Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Foals - The Invisible
Splendid  (Lille)  mardi 16 novembre 2010

Il y avait le math-rock, ses architectures rythmiques impossibles, ses méandres mélodiques, sa folie jusqu'au-boutiste et expérimentale. Foals lui a fait subir une sacrée cure de jouvence, enfiler des jean slim et des chemises à carreaux. Bienvenu dans l'univers de la math-pop.

Moins intello que Battles, moins rageur que Don Caballero, teinté peut-être du sens des cordes africaines dans une couche ou l'autre de ses superpositions, le quintet de Bristol propose ainsi une musique qui réussit le prodige d'allier complexité et légèreté, technicité et festivité. Le pire ? C'est que ça fonctionne, et même plutôt bien à en croire le succès notable de leurs deux albums, Antidotes (plus pop) et Total Life Forever (légèrement plus froid, à la façon d'un Kid A / Amnesiac).

En concert, le succès ne se dément pas, et le public est venu nombreux au Splendid de Lille. Je suis même étonné comme ce public, jeune, beau et tout à fait à la mode, semble connaître sur le bout des doigts les titres du groupe, réagissant parfois dès la deuxième note de guitare d'un "Cassius" ou d'un "Balloons". Alors, on danse et on sautille, gaiement. Il y a dans tout cela un côté electric dance floor tout à fait plaisant.

Sur la scène enfumée, le groupe délivre une prestation énergique, sans fioritures ni arrangements particuliers, si ce n'est la prolongation explosive attendue sur "The Electric Bloom" avant une première sortie de scène et deux rappels réclamés à corps et à cri par un public ravi.

Yannis Philippakis occupe logiquement l'avant de la scène, où il tourbillonne, escalade un amplificateur puis un autre, bondissant.

Pour le reste, on danse, ravi, et emporté par des rythmes que l'oreille a bien renoncé à percer à jour, par une voix cousine de celles de Robert Smith ou Luke Jenner (The Rapture). Une soirée d'insouciance, de fête – n'est-ce pas suffisant pour un soir de concert ? Pop, éminemment.

On aura également eu le plaisir de découvrir en première partie le trio londonien The Invisible – oui oui oui, au singulier, puisqu'il s'agissait à l'origine d'un projet solo, agrandi en authentique groupe au cours des années. Centré sur le guitariste jazz Dave Okumu, le trio délivre une musique aux influences multiples, où l'amateur de rock aura peut-être un peu de mal à retrouver ses marques. Jazz, funk, fusion, rock indé...

J'ai pour ma part songé sans trop savoir pourquoi à Block Party au cours de quelques moments d'orages électriques. Malgré un premier album qui semble avoir, outre-Manche, trouvé son public, la prestation du groupe avait encore quelque chose d'un peu vert ; et inégal. On retiendra néanmoins un bien joli final à l'électricité bienvenue. Si l'ensemble du set avait été de ce niveau, on aurait applaudi des deux mains.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album What Went Down de Foals
Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du vendredi - Minus The Bear - All Time Low - Roken is Dodelijk - Band of
Foals en concert au Festival des Inrocks Motorola 2007
Foals en concert au Festival Summercase 2008 (Samedi)
Foals en concert au Festival Le Rock Dans Tous ses Etats 2008
Foals en concert au Festival des Inrocks iDTGV 2008
Foals en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009)
Foals en concert au Festival International Benicàssim #15 (2009) - 2ème
Foals en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (samedi 17)
Foals en concert au Festival International de Benicàssim #16 (dimanche 18 juillet 2010)
Foals en concert au Festival La Route du Rock 2010 (samedi)
Foals en concert au Festival Pukkelpop 2010 (vendredi 20 août 2010)
Foals en concert au Festival Rock en Seine 2010 (vendredi 27 août 2010)
Foals en concert au Festival Art Rock 2014 - 6, 7 et 8 juin
Foals en concert au Festival La Route du Rock #25 (samedi 15 août 2015)
Foals en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #28 (édition 2016) - samedi 2
Foals en concert au Festival Rock en Seine 2016 - Dimanche 28 août
Foals en concert au Festival Beauregard #9 (édition 2017)
Foals en concert au Festival Beauregard #9 (édition 2017) - Dimanche 9 juillet
Foals en concert au Festival Check-In Party #1 (édition 2019) - Vendredi 23 août
La chronique de l'album The invisible invasion de The Coral
La chronique de l'album The Invisible Way de Low

En savoir plus :
Le site officiel de Foals
Le Soundcloud de Foals
Le Facebook de Foals
Le site officiel de The Invisible
Le Myspace de The Invisible

Crédits photos : Cédric Chort (Toute la série sur Taste of Indie)


Cédric Chort         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=