Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Agnes Obel
Philarmonics  (PIAS Recordings)  octobre 2010

Son look de jeune fille stricte sur la pochette de son disque contraste étonnament avec l'air insouciant, quasi juvénile de cette jeune fille aux longs cheveux blonds souriante que l'on découvre lorsqu'on la rencontre.

Son album est exactement pareil. Une musique froide et stricte de prime abord mais qui surprend au final par son côté chaleureux et intimiste.

Les ballades de cette Danoise vivant à Berlin sont effectivement plutôt austères, pourtant la chaleur de la voix, notamment grâce à une production très aboutie usant de quelques ficelles bien dosées (réverb, choeurs, voix doublée, etc.) et le piano donnent parfois l'impression que la demoiselle chante au coin du feu rien que pour vous.

Ses mélanges de pop, de sonates et de ballades à la Satie sont efficaces, il faut le reconnaitre et quelques mélodies sont franchement agréables à l'oreille comme ce petit intermède instrumental "Louretta" qui rappelle fortement le "Waltzinblack" des Stranglers, l'élégant "Riverside", une reprise de John Cale, "Close Watch", assez réussie bien qu'un peu trop "new wave" ou encore "Over the hill", minimaliste et gentiment mélancolique avec ses accords de piano simples et ses cordes qui viennent renforcer une voix d'apparence fragile.

Les cordes d'ailleurs, parlons-en. L'album s'intitulant Philarmonics, on s'attendait sans doute à un peu plus de fond dans les arrangements. Au lieu de cela, les cordes sont réparties parcimonieusement sur l'ensemble de l'album sans jamais paraître émaner d'un orchestre philarmonique. Le titre de l'album est tout simplement celui d'une des chansons. Ceci dit, il n'en demeure pas moins que ces arrangements sont eux aussi à l'image de l'ensemble de l'album, élégants, pas dérangeants et au contraire très agréables pour qui veut se lover dans ce disque comme un chat dans son panier.

Du déjà-vu sur chacune des pistes qui composent l'album en fait, mais du déjà-vu malin, voire malicieux, qui rend chaque titre de Obel un peu universel. On a l'impression que chaque titre nous parle car il évoque forcément quelque chose en nous de déjà entendu. Si on ajoute à cela l'élégance des mélodies et la belle voix de Agnes Obel et la qualité de la réalisation sans faille, cela donne effectivement un album plaisant, à placer à côté de An Pierlé ou de Anna Ternheim. Une belle folk, jouée par de belles filles aux beaux cheveux blonds, touchante sans être totalement émouvante, mais suffisament plaisante pour y revenir de temps en temps. Et dans le genre, Obel est plutôt en bonne place sur le podium.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Aventine de Agnes Obel
La chronique de l'album Citizen of Glass de Agnes Obel
Agnes Obel en concert au Festival Beauregard #3 (édition 2011) - Samedi
Agnes Obel en concert au Festival de Beauregard #6 (édition 2014) - dimanche
Agnes Obel en concert au Festival Europavox 2017 - Vendredi 30 juin

En savoir plus :
Le site officiel de Agnes Obel
Le Bandcamp de Agnes Obel
Le Soundcloud de Agnes Obel
Le Facebook de Agnes Obel<


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Agnes Obel (2 septembre 2010)


# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=