Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mogwai
Special Moves  (Rock Action / PIAS)  août 2010

"Avant, tous les groupes essayaient de jouer comme Mogwai ; aujourd'hui, Mogwai joue comme tous les autres groupes". C'est ainsi que j'envisageais depuis une paire d'albums  de finir par parler des écossais, dont les dernières évolutions musicales m'avaient laissé déçu. Seulement voilà, le dernier album de Mogwai est un live et ne me donnera pas l'occasion de simplifier aussi cruellement les choses.

À vrai dire, Special Moves contient tout en lui des hauts et des bas de la Scottish Guitar Army et me renvoie à la relation très particulière que j'entretiens à ce groupe –"comme tout le monde", serais-je tenté d'ajouter, tant il est vrai que Mogwai reste un groupe réellement à part, même dans les horizons des plus érudits amateurs de quelque chose comme le post-rock.

Sur le papier, le projet est plutôt alléchant : un CD et un DVD, tous deux enregistrés à l'occasion de trois dates jouées en avril 2009 à Brooklyn. Et les deux supports ont le bon goût de ne pas proposer la même setlist, pénible et trop fréquente redondance. Autre bonne surprise : les titres sont tirés de toutes les époques mogwaïesques et l'on retrouve notamment d'immenses classiques comme "Mogwai Fear Satan", "Like Herod", "Cody", "New paths to Helicon part 1" et même le trop souvent sous-estimé "You don't know Jesus", qui cotoient les "hits" les plus récents de la formation ("Friend of the night", "Hunted by a freak", "Glasgow Megasnake", "Batcat").

Malheureusement, la jubilation qu'un tel programme avait pu faire naître ne tarde pas à retomber à l'écoute du CD : l'âme ne semble plus y être, tout simplement. "Mogwai fear Satan", notamment, a pris quelques rides en perdu sa flûte. Le son de Mogwai s'est transformé, s'est fait plus direct, plus massif mais moins dense, et quelque des fulgurances passées semble n'avoir pas survécu à cette mutation. Déception partiellement injuste, certainement. Objectivement, le live est loin d'être mauvais. Mais comment se satisfaire de bien aimer, lorsque on a été infiniment transi ?

Jouant ainsi l'amoureux mélancolique, on pourrait presque négliger de visionner le DVD, pour ne pas rouvrir, en même temps que l'album photo d'un passé perdu, une blessure profonde. On aurait pourtant tort, car c'est bien du support vidéo que vient la réelle excellente surprise de ce Special Moves. Le film se nomme Burning, on le doit à Vincent Moon et Nat Le Scouarnec et c'est sans aucun doute une grande réussite.

Dès l'ouverture, sans fioritures, la beauté des images s'impose avec l'évidence d'un noir et blanc aux contrastes marqués, que n'aurait pas renié Anton Corbijn s'intéressant à Joy Division. Noirs profonds, blancs fantomatiques déchirant les obscurités, cadrages serrés, sensibles, entre évocation et découverte du détail signifiant, toujours parfaitement pertinents et jamais poseurs. Quelques visages, en clair-obscur, à la limite du portrait ; des instruments, le public, quelques échanges de regards. Un montage sans effets de manches, mais d'une grande intelligence, tout entier au service de la musique, seule à l'honneur. Non pas l'orgueil des hommes ou l'appétit des fans. Et soudain, le miracle se produit. On retrouve Mogwai, tel qu'on l'a aimé dès la première écoute de Ten Rapids, quelques années plus tôt. Celui par lequel les mots "puissance" et "évocation" ont pris un nouveau sens en musique. D'ailleurs, l'un des points culminants du DVD est certainement ce "New paths to Helicon part 1" revenu du passé.

Se trouve ainsi résumé en un live tout ce que l'on peut penser de Mogwai. La formation reste assurément l'un des très grands noms de la scène rock et un peu plus, quoiqu'elle prenne parfois pour ceux qui la suivent depuis longtemps le visage de ce groupe que l'on aime détester, que l'on aimerait tant aimer moins, faute de pouvoir l'aimer plus encore. Une excellente occasion, on l'aura compris, de raviver la flamme. En attendant de pouvoir être déçu par le prochain album.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Happy songs for happy people de Mogwai
La chronique de l'album Mr Beast de Mogwai
Mogwai parmi une sélection de singles (été 2006)
La chronique de l'album Zidane : A 21st Century Portrait de Mogwai
La chronique de l'album The Hawk is Howling de Mogwai
La chronique de l'album Hardcore will never die but you will de Mogwai
La chronique de l'album Les Revenants OST de Mogwai
La chronique de l'album A wrenched virile lore de Mogwai
La chronique de l'album Rave Tapes de Mogwai
La chronique de l'album Central Belters de Mogwai
La chronique de l'album Every Country's Sun de Mogwai
Mogwai en concert à l'Elysée Montmartre (5 juin 2003)
Mogwai en concert à La Laiterie (9 avril 2006)
Mogwai en concert au Festival Primavera Sound 2006 (samedi)
Mogwai en concert au Festival Les Eurockéennes 2006 (dimanche)
Mogwai en concert au Festival La Route du Rock 2006 (vendredi)
Mogwai en concert à l'Olympia (30 septembre 2006)
Mogwai en concert au Festival Summercase 2008 (Samedi)
Mogwai en concert à L'Aéronef (vendredi 18 mars 2011)
Mogwai en concert au Trianon (jeudi 17 mars 2011)
Mogwai en concert au Festival La Route du Rock #21 (vendredi 12 août 2011)
Mogwai en concert au Festival Beauregard #11 (édition 2019) - Samedi 6 juillet
L'interview de Mogwai (Avril 2004)
L'interview de Mogwai (5 juin 2003)
L'interview de Mogwai (décembre 2005)
L'interview de Mogwai (8 juillet 2008)

En savoir plus :
Le site officiel de Mogwai
Le Myspace de Mogwai
Le Facebook de Mogwai


Cédric Chort         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 1er décembre 2019 : On prépare les cadeaux

On n'a jamais été aussi proche de Noël !! une raison comme une autre pour se faire plaisir et faire plaisir aux autres en (s')offrant quelques belles choses à découvrir dans notre sélection culturelle de la semaine. Des disques, des livres, des jeux, des expos, des films, des spectacles... à découvrir ci-dessous.

Du côté de la musique :

"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer
et toujours:
"Ravel : Miroirs, la valse" et "Stravinsky : Petrushka, The firebird" de Beatrice Rana
"Les mauvais tempéraments" de Christophe Panzani
Rencontre avec Lau Ngama, autour d'une session acoustique de 3 titres
Listen In Bed consacre sa 5ème émission au fabuleux groupe Broadcast
Rencontre avec Ultra Vomit
"Pulsions" de Duo Ypsilon
"The deepest space of now" de Enik
"Malsamaj" de Geysir
"Poussière" de Grèn Sémé
"Love and chaos" de Igor and the Hippie Land
"Dark shade" de Match

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Des territoires (...et tout sera pardonné ?)" au Théâtre de la Bastille
"Trois femmes (L'Echappée)" au Théâtre Le Lucernaire
"Le paradoxe amoureux" au Théâtre Le Lucernaire
"Evita - Le destin fou d'Eva Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"War Horse" à la Scène Musicale
dans le cadre du Focus au Théâtre Ouvert :
"La plus précieuse des marchandises"
"Une Pierre"
des reprises :
"L"Atlas de l'Anthropocène" à la Maison des Métallos
"Vestiges - Fureur" au Lavoir Moderne Parisien
"Britney's Dream" au Théâtre La Flèche
"Roméo et Julierre" à la Scène parisienne
"Ma grammaire fait du vélo" au Théâtre Essaion
"Gauthier Fourcade - Le bonheur est à l'intérieur de l'extérieur" à la Manufacture des Abbesses
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais

Cinéma avec :

Oldies but Goodies avec "Institut Benjamenta" de Timothy et Stephen Quay
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro
et toujours :
"Cauchemar" de Paul Cleave
"La grande aventure de l'égyptologie" de Robert Solé
"La ligne de sang" de DOA & Stéphane Douay
"Matière noire" de Ivan Zinberg
"Que les ombres passent aux aveux" de Cédric Lalaury

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=