Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Zombie Zombie
Plays John Carpenter  (Versatile)  septembre 2010

Le duo parisien le plus remarquable de l’électro indé est de retour ! Etienne Jaumet et Cosmic Neman nous sortent leur second opus, remarquable hommage rendu aux compos de John Carpenter.

Déjà, dans leur premier album, A land for renegades, personne n’était passé à côté du clin d’œil évident qu’était le titre "Driving this road til death", illustré par un chouette clip en stop motion avec des Big Jims qui nous rejouaient les plus belles scènes de The Thing. Bref, Zombie Zombie, groupe qui n’est pas fan de la métaphore élaborée, mais plutôt du message direct ("ouais, nous on aime bien John C.") offre à nos délicates oreilles une relecture de BO mythiques de Carpenter.

Le défi à relever est de taille : ne pas trahir l’esprit originel de ces compositions tout en leur donnant un lustre nouveau. Le résultat est dans l’ensemble assez jouissif. Le plus connu des thèmes : "Halloween" tout à fait reconnaissable prend malgré tout une teinte inattendue. Presque guillerette. C’est la magie Zombie Zombie : comment faire bouger comme un beau diable sur des sons inquiétants. Chacun des titres sera étonnant pour le gros fan des BO de Carpenter car le réalisateur écrivait lui-même la musique de ses films, enfin pour la plupart. Ceux-là pourront être plus critiques et dubitatifs à l’écoute de ce disque.

La réussite du duo musical est donc bien de retravailler les morceaux originels pour leur insuffler un nouveau souffle à travers une approche différente et bien personnelle. Faire du neuf avec du vieux, ils savent faire, les deux compères.

La seule déception concernera le titre "The Thing". Il en fallait du cran pour s’attaquer à la musique d’Ennio Morricone, et même si l’entreprise est louable, elle est ratée. Le score du compositeur italien est faussement simple, extrêmement glaçante. Morricone, ça commence par la lettre M, comme Midas : il transforme en or tout ce qu’il touche. Zombie Zombie a ressorti un morceau tout juste tiède alors qu’on voulait se brûler.

Nevermind, Zombie Zombie plays John Carpenter reste réussi dans son ensemble. L’honnêteté et la créativité de nos parisiens vintage ne font pas de doute… et ça s’entend. N’hésitez pas, procurez-vous cet EP, vous vivrez une demi-heure de transe glaciale et chaleureuse à la fois. Comme une bonne Marguarita : glace pilée et tequila font bon ménage.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Zombie Zombie parmi une sélection de singles (février 2007)
La chronique de l'album A land for renegades de Zombie Zombie
Zombie Zombie en concert au Festival Jazz à la Villette
Zombie Zombie en concert au Festival La Route du Rock #23 (vendredi 16 août 2013)
Zombie Zombie en concert à Ellipse Festival #2 (édition 2018)

En savoir plus :
Le Myspace de Zombie Zombie


Sabine         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Zombie Zombie (4 mars 2008)


# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=