Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Yann Tiersen - Lonski and Classen
Elysée Montmartre  (Paris)  lundi 22 novembre 2010

Le DustLane Tour de Yann Tiersen s’arrête à l’Elysée Montmartre ce soir.

Pour commencer, Lonski and Classen, deux Berlinois qui assurent la première partie sur l’ensemble de la tournée. Déjà deux albums au compteur pour cette formation minimaliste composée d’une guitare/chant et d’une batterie qui annoncent la couleur : un subtil mélange mélodique et rythmique. Une voix qui fait mouche et qui cristallise l’attention des spectateurs.

Si les premiers morceaux distillent une jolie pop, un tantinet convenue, rapidement le groupe prend ses aises et l’inventivité musicale fait son apparition : à base de breaks, de jeux de batterie à contretemps et de mélodies obsédantes. Le duo fait mouche et la voix mélodieusement claire du chanteur attire indéniablement les regards. Une très belle découverte !

La personne qui tient le stand merchandising m’explique que le second album, qui est sorti en 2009, est très proche de ce qu’on a entendu ce soir.

Je décide, sur ses conseils, de l’acheter : peut-être une chronique à venir ?

Je dois bien avouer que le dernier concert de Yann Tiersen auquel j’avais assisté ne m’avait pas laissé un souvenir impérissable. Je l’avais trouvé tiraillé entre la volonté de plaire et de présenter sa nouvelle production musicale.

Dès l’entrée sur scène, le contraste est saisissant : la formation, à géométrie variable, comporte 6 à 12  musiciens : le noyau dur est composé de deux batteries !

Guitare, clavier, basse et Yann Tiersen au violon, guitare, clavier et voix. Sur cette base vient se greffer un chœur de 2 à 6 chanteurs, installés sur la droite de la scène.

L’architecture des morceaux est très cohérente : Yann Tiersen lance en solo la mélodie, les rythmiques interviennent conjointement, la seconde guitare et le clavier peuvent alors entrer en scène. La mélodie s’efface alors discrètement derrière un jeu en "nappe" qui n’est pas s’en rappeler certains morceaux de Mogwaï. Le son puissant occupe l’espace de l’Elysée Montmartre. Par moment la mélodie reprend élégamment ses droits mais s’en jamais revenir totalement au premier plan, elle reste comme ancrée dans les variations rythmiques qui défilent.

Je trouve Yann Tiersen beaucoup plus à l’aise que lors de la dernière prestation que j’avais vue. Il a trouvé ses marques et orchestre à merveille la progression des morceaux. Je surprends, aux détours d’une conversation dans le public, des nostalgiques qui regrettent le Yann Tiersen d’Amélie Poulain. Mais au vu des sourires et des regards, je ne crois pas me tromper en annonçant que la grande majorité des spectateurs présents ce soir sont surpris et ravis de ce qu’ils écoutent. Pour ma part, il n’y a pas photo, j’aime beaucoup !

Seule minuscule ombre au tableau : un premier rappel qui intervient beaucoup trop tôt, après à peine plus d’une heure de concert. 2011 serait une bonne année pour arrêter les faux rappels en concert.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album 3 titres inédits au profit de la FIDH. de Yann Tiersen
La chronique de l'album eponyme de Yann Tiersen & Shannon Wright
La chronique de l'album Les retrouvailles de Yann Tiersen
La chronique de l'album On tour de Yann Tiersen
La chronique de l'album On tour en DVD de Yann Tiersen
La chronique de l'album Tabarly de Yann Tiersen
La chronique de l'album Skyline de Yann Tiersen
La chronique de l'album Infinity de Yann Tiersen
La chronique de l'album EUSA de Yann Tiersen
Yann Tiersen en concert à Port de Commerce (25 juillet 2004)
Yann Tiersen en concert au Festival Art Rock 2005 (Dimanche)
Yann Tiersen en concert à La Cigale (23 juin 2005)
Yann Tiersen en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2005
Yann Tiersen en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (mercredi)
Yann Tiersen en concert au Festival des Vieilles Charrues 2006 (vendredi)
Yann Tiersen en concert au Festival International de Benicassim 2006 (dimanche)
Yann Tiersen en concert au Festival de l'Ilophone 2008
Yann Tiersen en concert au Festival Les Transmusicales 2008 (Samedi)
Yann Tiersen en concert au Festival La Route du Rock 2010 (vendredi)
Yann Tiersen en concert au Splendid (dimanche 17 avril 2011)
L'interview de Yann Tiersen (2 juin 2005)

En savoir plus :
Le site officiel de Yann Tiersen
Le Soundcloud de Yann Tiersen
Le Facebook de Yann Tiersen
Le site officiel de Lonski and Classen
Le Myspace de Lonski and Classen

Crédits photos : Laurent Hini (Toute la série sur Taste of Indie)


        
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 17 novembre 2019 : 4 ans déjà

13 novembre 2015. inoubliable nuit de terreur dont on commémorait les 4 ans cette semaine. Un 13 novembre 2019 avec plein de concerts à Paris et un pincement au coeur pour beaucoup d'entre nous. Mais la vie continue, et elle doit continuer d'être culturelle et festive.

Du côté de la musique :

"L'année du loup" de Alma Forrer
"Lucarne" de Cassagrande
"Air India" de David Sztanke
"Immanent fire" de Emily Jane White
"Bach, Liszt, Wido : Organ works at La Madeleine" de Jae Hyuck Cho
"What's in it for me ?" le Mix numéro 4 de Listen In Bed
"Femme idéale" de Ludiane Pivoine
et toujours :
"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"On s'en va" au Théâtre national de Chaillotl
"Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine" au Théâtre de la Tempête
"Pièce" au Théâtre des Abbesses
"La Vie est belle" au Théâtre 13/Jardin
"Adieu Ferdinand ! Le Casino de Namur II" au Théâtre du Rond-Point
"Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le Camp naturiste" au Théâtre du Rond-Point
"Bartleby" au Théâtre Essaion
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereau - aaAhh Bibi" au Théâtre Le Lucernaire
"Pour ceux qui parlent tout seuls" au Théâtre Darius Milhaud
des reprises :
"Berlin 33" au Théâtre L'Atalante
"La Magie lente" au Théâtre de la Reine Blanche
"Je ne me souviens pas" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec :

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"L'affaire Lord Spenser" de Flynn Berry
"La curée d'après le roman d'Emile Zola" de Cédric Simon & Eric Stainer
"Les faire taire" de Ronan Farrow
"Mondes en guerre tome 2, l'âge classique" de Hervé Drévillon
"Résistante" de Jacqueline Fleury Marié
"Une histoire de France tome 1, La dalle rouge" de Michel Onfray, Thomas Kotlarek & JEF
et toujours :
"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=