fan des Dandy ou occasion idéale de découvrir une autre facette du plus excitant des groupes néo-psychédéliques des 90's.


 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Distortland de The Dandy Warhols
The Dandy Warhols en concert au Bataclan (28 mai 2003)
The Dandy Warhols en concert à la Maison de la Radio (Black Session) (27 mai 2003)
The Dandy Warhols en concert à Bercy (20 octobre 2003)
The Dandy Warhols en concert au Festival des terre-Neuvas 2006 (Vendredi)
The Dandy Warhols en concert au Festival Musiques en Stock 2008
The Dandy Warhols en concert au Festival Rock en Seine 2012 - Programmation du dimanche
The Dandy Warhols en concert au Festival Le Cabaret Vert #8 (vendredi 24 août 2012)

En savoir plus :
Le site officiel de The Dandy Warhols
Le Soundcloud de The Dandy Warhols
Le Myspace de The Dandy Warhols
Le Facebook de The Dandy Warhols


Barbel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=