Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mogwai
Special Moves  (Rock Action / PIAS)  août 2010

"Avant, tous les groupes essayaient de jouer comme Mogwai ; aujourd'hui, Mogwai joue comme tous les autres groupes". C'est ainsi que j'envisageais depuis une paire d'albums  de finir par parler des écossais, dont les dernières évolutions musicales m'avaient laissé déçu. Seulement voilà, le dernier album de Mogwai est un live et ne me donnera pas l'occasion de simplifier aussi cruellement les choses.

À vrai dire, Special Moves contient tout en lui des hauts et des bas de la Scottish Guitar Army et me renvoie à la relation très particulière que j'entretiens à ce groupe –"comme tout le monde", serais-je tenté d'ajouter, tant il est vrai que Mogwai reste un groupe réellement à part, même dans les horizons des plus érudits amateurs de quelque chose comme le post-rock.

Sur le papier, le projet est plutôt alléchant : un CD et un DVD, tous deux enregistrés à l'occasion de trois dates jouées en avril 2009 à Brooklyn. Et les deux supports ont le bon goût de ne pas proposer la même setlist, pénible et trop fréquente redondance. Autre bonne surprise : les titres sont tirés de toutes les époques mogwaïesques et l'on retrouve notamment d'immenses classiques comme "Mogwai Fear Satan", "Like Herod", "Cody", "New paths to Helicon part 1" et même le trop souvent sous-estimé "You don't know Jesus", qui cotoient les "hits" les plus récents de la formation ("Friend of the night", "Hunted by a freak", "Glasgow Megasnake", "Batcat").

Malheureusement, la jubilation qu'un tel programme avait pu faire naître ne tarde pas à retomber à l'écoute du CD : l'âme ne semble plus y être, tout simplement. "Mogwai fear Satan", notamment, a pris quelques rides en perdu sa flûte. Le son de Mogwai s'est transformé, s'est fait plus direct, plus massif mais moins dense, et quelque des fulgurances passées semble n'avoir pas survécu à cette mutation. Déception partiellement injuste, certainement. Objectivement, le live est loin d'être mauvais. Mais comment se satisfaire de bien aimer, lorsque on a été infiniment transi ?

Jouant ainsi l'amoureux mélancolique, on pourrait presque négliger de visionner le DVD, pour ne pas rouvrir, en même temps que l'album photo d'un passé perdu, une blessure profonde. On aurait pourtant tort, car c'est bien du support vidéo que vient la réelle excellente surprise de ce Special Moves. Le film se nomme Burning, on le doit à Vincent Moon et Nat Le Scouarnec et c'est sans aucun doute une grande réussite.

Dès l'ouverture, sans fioritures, la beauté des images s'impose avec l'évidence d'un noir et blanc aux contrastes marqués, que n'aurait pas renié Anton Corbijn s'intéressant à Joy Division. Noirs profonds, blancs fantomatiques déchirant les obscurités, cadrages serrés, sensibles, entre évocation et découverte du détail signifiant, toujours parfaitement pertinents et jamais poseurs. Quelques visages, en clair-obscur, à la limite du portrait ; des instruments, le public, quelques échanges de regards. Un montage sans effets de manches, mais d'une grande intelligence, tout entier au service de la musique, seule à l'honneur. Non pas l'orgueil des hommes ou l'appétit des fans. Et soudain, le miracle se produit. On retrouve Mogwai, tel qu'on l'a aimé dès la première écoute de Ten Rapids, quelques années plus tôt. Celui par lequel les mots "puissance" et "évocation" ont pris un nouveau sens en musique. D'ailleurs, l'un des points culminants du DVD est certainement ce "New paths to Helicon part 1" revenu du passé.

Se trouve ainsi résumé en un live tout ce que l'on peut penser de Mogwai. La formation reste assurément l'un des très grands noms de la scène rock et un peu plus, quoiqu'elle prenne parfois pour ceux qui la suivent depuis longtemps le visage de ce groupe que l'on aime détester, que l'on aimerait tant aimer moins, faute de pouvoir l'aimer plus encore. Une excellente occasion, on l'aura compris, de raviver la flamme. En attendant de pouvoir être déçu par le prochain album.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Happy songs for happy people de Mogwai
La chronique de l'album Mr Beast de Mogwai
Mogwai parmi une sélection de singles (été 2006)
La chronique de l'album Zidane : A 21st Century Portrait de Mogwai
La chronique de l'album The Hawk is Howling de Mogwai
La chronique de l'album Hardcore will never die but you will de Mogwai
La chronique de l'album Les Revenants OST de Mogwai
La chronique de l'album A wrenched virile lore de Mogwai
La chronique de l'album Rave Tapes de Mogwai
La chronique de l'album Central Belters de Mogwai
La chronique de l'album Every Country's Sun de Mogwai
Mogwai en concert à l'Elysée Montmartre (5 juin 2003)
Mogwai en concert à La Laiterie (9 avril 2006)
Mogwai en concert au Festival Primavera Sound 2006 (samedi)
Mogwai en concert au Festival Les Eurockéennes 2006 (dimanche)
Mogwai en concert au Festival La Route du Rock 2006 (vendredi)
Mogwai en concert à l'Olympia (30 septembre 2006)
Mogwai en concert au Festival Summercase 2008 (Samedi)
Mogwai en concert à L'Aéronef (vendredi 18 mars 2011)
Mogwai en concert au Trianon (jeudi 17 mars 2011)
Mogwai en concert au Festival La Route du Rock #21 (vendredi 12 août 2011)
Mogwai en concert au Festival Beauregard #11 (édition 2019) - Samedi 6 juillet
L'interview de Mogwai (Avril 2004)
L'interview de Mogwai (5 juin 2003)
L'interview de Mogwai (décembre 2005)
L'interview de Mogwai (8 juillet 2008)

En savoir plus :
Le site officiel de Mogwai
Le Myspace de Mogwai
Le Facebook de Mogwai


Cédric Chort         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 11 avril 2021 : Culture en résistance

Nous avons rencontré des acteurs du monde de la culture pour évoquer leurs situations mais aussi l'avenir. Le replay intégral est à voir dès maintenant sur la TV de Froggy's Delight. Pour le reste, voici le programme de la semaine. Et surtout, restons groupés.

Du côté de la musique :

"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand
et toujours :
"Caillou" de Gisèle Pape
"Sauvé" de It It Anita
"Goes too far" de Olivier Rocabois
"Morricone stories" de Stefano Di Battista
"Le fruit du bazar" de Alex Toucourt
"Bento presto" de Caribou Bâtard
"De mort viva" de Sourdure
"Mistake romance" de Tristan Melia
"Courtesy of Geoff Barrow : Unsung Heroes" le mix #18 de Listen In Bed
Des petites découvertes en clip : O' Lake, Luwten, Corentin Ollivier, Ghern et Old Caltone

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La passion selon saint Matthieu" de Bach par Romeo Castellucci
"War sweet war" de Jean lambert-Wild
"Les Sœurs Macaluso" d'Emma Dante
"Monkey Money" de Carole Thibaut
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Le Dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"La Ronde" de Boris Charmatz

Expositions :

en virtuel :
"Le Grand Tour, voyage(s) d'artistes en Orient" au Musée des Beaux-Arts de Dijon
"La Fabrique de l'Extravagance" au Château de Chantilly
"La Police des Lumières" aux Archives nationales
"D'Alésia à Rome" au Musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye
"Pompéi, un récit oublié" Musée de la Romanité à Nîmes
et un documentaire : "Les trésors des hôtels particuliers : Du Marais aux Champs Elysées"

Cinéma :

at home :
"Où vont les chats après 9 vies ?" de Marion Duhaime
"Stuck Option" de Pierre Dugowson
"La fête est finie" de Marie Garel-Weiss
"1991" de Ricardo Trogi
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"L'été de Kikujiro" de Takeshi Kitano
"Le retour de la panthère rose" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood
et toujours :
"Biotope" de David Coulon
"Ces petits riens qui nous animent " de Claire Norton
"Dernières nouvelles de Sapiens" de Silvana Condemi & François Savatier
"Eat, and love yourself" de Sweeney Boo
"Giants : Brotherhood" de Carlos & Miguel Valderrama
"L'art du sushi" de Franckie Alarcon
"L'île sombre" de Susanna Crossman
"La rivère des disparues" de Liz Moore
"Pourquoi le nord est-il en haut ?" de Mick Ashworth

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=