Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Black Angels
Phosphene Dream  (Blue Horizon Ventures)  septembre 2010

Les Black Angels continuent leur exploration d'un rock psychédélique revenu de l'âge d'or du rock. Mais pour Phosphene Dreams, leur troisième album, ils ont appris à s'éloigner du chamanisme morrisonien qui avait fait leur succès pour reconsidérer toute l'étendue de leurs influences.

Un rien moins de reverb, si ce n'est dans la voix, des tournures moins fascinées par leur propre caractère systématiquement hypnotique, plus de variété dans les sonorités, des compositions moins linéaires, plus imprévisibles... à côté du Velvet Undergound et des 13th Floor Elevators, on parviendra à entendre également Jefferson Aiplane, le Grateful Dead et tout ce que les compilations Nuggets avait su exhumer de pépites de pop-rock-psychédélique. Les compositions s'ouvrent également aux réminiscences du Pink Floyd psychédélique (du Piper at the Gates of Dawn jusqu'à Ummagumma, disons), des Electric Prunes lorsqu'ils se laissaient inspirer par les chants grégoriens. Jusqu'à un détour, peut-être ironique, au surf-rock ("Telephone" rappellera ainsi les Doors de "I looked at you" ; et le titre même d'ouverture, "Bad Vibrations", peut-il ne pas être une allusion au "Good Vibrations" des Beach Boys ? Cette allusion, pour le titre certainement le moins léger de l'album, d'une épaisseur à faire passer Iron Butterfly pour une baudruche pachyderme, peut-elle n'être pas délibérée ?).

Ces influences nombreuses et totalement assumées pourraient bien décevoir ceux qui n'aimaient les Black Angels que pour leurs obscurités ; mais elles raviront ceux qui sont prêts à les suivre dans des directions aux lueurs plus ambivalentes. Car il n'y a aucun doute : les anges noirs ont enrichi leur musique en apprenant à sourire. Et c'est un sentiment troublant que de les voir ainsi, en clair-obscur, le visage fendu de cette façon de sourire un peu figée que seuls arborent naturellement les masques. Loin de s'arrêter à l'exercice de style, certainement gratuit, d'un album-hommage récitant ses influences, Phosphene Dreams sait les remettre au jeu d'une véritable créativité artistique à la personnalité marquée. Que se rassurent ceux qui aiment être inquiétés : si l'album est plus lumineux, ces lueurs pourraient bien être trompeuses, véritables rêves de phosphene – c'est-à-dire, au final, de simples illusions d'optiques. Du rock psychédélique sans la naïveté hippie, en somme.

Aussi concis soit-il (il ne dure pas trente-sept minutes), ce troisième album présente une richesse, une profondeur et un sens des contrastes que n'avaient pas ses prédécesseurs (les excellents Passover, 2006, et Directions to see a ghost, 2008). Il illustre bien une évolution globale de ses auteurs, dont est exemplaire l'assurance nouvelle de la voix d'Alex Maas, qui ose enfin assumer son timbre et ses inflexions en s'affranchissant à la fois de la référence, écrasante, au chant de James Douglas Morrison et de la nécessité de se cacher derrière des flots de reverb ici mieux maîtrisés.

Après deux albums indispensables, à l'identité très forte mais très noire, les Black Angels entament une mutation qui pourrait bien, c'est tout le mal qu'on leur souhaite, les mettre en pleine lumière, juste au devant de la scène. Surtout, ils confirment ce que l'on soupçonnait déjà : leur capacité à réussir là où Anton Newcombe et son Brian Jonestown Massacre peinent à tout à fait nous assurer de la crédibilité du projet : jouer en 2010 un rock psychédélique qui ne sente pas la naphtaline, le pur revival vintage.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du dimanche - Wallis Bird - The Temper Trap - Success - The Black Angels
The Black Angels en concert à l'Elysée Montmartre (8 décembre 2008)
The Black Angels en concert au Festival La Route du Rock 2010 (vendredi)
The Black Angels en concert au Festival Rock en Seine 2010 (dimanche 29 août 2010)
The Black Angels en concert à L'Aéronef (lundi 7 février 2011)
The Black Angels en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #25 (2013) - Dimanche
The Black Angels en concert à L’Aéronef (dimanche 22 septembre 2013)
The Black Angels en concert au Festival La Route du Rock #28 (édition 2018)

En savoir plus :
Le site officiel de The Black Angels
Le Myspace de The Black Angels


Cédric Chort         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=