Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Grinderman
Grinderman 2  (Mute Records / EMI)  septembre 2010

Avant d'entendre l'album, il y avait la vidéo de "Heathen Child" qui tournait sur internet. Une vidéo chaotique, dans laquelle on croisait un loup-garou, un Nick Cave bleu déguisé en Krishna, une majorette de l'espace aux dents pointues ou encore les quatre membres de Grinderman en dieux grecs, affublés de casques, de jupettes et de caleçons à motif léopard, et qui lancent des rayons destructeurs avec leurs mains. Cette vidéo, réalisée par John Hillcoat, est une illustration très premier degré des paroles de cette chanson. John Hillcoat, qui est un vieux compagnon de route de Nick Cave et Warren Ellis avec lesquels il a travaillé sur plusieurs films, s'amuse visiblement de cette lecture d'un texte à propos d'une jeune femme qui, dans la solitude de son bain, se laisse submerger par ses pensées malsaines et les monstres qui peuplent son inconscient. Mais l'approche horrifique, à la fois drôle et menaçante, qu'a John Hillcoat de cette chanson et la complicité des membres de Grinderman sont des signes de la liberté sauvage qu'on retrouve tout au long de l'album.

Certes, on suit les empreintes laissées au sol qui sont la marque de Nick Cave. D'une part, il y a les références à des figures spirituelles, Krishna, Allah ou l'Ange Gabriel, et d'autre part, une filiation bâtarde entre les ambiances de ce Grinderman 2 et le blues gothique de John Lee Hooker ou de Blind Willie Johnson, ou encore la country habitée de Johnny Cash. Mais par la structure des chansons, le groupe brise complètement ses chaînes. Aucun de ses membres n'est plus lié aux autres projets dont il fait partie, exit la sobriété des Bad Seeds, les ambiances embrumées des Triffids, ou les mélodies lacérées à coups d'archet des Dirty Three. Place au bruit excitant, au son des chocs, aux guitares qui démarrent à fond sans prévenir et disparaissent brutalement, aux rythmes tribaux qui cernent des chansons prêtes à combattre sans faire de prisonnier. Ce disque résonne de manière inattendue, insane, impie, effrayant mais aussi novateur et amusant.

Souvent le premier Grinderman restait engoncé, mais ici c'est le couteau entre les dents qu'ils attaquent. Le disque s'ouvre avec "Mickey Mouse and the Goodbye Man", des riffs grinçants et une ambiance moite et sale. Lorsque le rythme s’apaise, on aborde les souvenirs étranges, presque tendres, comme avec "What I know". Sur "Worm Tamer", c'est à l'humour en-dessous de la ceinture que s'essaie Nick Cave "My baby calls me the Loch Ness Monster – two great big humps, and then I'm done".

En chemin, on restera complètement obsédé par le violon hallucinatoire de Warren Ellis sur "When My Baby Comes", et on se laissera prendre par la main pour se faire emmener dans les mélodie labyrinthiques des "Palaces of Montezuma". A la fin, la ballade morbide de "Bellringer Blues" avec la voix de Nick Cave qui côtoie autant les cimes que les abîmes et les bandes jouées à l'envers qui nappent la mélodie, finit de donner le vertige.

Grinderman 2 est un grand disque.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album eponyme de Grinderman
Grinderman en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008
Grinderman en concert au Festival Summercase 2008 (vendredi)
Grinderman en concert à Cité de la Musique (mardi 26 octobre 2010)
L'interview de Grinderman (mercredi 1er septembre 2010)
La chronique de l'album Nocturama de Nick Cave
La chronique de l'album Abattoir blues / The lyre of Orpheus de Nick Cave & The Bad Seeds
La chronique de l'album Push the sky away de Nick Cave & the Bad Seeds
La chronique de l'album Live From KCRW de Nick Cave & The Bad Seeds
La chronique de l'album Skeleton Tree de Nick Cave & The Bad Seeds
Nick Cave en concert à Roseland Ballroom (24 juin 2003)
Nick Cave en concert à La Mutualité (15 novembre 2004)
Nick Cave en concert au Festival International de Benicassim 2005 (dimanche)
Nick Cave en concert au Festival Beauregard #5 (2013) - Dimanche
Nick Cave en concert au Festival La Route du Rock #23 (jeudi 15 août 2013)
La vidéo de The Videos par Nick Cave and The Bad Seeds
La chronique de l'album Django : Bande originale du film de Warren Ellis - Stochelo Rosenberg


En savoir plus :
Le site officiel de Grinderman
Le Myspace de Grinderman


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot

Classique, pop, rock, découvertes, artistes confirmés, comédies, drames, art moderne ou plus classique, romans et livres historiques, tout se cotoient encore dans cette nouvelle et riche édition de Froggy's Delight. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Contemporary" de Adélaide Ferrière
"Un moment musical chez les Schumann" de Cyrielle Golin & Antoine Mourias
Rencontre avec Cyril Adda, autour de on album "L'îlot" et de sa session live de 5 titres
"Beethoven : intégrale des sonates pour piano" de Fazil Say
"Happy mood !" de François Ripoche
"L'appel de la forêt" de Julien Gasc
"Satchidananda", nouveau et 11eme mix de Listen in Bed
"Song for" de Noé Huchard
"Amours, toujours !" de Smoking Joséphine
"Rêve d'un jour" de The Chocolatines
"The Bear and other stories" de The Fantasy Orchestra
"Saint Cloud" de Waxahatchee"
et toujours :
"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Transmission" au Théâtre Hébertot
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Satsang !" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
"Labiche Repetita" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Le Tour du théâtre en 80 minutes" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas trop bien !" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Palais des Glaces
"Cabaret décadent - Revue Electrique n°25" au Cirque Electrique
"Les Amants de Varsovie" au Théâtre du Gymnase
les reprises :
"Dementia Praecox" au Théâtre Elizabeth Czerzuk
"Ruy Blas" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Dieu, Brando et moi" au Studio Hébertot
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Coeurs" au Musée de la Vie romantique
et la dernière ligne droite pour :
"Hans Hartung - La fabrique du geste" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

"Le Cas Richard Jewell" de Clint Eatswood
"L'Etat sauvage" de David Perrault
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Ada & Rosie" de Dorothée de Monfreid
"De rien ni de personne" de Dario Levantino
"La mémoire tyranique" de Horacio Castellanos Moya
"Santa muerte" de Ganino Iglesias
"Tout pour la patrie" de Martin Caparros
"Bon Rundstedt, le maréchal oublié" de Laurent Schang
et toujours :
"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=