Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce En attendant Les Femmes s’en Mêlent : Glasser - Thus:Owls - Natureboy
Point Ephémère  (Paris)  mercredi 13 octobre 2010

Les concerts au féminin ont le vent en poupe et pour adoucir l’hiver à venir, rien de tel que de belles (re)découvertes musicales.

En témoigne cette petite programmation qui promet de beaux jours à la prochaine édition des Femmes S’en Mêlent. De la timide à l’inspirée, en passant par la survoltée, pléthore de femmes sur la scène du Point Ephémère.

On débute la soirée par Nature Boy. Une petite mise en bouche, à peine remarquée tant la pseudo timidité de la chanteuse sur scène se fait sentir. Si côté instru on assure le set sans aucune fausse note et avec un professionnalisme certain, on ne reste que partiellement convaincu par la prestation scénique de sa leader Sara Kermanshahi. Recroquevillée sur sa guitare, cachée sous sa longue frange et balbutiant ses mélodies mielleuses et monotones à la frontière du folk et du blues, on s’ennuie progressivement à mesure que les morceaux s’enchainent.

Heureusement que Thus : Owls est présent pour réveiller ses esgourdes endormies et qui n’attendaient plus que d’être secouées. Les responsables d’une prestation scénique très remarquée lors du dernier festival de la Route du Rock enflamment la scène. Menée par la survoltée Erika Alexandersson, la petite fanfare canado-suédoise marquent immédiatement leur différence, confirmant encore qu’ils s’échappent de cases préconçues et s’émancipent complètement des étiquettes.

A leur aise sur scène, ils enivrent très rapidement le public de leur folk expérimental et de leur pop baroque.  Voilà qui est agréable. Une joyeuse prestation marquée par un fort investissement scénique du côté des musiciens (ceux qui étaient présents noteront le solo du guitariste qui vibrait ses cordes à l’aide d’une petite cuillère pour donner des sonorités étranges à la pointe du mystique) et élevée par les chœurs. Le public en redemande mais malheureusement il faut passer le flambeau…

Vient donc le tour de Glasser. Sous ce pseudonyme se cache la canadienne Cameron Mesirow, la petite sœur spirituelle de Fever Ray et de Bat for Lashes. Cette boule de nerf  toute menue déjà connue de la blogosphère grâce à son EP autoproduit Young Turks (et dont les XX ne tarient pas d’éloge) est venue accompagnée de trois musiciens à la tête de Nerds. Affublée d’une robe noire cosmique tandis que ses compères sont tout de blanc vêtus, elle exécute sur scène des petits pas de danse endiablés enchainant les titres de son dernier album Ring.

Et sous ses airs d’enchanteresse, elle fixe sans relâche le public doucement emporté, puis envouté. Elle débute son set par un a capella stupéfiant et maîtrisé. Un parti pris scénique risqué mais admirablement exécuté. Le public est complètement happé. Difficile donc de rester de marbre devant l’instrument central de la musique de Glasser, à savoir la voix de Cameron. Elle est à la fois forte et glaciale dans les notes graves, et douce et aérienne dans les aigus. Un beau contraste vocal qui se récent dès les premières notes de "Home" et "Tremel". Et même si la musique de Glasser ne renverse pas des montagnes, les arrangements tout à tour subtils et puissants jonchés de percussions organiques suffisent à provoquer de l’enthousiasme du côté du public.

Voilà donc un avant-gout prometteur et très alléchant du prochain festival LFSM qui se tiendra en mars 2011 et toujours à suivre sur Froggy's Delight.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Ring de Glasser
La chronique de l'album Interiors de Glasser
Glasser en concert au Grand Mix (mardi 29 mars 2011)

En savoir plus :
Le site officiel de Glasser
Le Myspace de Glasser
Le site officiel de Thus:Owls
Le Myspace de Thus:Owls
Le Myspace de Natureboy

Crédits photos : Marie Guerre (Toute la série sur Taste of Indie)


Nancy         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
"Countdown" de Justin Dec
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=