Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Carl
Où poser des yeux ?  (Le Son du Maquis)  août 2010

Bouh, flippant l’album de Carl, Où poser des yeux ?. Ça commence par une longue salve de voix genre rituel vaudou, puis une voix en colère (celle de Carl) liste tout un tas de détails du quotidien affligeants (et moches), une longue description de la société de consommation aseptisée, parano du virus et de la vieillesse.

Maintenant que votre moral est dans vos chaussettes (ou plus bas), vous êtes prêts à recevoir la suite. Et tout y est, rien ne manque au rayon de la mort, des épaves, des os brisés à coup de poing, des cadavres ignorés, des gens torturés et défigurés, des amis oubliés, de la bétonisation des littoraux.

Une pochette au premier degré sympathique, mais à regarder de plus près, des visages émaciés, un obèse s’empiffrant de frites, un cheval à bascule, une folle en fauteuil, un nu avec un bec de canard, une maison sur pattes, un pendu par les jambes, un arbre mort, des lutins poursuivis par un monsieur patate... Que des trucs qui grouillent de partout, comme quand on soulève une vieille pierre et que tout un tas de bestioles s’enfuient en une course erratique. Angoissant.

Je me suis laissé croire que ce n’était que du premier degré, qu’il fallait chercher plus loin. Et c’était encore pire, "il faut donner des coups de pied dans les cailloux", c’est marrant au premier degré, mais chanté sur le ton du désespoir, qui sont les cailloux ? "La maison me mangera" ou la vente d’une maison pleine de ses souvenirs à des inconnus, "Le chien" comme putching ball, rosbif et compagnie…

Et tout ça sur un superbe fond de musique mélange hip-hip-rap-musique du monde, quel gâchis. A chaque écoute, j’en suis ressortie déprimée, même en mangeant de la mousse au chocolat avec des pépites.

Pour finir, je suis au moins d’accord avec Carl sur un point, moi non plus, je ne savais plus où poser mes yeux après.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Versus de Carl Craig
Carl en concert au Festival Europavox 2015 - Vendredi 22 mai

En savoir plus :
Le Myspace de Carl


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Barbara Carlotti (3 avril 2012)
Carly Sings (2 juin 2009)


# 12 mai 2019 : Une liste de plus

A l'approche des élections européennes et ses innombrables listes qui ne présagent pas d'un bel avenir, on rajoute la nôtre, celle de la sélection culturelle de la semaine histoire de se changer les idées et se donner tout le plaisir que l'on mérite bien avec de la musique, des spectacles, des films, des livres et même des zombies à dégommer.

Du côté de la musique :

"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'un premier titre live, "Chasse Spleen"
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara
et toujours :
"Foreign lines" de Erevan Tusk
"Seeing other people" de Foxygen
"2029" de Gontard!
"Chopin concertos for piano & string" de David Lively, Quatuor Cambini Paris et Thomas de Pierrefeu
"La poison" de La Poison
"Wasalala" de Madalitso Band
"Children of the slump" de Marble Arch
"Cesar Franck : Piano works quintet" de Michel Dalberto & Novus Quartet
"High strung" de Pamplemousse
"Live bullet song" de Tchewsky & Wood

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Un ennemi du peuple" au Théâtre national de l'Odéon
"Vues Lumière" au Théâtre de la Colline
"Fauves" au Théâtre de la Colline
"La Victoire en chantant" au Théâtre 13/Jardin
"Délivrés de famille" au Théâtre Le Funambule
"Deux femmes pour un fantôme" à l'Aktéon Théâtre
"Mon coeur pour un sonnet" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Cabaret de Poussière fait le Zèbre" au Zèbre
Festival des Enfants de Molière à Dieppe
les reprises :
"Tout semblait immobile" au Théâtre de la Bastille
"Providence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aux Délices" au Lavoir Moderne Parisien
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma avec :

"Versus" de François Valla
Oldies but Goodies avec :
la version restaurée de "Les Lois de l'hospitalité" de Buster Keaton et Jack Blysrone
"Drôles de cigognes !" de Hermina Tyrlova
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors
et toujours :
"La bombe humaine" de Olivier Barruel
"La nuit ne dure pas" de Jules Gassot
"Le cri des corbeaux" de Matthieu Parcaroli
"Le jour de ma mort" de Jacques Expert
"Les feux" de Shohei Ooka
"Ombres sur la Tamise" de Michael Ondaatje
"Vraie folie" de Linwood Barclay

Froggeek's Delight :

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=