Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The National
Nouveau Casino  (Paris)  11 juin 2004

C'est dans une certaine indifférence, une seule moitié du public leur prêtant une écoute attentive, que se produit dès 19H45 Tex La Homa, deux sur la scène du Nouveau Casino, pour un folk électro tantôt déjanté et tantôt mélodique et mélancolique et une salle trop grande pour eux. On perçoit une certaine distance entre le public et le groupe qui ne donne pas à ce concert toutes les qualités qu'il mériterait (voir le concert de la Guinguette pirate).

C'est ensuite dans une demie pénombre que les membres de The National s'installent, sans traîner, car ce soir le Nouveau Casino enchaîne sur une nuit spéciale (DJ et compagnie) et on ne fait pas attendre les clubbers... malheureusement.

Malheureusement car le concert commencera très tôt et tout sera quasiment bouclé à 22H30, avec pour conséquence un set relativement court pour The National.

21h : montent sur scènes les tant attendus National, les 2 jumeaux Bryan et Scott Devendorf, les 2 autres jumeaux Aaron et Bryce Dessner et Matt Berninger, le chanteur, accompagnés du violon de Padma Newsome, membre des Clogs, groupe dans lequel joue également un des frères Dessner.

Nous les avions découvert sur la brinquebalante péniche de La Guinguette Pirate et nous les avions retrouvés à Mains d’œuvres sur la scène étroite de laquelle The National se produisaient avec deux autres groupes. Aujourd’hui, en progression constante, ils investissent en tête d'affiche le nouveau Casino.

Venus pour défendre leur dernière production, le mini album Cherry Tree, ils alterneront avec les déjà classiques "Murder me Rachel", "Lucky you" et autres titres issus de leur 2 premiers albums (The National et Sad Songs for dirty lovers).

En rappel nous aurons également droit à un inédit ("et qui le restera" ajoute Padma souriant) ainsi qu'au superbe "Cold Girl Fever" que Matt dédie à Olivier (notre Olivier K à nous qui leur avait demandé s’ils voulaient bien jouer ce morceau ce soir, un peu plus tôt lors de l'interview à lire prochainement).

SI le démarrage du concert se fit en douceur la fièvre est vite montée et Matt, même s’il semble plus à l'aise sur scène (un verre de vin et une bouteille d'eau ont remplacé la bouteille de bourbon de la Guinguette Pirate), est toujours autant habité par ses chansons qui le métamorphosent totalement sur scène.

Le grand blond timide et réservé aux bras croisés avec qui on papotait 30 minutes avant au fond de la salle devient une véritable bête de scène, hurlant, bousculant, traitant son micro tant comme s’il s'agissait de son meilleur ami que de son pire ennemi. Sa voix grave toujours aussi émouvante et attachante est superbement mise en valeur par un groupe impeccable, avec l’apport majeur du violon.

Que ce soit sur des textes plus intimistes et les mélodies douces ou sur les morceaux tout en puissance, The National prouve l’étendue d’un talent musical et d’un potentiel remarquables et singuliers qui, concert après concert, sans précipitation ni effet médiatique, contribuent à leur forger une solide réputation qui les érige immanquablement en groupe culte.

On a beaucoup comparé The National avec Joy Division et il est vrai que les lives sont vraiment habités chez les uns comme chez les autres. Souhaitons néanmoins un avenir largement plus brillant pour The National qui pourrait bien devenir, avec un 3ème véritable album, en préparation probablement pour 2005, ce que les Inrocks appelaient, du temps des Pixies, le meilleur groupe de rock du monde.

Vraiment dommage d'être resté devant votre Television ce vendredi soir ...

 

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Sad songs for dirty lovers de The National
La chronique de l'album Cherry Tree de The National
La chronique de l'album Kicking the national habit de Grand National
La chronique de l'album Alligator de The National
La chronique de l'album Boxer de The National
La chronique de l'album High Violet de The National
La chronique de l'album The National Health de Maximo Park
La chronique de l'album Trouble Will Find Me de The National
La chronique de l'album Sleep Well Beast de The National
Articles : Pearl Jam - Viagra Boys - The National - SLIFT - Toybloïd - En bref cette semaine
The National en concert à La Guinguette pirate (22 juin 2003)
The National en concert à Mains d'Oeuvres (3 novembre 2003)
The National en concert à Bowery Ballroom (3 octobre 2004)
The National en concert à Bowery Ballroom (3 octobre 2004) - 2ème
The National en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2005 (jeudi)
The National en concert au Café de la Danse (25 avril 2005)
The National en concert au Festival La Route du Rock 2005 (vendredi)
The National en concert au Trabendo (24 novembre 2005)
The National en concert à La Guinguette Pirate (13 décembre 2005)
The National en concert au Festival La Route du Rock 2007 (mercredi)
The National en concert au Festival La Route du Rock 2007 (jeudi)
The National en concert au Festival Furia Sound 2008
The National en concert au Festival International Benicàssim 2008
The National en concert au Festival International Benicàssim 2008 - 2ème
The National en concert au Festival La Route du Rock 2010 (dimanche)
The National en concert au Festival Pukkelpop 2010 (samedi 21 août 2010)
The National en concert au Festival BIME Live! 2014 (édition #2) - samedi 1er novembre
L'interview de The National (22 juin 2003)
L'interview de The National (3 novembre 2003)
L'interview en VO de The National(11 juin 2004)
L'interview de The National (11 juin 2004)
L'interview de The National (5 mai 2007)
L'interview de The National (avril 2010)


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 22 mars 2020 : Homeworks

Nos chroniqueurs ont fait leurs devoirs à la maison cette semaine. On vous parle toujours de musique, de littérature et de jeux vidéo mais aussi d'expositions virtuelles, de cinéma et de théâtre en DVD ou en ligne. C'est parti, voici de quoi vous occupez en restant chez vous.

Du côté de la musique :

"La course" de Bon Voyage Organisation
"Où ça en est ?" de Ceylon
"Blossom" de Coralie Royer
"Brothers of string" de Duplessy & the Violins of the World
"Atomised single" de Gogo penguin
"Onkalo" de Julie Campiche Quartet
"Single carry me home" de Kokoroko
"The pain, the blood and the sword" de Lion's Law
"Five for five" de Michael Fine
"Mon étrangère" de Valentin Vander
et toujours :
"Ludi" de Chassol
"D'ombres" de Elodie Vignon
"L'univers" de Goodbye Moscow
"Single / Clip des champions" de Klub des Loosers
"Robert Schumann : L'hermaphrodite" de Laurianne Corneille
"A Milli" le podcast numéro 11 de Listen in Bed
"Outlaws" de Ludivine Issambourg
"It's only us" de Monophonics
"Premier EP" de Panic Party
"Ornithologie" de Un Poco Loco

Au théâtre :

dans un fauteuil de salon avec la sélection de la semaine en diffusion sur le net :
du boulevard avec :
"Le Sommelier" en replay sur la chaîne Paris-Première et la captation de "Un amour de jeunesse"
un classique avec la captation de "Ruy Blas" créé aux Fêtes Nocturnes de Grignan
un classique revisité avec le streaming de "L'Ecole des femmes" au Théâtre national de l'Odéon
une comédie circassienne avec la captation de "La Nuit du Cerf" du Cirque Leroux
dans la rubrique "Au Théâtre ce soir" : "Potiche" de Barillet et Grédy avec Jacqueline Maillan
et des spectales à voir ou a revoir en DVD :
"Le Récital emphatique de Michel Fau"
"Le Gros, la Vache et le Mainate"
"Elephant Man"
"Dans les yeux de Jeanne"
"Orphée"
"Il y aura la jeunesse d'aimer"

Expositions :

en toute tranquilité mais qui déménagent avec sur le Musée de la Sacem avec :
"Le Punk français" qui a fêté son quarantième anniversaire et "Le Disco français" toujours présent sur les dancefloors
le parcours virtuel sur le site du Petit Palais correspondant à l'exposition "Paris 1900"
en passant les frontières avec la visite virtuelle des collections du Rijksmuseum d'Amsterdam
et, en attendant la réouverture de l'exposition "Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée, le documentaire "Sur les pas de Christian Louboutin" de Olivier Garouste

Cinéma :

se faire une toile à domicile avec parmi les films récents sortis en DVD :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin

Lecture avec :

"Confession téméraire" de Anita Pittoni
"L'âne mort" de Chawki Amari
"L'archipel des larmes" de Camilla Grebe
"Riposte" de David Albertyn
"Temps noirs" de Thomas Mullen
"Toute la violence des hommes" de Paul Colize
"Une île sur la Volga" de Iwan Lépingle
et toujours :
"Alerte rouge" de Tomaz Lavric
"Chez nous" de Louis Candlish
"de Gaulle et les grands" de Eric Branca
"El Nino de Hollywood" de Oscar & Juan José Martinez
"Idiot wind" de Peter Kaidheim
"L'intégrale de F A U S T" de Serge Lehman
"Pacifique" de Stéphanie Hochet

Froggeek's Delight :

Une sélection de jeux pour moins vous ennuyer pendant le confinement et plus tard
"Call of Cthulhu" sur Switch, PS4, Xbox One et PC
"Call of Duty Modern warfare" sur PS4, XboxOne, PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=