Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Au revoir, Pays
La Manufacture des Abbesses  (Paris)  septembre 2010

Comédie dramatique écrite et mise en scène par Thiane Khamvongsa, avec Jean-Laurent Bourel, Mathias Mégard (ou Jean-Laurent Bourel), Thiane Khamvongsa, Fred Aklan, Na Bi Shin, Martin Nikonoff, Sébastien de Monbrison (ou Hugo Richet), Charlotte Brédy et Sophie O'Byrne.

Face aux grosses productions, la petite salle de la Manufacture des Abbesses propose une pièce récompensée par le prix Paris Jeunes Talents 2010 et qui est la création d’une jeune auteure, Thiane Khamvongsa qui signe également la mise en scène et interprète un des rôles principaux.

Œuvre très personnelle donc, "Au revoir, Pays" est le fruit d’une histoire, celle de l’auteure, issue d’une famille Laotienne émigrée en France dans les années 80. Elle découvre en effet presque par hasard, au détour d’une conversation, que sa famille a vécu les heures sombres de l’histoire laotienne, oubliée du grand public, et qui pourtant, avec la prise de pouvoir des communistes suite à une guerre longue de plus de 25 ans, a drainé son lot de destins brisés, de familles séparées, de vies à reconstruire à partir de rien.

Exil, identité et intégration sont les trois mots cœur de cette pièce, grandement autobiographique donc, et qui se revendique avant tout comme un travail de mémoire. Comme le dit l’auteure, il s’agit de retrouver la parole pour lutter contre l’oubli, lever le voile sur 30 ans de silence. Il s’agit également de comprendre les difficultés éprouvées par ces gens autours des notions d’identité et d’intégration. Et de manière générale, comment savoir qui l’on est vraiment si l’on ne sait pas d’où on vient ?

L’écriture de Thiane Khamvongsa est très intéressante, et son propos très riche nous touche par tout ce qu’il comporte d’authentique. Les sujets abordés trouvent un écho particulier et fort dans l’actualité et nous laissent difficilement indifférents.

La mise en scène, est très sobre, ce qui peut laisser parfois ressentir une légère froideur, contredite pourtant par l’intensité des propos et des faits. On ressent comme une volonté de rester factuel, avec sans doute le parti pris de ne pas tirer sur la corde sensible, sur toute cette partie qui se déroule au Laos, alors que la seconde moitié de la pièce, ayant lieu en France, peut-être plus le fruit d’un ressenti personnel plutôt que rapporté, est plus interpellante, presque plus touchante.

Le long monologue de Na Bi Shin, interprète de la fille aînée, qui parle, on le sent bien, en lieu et place de Thiane Khamvongsa, est particulièrement émouvant.

Du jeune théâtre d’auteur qui gagne à prendre de l’assurance et des galons, mais qui est plein de promesse et qui a déjà l’essentiel : un propos authentique et percutant.

 

Cécile Beyssac         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 septembre 2018 : Autumn Sweater

Après le plan canicule estival, va-t-il falloir prévoir un plan innondation ? En tout les cas, la météo (tout du moins parisienne) a voulu nous faire savoir que l'on entrait dans l'automne. Qu'à cela ne tienne cette saison est riche en sorties de tout bord tant au niveau des disques, que des films, des livres, des expos et la reprise de la saison théâtrale. C'est parti pour le sommaire de la semaine.

Du côté de la musique :

"Crave" de Léonie Pernet
"Double negative" de Low
"Sound of Papapla Vol 1" de Papapla
"Captain Tarthopom, flûtes libres" de Jean Cohen-Solal
"Faits Bleus" de Pauline Drand
"Mésopotamie" de Fantôme
Tour d'horizon du festival Hop Pop Hop #3
"Le bruit dehors" de Goël
"You vicious !" de You, Vicious !
et toujours :
"Let my children hear Mingus" de Géraud Portal
"Joy as an act of resistence" de Idles
"Move through the dawn" de The Coral
"Reiði" de Black Foxxes
"Rising, la fin de la tristesse" de Blaubird
"Idomeni" de No Mad ?
"Sun on the square" de The Innocence Mission
et entre livre et musique "Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Enivrés" au Théâtre de la Tempête
"Le Père" à la MC à Bobiny
"Mysery" au Théâtre Hébertot
"Love Me Tender" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Qui a peur de Virginia Woolf ?" au Théâtre 14
"Les mots pour le dire" au Théâtre L'Archipel
"Le bateau pour Lipaia" à la Comédie Italienne
"Voyage au bout de la nuit" au Théâtre de la Huchette
"Cabaret Louise" au Théâtre le Funambule-Montmartre
"Callisto et Arcas" au Théâtre des Bouffes du Nord
les reprises :
"L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Los Guardiola - La Commedia del Tango" au Théâtre Essaion
"Elodie Poux - Le Syndrome du Playmobil" à l'Apollo Théâtre
"Apzude !" au Théâtre Trévise
"Guillaume Bats - Hors Cadre!" au Théâtre Apollo
"Les Sourds-Doués - Sur un malentendu" au Théâtre Trévise
et la chronique des autres spectacles de septembre

Expositions avec :

"Collections privées - Un voyage des Impressionnistes aux Fauvess" au Musée Amrmottan-Monet
"Jakuchu - Le Royaume coloré des êtres vivants" au Petit Palais

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Rafiki" de Wanuri Kahiu
et la chronique des autres sorties de septembre

Lecture avec :

"Dans les bras de Verdun" de Nick Dybek
"Le sillon" de Valérie Manteau
"Rommel" de Benoît Rondeau
"1994" de Adlene Meddi
et toujours :
"Au loin" de Hernan Diaz
"Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe
"Federica Ber" de Mark Greene
"K.O." de Hector Mathis
"L'extase totale" de Norman Ohler

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=